Nos aînés ont besoin de soins, pas d'un brassage de structures

QUÉBEC, le 2 sept. 2015 /CNW Telbec/ - À la suite de la publication d'un rapport d'enquête du Protecteur du citoyen, dans lequel on fait état de faits troublants s'étant déroulés au Centre d'hébergement Harricana, à Amos, le député de Richelieu et porte-parole du Parti Québécois pour les aînés, Sylvain Rochon, et la députée de Taillon et porte-parole en matière de santé, Diane Lamarre, interpellent la ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau, ainsi que le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, afin qu'ils fassent enfin preuve de leadership pour assurer le bien-être des aînés du Québec.

« Encore une fois, malheureusement, le Protecteur du citoyen a mis en lumière des cas patents de négligence envers des personnes âgées et vulnérables. Comment se fait-il qu'une employée du Centre ait pu, pendant si longtemps, faire fi des règles et agir à sa guise, en employant des méthodes contraires à toutes les bonnes pratiques? Dans une société qu'on dit et qu'on souhaite progressiste, cette idée est révoltante », a déclaré Sylvain Rochon.

La députée de Taillon souligne pour sa part que le rapport pointe directement du doigt la réforme des structures amorcée par le ministre Barrette. « Le rapport le dit clairement : "la réorganisation administrative enclenchée par l'adoption du projet de loi n10 a contribué à fragiliser le leadership de gestion exercé dans le Centre" », a-t-elle précisé.

« Les aînés sont complètement abandonnés par le gouvernement. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a beau jeu : il attend les plaintes les unes après les autres, demande des enquêtes individuelles et s'insurge dans les médias. Quand se rendra-t-il compte que son obsession pour les structures n'améliore en rien le quotidien de nos aînés? Actuellement, il ne fait rien pour dépister et prévenir globalement de tels drames. Le réseau est embourbé dans la gestion d'une réforme centralisatrice qui s'éloigne du terrain, alors qu'un bon ministre de la Santé concentrerait ses efforts à se rapprocher des gens, en particulier des plus vulnérables », a poursuivi Diane Lamarre.

Le député de Richelieu a lancé un appel à sa vis-à-vis libérale, Francine Charbonneau. « Avec le départ de Marguerite Blais, les aînés du Québec n'ont plus de voix au sein du gouvernement de Philippe Couillard. La ministre responsable des Aînés doit agir, et faire en sorte que les parlementaires entament la prochaine étape du mandat d'initiative sur les CHSLD, qui prévoit des visites dans les établissements. Ce mandat, je le rappelle, a été repris à notre demande. Pour le bien-être de nos aînés, il faut prendre la situation du Centre d'hébergement Harricana très au sérieux et, plus largement, mener une profonde réflexion collective sur leurs conditions de vie », a-t-il conclu.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.