Nouveau-Brunswick: meilleure croissance des exportations canadiennes en 2010

FREDERICTON, le 28 mai /CNW Telbec/ - D'après les prévisions provinciales à l'exportation publiées aujourd'hui par Exportation et développement Canada (EDC), les exportations du Nouveau-Brunswick devraient augmenter de 18 % en 2010, ce qui est le meilleur chiffre dans le pays, puis de 8 % en 2011. Elles avaient chuté de 22 % en 2009.

"Grâce aux cours de l'énergie en hausse et à la première année pleine de production à l'usine de regazéification GNL, les exportations du Nouveau-Brunswick devraient afficher la meilleure progression du Canada cette année", a déclaré M. Peter Hall, économiste en chef d'EDC, dans des discours prononcés à Moncton et à Fredericton aujourd'hui.

"Les exportations du Nouveau-Brunswick bénéficieront aussi de développements positifs dans les exportations de potasse et de meilleurs facteurs fondamentaux pour les segments des pâtes et des produits en bois. L'an prochain, la croissance viendra de divers secteurs, y compris l'énergie, l'agroalimentaire, la foresterie et les biens industriels."

Le secteur de l'énergie représente 65 % du total des exportations de la province, et EDC prévoit pour lui une croissance de 23 % en 2010, puis de 8 % en 2011.

"Avec l'augmentation de la production à l'usine de régazéification de GNL de Saint John, les exportations énergétiques de la province feront un bond en 2010 et 2011, a commenté M. Hall. S'ajoutera à cela des cours de l'énergie qui devraient être plus élevés jusqu'en 2011, le cours du brut passant probablement d'une moyenne de 61 USD/baril en 2009 à 69 USD en 2010 et 72 USD en 2011."

"Les cours du gaz naturel devraient passer à 5,60 USD/MBtu en 2010, puis à 6,10 USD/MBtu en 2011, contre 3,95 USD en 2009. Malgré l'annulation de la deuxième raffinerie prévue à Saint John, les perspectives à long terme en ce qui concerne les exportations énergétiques de la province restent très favorables, grâce à toute l'activité de prospection de gaz de shale."

Le secteur forestier représente 12,7 % du total des exportations de la province, et EDC prévoit pour lui une reprise de 24 % en 2010, suivie d'une hausse de 9 % en 2011.

"Les exportations du secteur forestier augmenteront aussi beaucoup cette année, en raison des prix plus élevés pour divers produits et de meilleures perspectives côté demande, a poursuivi M. Hall. Parmi les principaux sous-secteurs, les exportations de pâtes enregistreront la plus forte augmentation en 2010, leurs cours progressant nettement. Il est encore possible d'augmenter la capacité pour AV Cell et AV Nackawic en 2012, ce qui entraînerait des fermetures temporaires l'an prochain pour des mises à niveau."

"Maintenant que la province ne fabrique plus de papier journal, les exportations de papier surpasseront la moyenne nationale cette année et l'an prochain, grâce à une meilleure demande américaine. De plus, le secteur du logement de la Nouvelle-Angleterre se porte relativement mieux que la moyenne américaine, ce qui devrait permettre aux producteurs de produits du bois du Nouveau-Brunswick de mieux faire que le reste du Canada."

L'agroalimentaire se classe au troisième rang des secteurs exportateurs du Nouveau-Brunswick, dont il représente 11 % des exportations totales. EDC prévoit pour lui une baisse de 3 % en 2010, puis une croissance de 8 % en 2011.

"Le déclin de 2010 sera dû principalement à la baisse des cours du homard, qui pourrait entraîner une diminution des débarquements, a déclaré M. Hall. Nous nous attendons à ce que la tendance à la baisse des contingents de crabe des neiges continue cette année. Les cours du saumon devraient encore bénéficier des problèmes continus dans les stocks chiliens, mais la capacité d'augmentation de la production est limitée dans la baie de Fundy."

EDC s'attend à ce que la pomme de terre connaisse encore une année très difficile en 2010, le surensemencement aux É.-U. l'an dernier tirant les prix vers le bas, et la demande de frites des points de vente de restauration rapide reste déprimée. Les exportations de produits agroalimentaires devraient rebondir l'an prochain, les cours des coquillages et de la pomme de terre repartant à la hausse, et Ocean Spray commençant à récolter des canneberges dans son marais de Rogersville (encore qu'il ne devrait pas y avoir de production complète avant 2012).

Les exportations canadiennes devraient augmenter de 11 % en 2010, puis de 7,6 % en 2011. Le Canada devrait enregistrer une croissance économique de 2,5 % en 2010, puis de 2,9 % en 2011. Par ailleurs, EDC prévoit une croissance mondiale de 3,7 % en 2010, puis de 4,2 % en 2011. Les Prévisions à l'exportation d'EDC se trouvent à http://www.edc.ca/french/prévisions.

Organisme de crédit à l'exportation du Canada, EDC offre des solutions commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, plus de 8 400 entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200 marchés. EDC, société financièrement autonome, est un chef de file reconnu dans l'établissement de rapports financiers et l'analyse économique. Elle figure parmi les 100 meilleurs employeurs du Canada pour la neuvième année consécutive.

SOURCE Exportation et développement Canada

Renseignements : Renseignements: Personne-ressources pour les médias: Phil Taylor, Exportation et développement Canada, Tél.: (613) 598-2904, BlackBerry: ptaylor@edc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.