Nouveau médicament contre le cancer gastrique approuvé et offert au Canada

CyramzaMC est le premier produit biologique associé à un avantage sur le plan de la survie lorsqu'utilisé en traitement de deuxième intention d'un cancer gastrique

TORONTO, le 21 sept. 2015 /CNW/ - Eli Lilly Canada a annoncé aujourd'hui que son nouveau médicament contre le cancer gastrique, CyramzaMC (ramucirumab), a été approuvé et est maintenant offert au Canada. Santé Canada a autorisé l'utilisation de Cyramza en monothérapie ou en association avec le paclitaxel pour le traitement des patients atteints d'un cancer gastrique ou d'un adénocarcinome de la jonction gastro-œsophagienne au stade avancé ou métastatique, lorsque la maladie évolue pendant ou après une chimiothérapie à base de platine et de fluoropyrimidine1.

Au Canada, on estime à 3 400 le nombre de nouveaux cas de cancer gastrique qui devraient être diagnostiqués en 20152. Le cancer gastrique ne se manifeste que par peu de symptômes perceptibles avant d'atteindre un stade avancé3,4.

Par conséquent, le diagnostic est souvent posé tardivement dans l'évolution de la maladie, avec un pronostic défavorable pour la majorité des patients5. Au Canada, le ratio de survie relative après cinq ans est d'environ 25 pour cent, ce qui le place en sixième place dans la liste des pires cancers2,5.

« Un diagnostic de cancer gastrique, ça change la vie, pour toujours, affirme Teresa Tiano, porte-parole et survivante du cancer gastrique. Ça peut confiner une personne à vivre dans la peur et la solitude. Les patients ont besoin d'être rassurés, de sentir qu'ils ne sont pas seuls, qu'ils sont soutenus par leur équipe médicale, par leur famille et leurs amis et par d'autres patients et survivants du même cancer. » 

« La mise au point de médicaments contre le cancer gastrique et le travail de sensibilisation réalisé par des organismes comme la Debbie's Dream Foundation sont pour les patients et les soignants des sources d'espoir - un élément crucial pour les patients tout au long de leur cheminement avec le cancer », ajoute Ekaterina Kosyachkova, elle aussi porte-parole et survivante du cancer gastrique.

« Cyramza est le premier médicament biologique ciblant la formation de nouveaux vaisseaux sanguins qui a été associé à un avantage statistiquement significatif sur le plan de la survie dans le traitement de cette forme grave de cancer », fait remarquer la Dre Christine Brezden-Masley, oncologue médicale au St. Michael's Hospital. « Le cancer gastrique est difficile à diagnostiquer et, pour de nombreux patients, le pronostic est sombre. Cela est particulièrement vrai dans les pays occidentaux, où ce cancer est souvent détecté plus tardivement que dans certaines régions d'Asie, par exemple. Dans ce contexte, l'accessibilité au Canada d'un nouveau médicament précisément indiqué comme traitement de deuxième intention représente une précieuse option pour les patients atteints de cette maladie. »

Cyramza, un antagoniste du récepteur 2 du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire humain, s'administre sous forme de solution par perfusion intraveineuse. Des études cliniques, notamment les études de phase III RAINBOW et REGARD, ont démontré l'efficacité de Cyramza, ainsi que son profil favorable d'effets secondaires pouvant être pris en charge, lorsqu'il est utilisé comme traitement de deuxième intention d'un cancer gastrique1,6,7.

