Non aux exportations d'électricité en Nouvelle-Angleterre - Les Innus de Pessamit maintiennent la pression aux USA

CONCORD, NH, le 26 juill. 2017 /CNW Telbec/ - Jeudi dernier se tenait à Concord New Hampshire une séance du « Site Evaluation Committee », dont le mandat est de donner le feu vert ou de bloquer le projet « Northern Pass » qui prévoit l'acheminement de plus de 1000 MW d'électricité entre le Québec et le Connecticut, en passant par les emblématiques Montagnes Blanches. Les opposants à ce projet ont à nouveau bénéficié d'appuis significatifs, dont celui d'une délégation d'aînés et de membres du Conseil de la Première Nation des Innus de Pessamit.

Forts d'une pétition regroupant les noms d'une centaine de membres de la Chambre des représentants et du Sénat du New Hampshire, les opposants profitaient également de l'appui de nombreux gens d'affaires ainsi que de divers organismes environnementaux et Premières Nations de la Nouvelle Angleterre.

Une visibilité nord américaine

Le témoignage de Pessamit lu par le Sagamo (chef) du Conseil Cowasuck des Abénakis Pennacook, M.Paul Pouliot, a fait l'objet d'un reportage d'Associated Press diffusé sur les réseaux nationaux ABC, NBC et CTV et repris par plusieurs médias dont le Washington Post, le New-York Daily News, le Montreal Gazette, le Ottawa Citizen, le Financial Post, le Philadelphia Tribune, US News, Metro News et des dizaines d'autres. Le témoignage blâmait Hydro-Québec d'avoir violé les droits constitutionnels des Innus de Pessamit en omettant, notamment, de les consulter avant d'entreprendre des travaux d'envergure sur leur territoire ancestral (Nitassinan), d'avoir transgressé diverses lois et conventions nationales et internationales sur l'environnement et la protection de la faune, d'avoir fait un usage intempestif et irresponsable de la centrale Bersimis II, avec pour effet  une dévastation de la rivière Betsiamites et de sa population de saumons.

Hydro-Québec sur la défensive

Face au débat qui se propage à l'ensemble des États Unis, Hydro-Québec a publié dès le lendemain de la tenue de cette audience, un communiqué dans lequel elle soutient notamment que Pessamit a passé outre aux mécanismes habituels de résolution de conflits. Le Conseil de bande rappelle à ce sujet qu'il a participé à des commissions parlementaires, soumis des mémoires au gouvernement du Québec, assisté à des audiences publiques et collaboré à diverses études scientifiques, sans en tirer le moindre résultat. Et quand Hydro-Québec prétend avoir versé aux Innus de Pessamit des compensations de l'ordre de 80 millions $ au cours des 20 dernières années, le Conseil de bande répond que cette affirmation est fausse et demande à voir les chiffres!

Provocation

On rappelle enfin qu'Hydro-Québec n'a pas à critiquer, dans son communiqué, le choix de Pessamit de s'associer au Sierra Club. En remettant en question la crédibilité de cet organisme d'envergure nationale aux États Unis, elle rejette du même coup les autres partenaires de Pessamit soit l'Appalachian Mountain Club, la Society for the Protection of New Hampshire Forests, la Conservation Law Foundation, l'Ammonoosuc Conservation Trust, le regroupement No to Northern Pass,  le Conseil Cowasuck des Abénakis Pennacook du New Hampshire, le Conseil tribal Pocasset Wampanoag de Fall River au Massachusetts et le Conseil des Indiens Natick Nipmuc du Massachussetts. La sagesse ne dicterait-elle pas plutôt à Hydro-Québec de s'abstenir de provoquer l'ours dans sa propre tanière?    

 

SOURCE Conseil des Innus de Pessamit

Renseignements : Gérald Hervieux, Tél : 418 567-8488 ou 418 295-6698, Hervieux66@gmail.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.