Nominations partisanes - Les libéraux font deux nouveaux gagnants à vie, dénonce la CAQ

QUÉBEC, le 11 janv. 2016 /CNW Telbec/ - Deux amis du régime ont reçu un généreux cadeau juste à temps pour Noël, a dénoncé le député de Deux-Montagnes et porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de réforme des institutions démocratiques, Benoit Charette, après avoir appris lundi que le premier ministre Philippe Couillard a profité de l'éclipse médiatique du temps des fêtes pour faire de deux libéraux de longue date rien de moins que des gagnants à vie.

Pourtant sous contrat jusqu'à juillet 2016 et mai 2017 respectivement, les deux secrétaires généraux associés Pietro Perrino et Georges Farrah se sont vus offerts, sur recommandation formelle du premier ministre, une permanence dans la haute fonction publique. Il est grand temps de mettre un frein à ces pratiques qui ne font que renforcer le cynisme de la population.

« Plus ça change, plus c'est pareil. Nous assistons, encore une fois, à des tactiques sournoises et à des cachettes libérales, à un gouvernement qui fait perdurer les traditions de Jean Charest, soit celle de placer les proches et les amis influents du parti à des postes supérieurs sans aucune justification valable. Au Parti libéral du Québec, plus personne ne s'attend réellement à être récompensé pour son talent, pour son travail ou ses compétences reconnues. Après douze années quasiment ininterrompues de régime libéral, tout le monde sait maintenant que pour être gagnant à vie, il suffit simplement de traîner juste assez longtemps dans les cercles libéraux », a déclaré Benoit Charrette, en ajoutant que depuis avril 2014, Philippe Couillard est devenu le maître des nominations partisanes, plaçant de proches collaborateurs libéraux à des postes clés, tels que l'ancienne ministre libérale Françoise Gauthier à la tête de la Commission québécoise des libérations conditionnelles et l'ex-organisateur libéral John MacKay à la Société des établissements de plein air du Québec.

Seule la CAQ souhaite mettre fin au plus vite aux nominations partisanes et aux récompenses basées uniquement sur l'allégeance politique, a rappelé Benoit Charette. Le député de Deux-Montagnes a d'ailleurs déposé un projet de loi en décembre 2014 à cet effet, mais son principe a été rejeté fermement par les libéraux au cours d'un vote au Salon bleu, en novembre dernier. « Les libéraux ont laissé notre projet de loi 393 dormir au feuilleton pendant des mois, pour ensuite le rejeter du revers de la main sans même le considérer. Ils ont manqué une belle occasion d'éliminer les nominations partisanes. C'est simple : ils ont fait le choix de les garder. Les Québécois savent au moins à quoi s'attendre de ce gouvernement et n'ont plus aucun doute quant à la façon de gouverner Philippe Couillard », a conclu Benoit Charette.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.