« Nous sommes très heureux et fiers que Cyramza soit maintenant accessible aux patients et oncologues canadiens, commente Prentice Stovall, chef d'unité commerciale, Oncologie chez Eli Lilly Canada. Il y a un grand besoin médical non comblé pour les patients atteints d'un cancer gastrique. En augmentant le nombre d'options de traitement accessibles aux oncologues et aux patients cancéreux, grâce à des découvertes et à une innovation continues, les chercheurs et collaborateurs de Lilly contribuent à faire avancer la science et à améliorer les résultats thérapeutiques des personnes ayant reçu un diagnostic de cancer. »

À propos du cancer gastrique (de l'estomac)
Le cancer gastrique, qui se manifeste dans la muqueuse de l'estomac, est le quatrième cancer le plus répandu et la deuxième cause de mortalité dans le monde6. Au Canada, on estime à 3 400 le nombre de nouveaux cas de cancer gastrique qui devraient être diagnostiqués en 2015. Les signes et symptômes de ce cancer sont vagues, non spécifiques et rarement manifestes avant que la maladie n'ait atteint un stade avancé. Par conséquent, le taux de guérison à partir du diagnostic est très faible et la mortalité, élevée : alors qu'il se situe respectivement au 11e et au 16e rang des cancers les plus courants chez les hommes et chez les femmes au Canada, le cancer gastrique est la 9et la 10e cause de décès la plus fréquente2. Son ratio de survie relative cinq ans après le diagnostic qui est d'environ 25 pour cent lui confère la sixième place dans la liste des pires cancers 2,5.

À propos de CyramzaMC
Cyramza est un antagoniste du récepteur 2 du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF - vascular endothelial growth factor) qui appartient à un groupe de substances biologiques appelées « anticorps monoclonaux ». Pour se développer, les tumeurs ont besoin de l'oxygène et des nutriments transportés par le sang, et à mesure qu'elles se développent, ces besoins sont de plus en plus importants. Pour obtenir cet oxygène et ces nutriments, elles induisent la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins, un processus appelé « angiogenèse ». Cyramza agit en inhibant cette angiogenèse et contribue ainsi à « affamer » la tumeur en la privant d'oxygène et d'autres nutriments. Il ne s'agit pas d'une chimiothérapie; Cyramza est considéré comme un traitement antiangiogénique biologique1.

Les effets indésirables les plus fréquents observés chez les patients traités par Cyramza (ramucirumab) sont les suivants : fatigue/asthénie, neutropénie, leucopénie, diarrhée, épistaxis et hypertension. Les effets cliniquement importants (grade >3) associés au traitement antiangiogénique qui ont été observés chez les patients ayant reçu Cyramza dans l'ensemble des études cliniques ont été la protéinurie, les reactions liées à la perfusion et les perforations gastro-intestinales1.

À propos de l'étude RAINBOW
RAINBOW était une étude multicentrique internationale de phase III, à répartition aléatoire et à double insu visant à comparer Cyramza plus le paclitaxel au placebo plus le paclitaxel chez 665 patients (répartis au hasard selon un rapport 1:1) atteints d'un cancer gastrique au stade local avancé ou métastatique (y compris l'adénocarcinome de la JGO) qui avaient déjà été traités par une chimiothérapie à base de platine et de fluoropyrimidine, avec ou sans anthracycline. Le critère d'évaluation principal était la survie globale, et les critères d'évaluation secondaires comprenaient la survie sans évolution et le taux de réponse globale1.

À propos de l'étude REGARD
REGARD était une étude multicentrique internationale de phase III, à répartition aléatoire et à double insu visant à comparer Cyramza en plus des meilleurs soins de soutien (MSS) au placebo en plus des MSS chez 355 patients (répartis au hasard selon un rapport 2:1) atteints d'un cancer gastrique au stade local avancé ou métastatique (y compris l'adénocarcinome de la JGO) qui avaient déjà été traités par une chimiothérapie à base de platine ou de fluoropyrimidine. Le critère d'évaluation principal était la survie globale (SG), et les critères d'évaluation secondaires comprenaient la survie sans évolution de la maladie (SSÉ) et le taux de SSÉ après 12 semaines1.

