Nourriture ou logement : trop de Canadiens font face à des choix difficiles
tous les jours

Banques alimentaires Canada demande aux Canadiens et au gouvernement de passer à l'action dans le cadre de la Journée contre la faim (1er juin)

TORONTO, le 31 mai /CNW/ - Malgré la reprise économique, le nombre de personnes se tournant vers les banques alimentaires pour le soutien reste élevé. Pour la Journée contre la faim (le 1er juin), Banques alimentaires Canada demande aux Canadiens de réfléchir sur le problème de la faim au pays et de faire don d'argent, d'aliments ou de temps bénévole à une banque alimentaire pour aider ceux dans le besoin.

De nombreux Canadiens font face à des choix difficiles pendant qu'ils luttent pour subvenir à leurs propres besoins et à ceux de leurs familles : une personne âgée avec un revenu fixe se prive de nourriture pour pouvoir payer ses médicaments; un père actif n'a pas les moyens d'acheter des légumes frais parce qu'il doit payer les services de garde de son enfant; un jeune homme avec un revenu lié à une invalidité se passe chaque jour de son repas du midi pour pouvoir payer le loyer d'un appartement convenable. Tous les mois, près de 800 000 individus face à ces choix et doivent se tourner vers une banque alimentaire pour joindre les deux bouts.(1)

Un exemple concret est le cas de Theresa Schrader à Toronto, une mère avec un jeune fils, qui reçoit 562 $ en aide sociale par mois. Ses dépenses de base au quotidien comme le logement, les factures et les autres frais s'élèvent à 371 $; ainsi, il lui reste seulement 191 $ par mois pour payer de quoi nourrir son enfant et elle-même. Mme Schrader, qui étudie en vue d'obtenir un diplôme en travail social, ne sait pas comment elle va se débrouiller pour passer l'été avec son faible revenu. "Je n'ai pas peur d'affirmer que je peine à mettre de la nourriture sur la table pour mon fils et pour moi-même," dit Mme Schrader. "Je suis reconnaissante de tout le soutien que je reçois des banques alimentaires pendant que je m'efforce de briser ce cycle de la pauvreté."

En fait, la situation de Theresa n'est pas inhabituelle. Des familles, des étudiants, des Canadiens actifs et des individus ayant un revenu fixe sont confrontés aux mêmes problèmes. À Montréal, une personne âgée vivant avec un taux maximum de prestations de Sécurité de la vieillesse de 1 169 $(2) par mois couvrira difficilement ses dépenses de base au quotidien :

    
    - Loyer d'un appartement ayant une chambre à coucher : 604 $(3),

    - Factures d'électricité, de chauffage et de téléphone : de 75 $ à 150 $;

    - Transport : 70 $(4)
    

Une telle personne disposerait d'environ 350 $ pour assumer d'autres frais essentiels - dont l'habillement et les soins de santé comme les médicaments - et il lui resterait très peu d'argent pour manger. D'après le Panier de provisions nutritif de Santé Canada, il faut 309 $ par mois pour combler ses besoins nutritifs. Le recours à une banque alimentaire peut devenir une nécessité pour l'individu en question.

"Il est inacceptable que des Canadiens ne puissent pas s'acheter des aliments de base pour leur famille et pour eux-mêmes", affirme Katharine Schmidt, Directrice générale, Banques alimentaires Canada. "Le 1er juin, nous cherchons à ce que les individus, la communauté des affaires et le gouvernement adoptent des mesures visant à réduire la faim au Canada."

Le 1er juin, dans le cadre de la Journée contre la faim, Banques alimentaires Canada sera présent au centre-ville de Toronto dans la perspective de communiquer aux Canadiens des solutions à la faim présentées dans une exposition d'œuvre d'art au Nathan Phillips Square. Le public est invité à participer en soumettant leurs réponses à la question : "Que feriez-vous pour éradiquer la faim au Canada?" au www.journeecontrelafaim.ca.

La Journée contre la faim ne pourrait pas exister sans le soutien de quelques-unes des entreprises citoyennes les plus importantes au Canada. Banques alimentaires Canada aimerait remercier les entreprises qui sont nos "héros de la lutte contre la faim" et qui sont essentielles pour la sensibilisation à la cause ainsi que pour l'organisation d'un éventail d'événements dans le pays. Ces Héros sont : Campbell du Canada, Canon Canada inc., GlaxoSmithKline Foundation inc., Great West Life, Investors Group inc., Kellogg Canada inc., Kraft Canada inc., McCain Foods (Canada), NBC Universal, Pepsi QTG, Purolator Courier Ltd., Sodexo et Sony du Canada. Nous souhaiterions également dire merci à nos commanditaires de la lutte contre la faim : Clarks Companies North America, Radical Foundation et XTL Transport inc.

À propos de la Journée contre la faim

La Journée contre la faim au Canada a été créée afin que les banques alimentaires sensibilisent le public à la réalité de la faim au Canada et qu'elles encouragent les Canadiens à aider les plus démunis. Bien que les banques alimentaires aient vu le jour en 1981 comme mesure d'urgence temporaire, elles font maintenant partie regrettable du filet de sécurité sociale. Aujourd'hui, 884 banques alimentaires et 2 906 organismes affiliés distribuent de la nourriture et servent des repas aux Canadiens qui ont faim.

À propos de Banques alimentaires Canada

Banques alimentaires Canada est l'organisme caritatif national qui représente la communauté des banques alimentaires partout au Canada. Nos membres et leurs organismes respectifs viennent en aide à environ 85 % des personnes qui ont recours aux programmes alimentaires d'urgence au pays. Notre mission consiste à répondre aux besoins alimentaires immédiats et à trouver des solutions pour réduire la faim. Merci de visiter www.banquesalimentairescanada.ca pour obtenir plus de renseignements.

    
    (1) Source : Bilan-Faim 2009, Banques alimentaires Canada. Pour lire le
        rapport Bilan-Faim 2009 en entier, veuillez consulter le :
        http://banquesalimentairescanada.ca/documents/Bilan-Faim2009.pdf
    (2) Source: La pension de la Sécurité de la vieillesse et Le Supplément
        de revenu garanti
    (3) Source: La Société Canadienne D'Hypothèques et de Logement (2009).
        Statistiques sur le marché locatif, automne,2009. Ottawa: SCHL.
    (4) Source: Ressources humaines et Développement des compétences Canada
        (2009). Le faible revenu au Canada de 2000 à 2007 selon la mesure du
        panier de consommation - août 2009. Ottawa: Governement of Canada.
    

SOURCE Banques alimentaires Canada

Renseignements : Renseignements: Agent de liaison avec les médias: Marzena Gersho, Banques alimentaires Canada, (647) 242-5919, (416) 203-9241 X 28


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.