À propos de Lilly Oncologie
Depuis plus de cinquante ans, Lilly se donne pour mission d'offrir des médicaments de première importance et du soutien aux personnes qui vivent avec un cancer et à ceux qui s'occupent d'elles. Lilly est déterminée à tirer profit de cet héritage et à continuer d'améliorer la vie de toutes les personnes touchées par un cancer à l'échelle internationale.

À propos de Lilly
Lilly est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé, alliant empathie et recherche dans le but d'offrir une vie meilleure aux citoyens du monde entier. Notre entreprise a été fondée il y a plus d'un siècle par le colonel Eli Lillly, un homme voué à la mise au point de médicaments de grande qualité répondant aux besoins de la population. Aujourd'hui, nous demeurons fidèles à cette mission dans tout ce que nous entreprenons. Les employés de Lilly s'efforcent de créer des médicaments révolutionnaires et d'en faire profiter ceux qui en ont besoin. Ils cherchent également à améliorer la compréhension et la prise en charge des maladies et à contribuer au bien-être de nos communautés grâce à la philanthropie et au bénévolat.

À propos de Lilly Canada
Eli Lilly Canada a été créée en 1938 à la suite d'une collaboration de recherche avec des chercheurs de l'Université de Toronto, laquelle a finalement abouti à la mise au point de la première insuline commercialisable au monde. Lilly Canada emploie maintenant plus de 500 personnes partout au pays, dans les domaines de l'oncologie, des maladies cardiovasculaires et des troubles endocriniens, de la santé des hommes et des femmes, de l'auto-immunité, de la neuroscience et du diabète. Pour en savoir plus au sujet de Lilly Canada, nous vous invitons à consulter notre site Web à l'adresse http://www.lilly.ca.


1 Monographie de Cyramza, 16 juillet 2015.
2 Statistiques canadiennes sur le cancer 2015
3 American Cancer Society, « Learn About Cancer: Stomach Cancer ». Version mise à jour du 18 janvier 2012; http://www.cancer.org/Cancer/StomachCancer/index [consulté le 27 août 2012].
4 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2690660/#!po=0.568182 [consulté le 16 septembre 2015].
5 http://www.cancer.ca/en/cancer-information/cancer-type/stomach/prognosis-and-survival/survival-statistics/?region=on [consulté le 16 septembre 2015].
6 Fuchs CS, Tomasek J, Yong CJ, Dumitru F, Passalacqua R, Goswami C, Safran H, dos Santos LV, Aprile G, Ferry DR, Melichar B, Tehfe M, Topuzov E, Zalcberg JR, Chau I, Campbell W, Sivanandan C, Pikiel J, Koshiji M, Hsu Y, Liepa AM, Gao L, Schwartz JD, Tabernero J; REGARD Trial Investigators. Ramucirumab monotherapy for previously treated advanced gastric or gastro-oesophageal junction adenocarcinoma (REGARD): an international, randomised, multicentre, placebo-controlled, phase 3 trial. Lancet. 2014 Jan 4;383(9911):31-9.
7 Wilke H, Muro K, Van Cutsem E, et al. Ramucirumab plus paclitaxel versus placebo plus paclitaxel in patients with previously treated advanced gastric or gastro-oesophageal junction adenocarcinoma (RAINBOW): a double-blind, randomised phase 3 trial. The Lancet Oncology 2014; 15(11): 1224-35. http://dx.doi.org/10.1016/S1470-2045(14)70420-6

SOURCE Eli Lilly Canada

Bas de vignette : "Eli Lilly Canada Inc. (Groupe CNW/Eli Lilly Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20150921_C6832_PHOTO_FR_501099.jpg

Renseignements : Pour obtenir plus de renseignements, y compris en format vidéo, rendez-vous à l'adresse www.lilly.ca ou communiquez avec : Michael McDougall, Directeur, Communications, Eli Lilly Canada Inc., 416-693-3474 (bureau), 647-226-3066 (cellulaire) ; Abby Radovski, Thornley Fallis, 416-515-7517 poste 328

Profil de l'entreprise

Eli Lilly Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.