Nominations partisanes - La CAQ réclame la démission de John MacKay et de Françoise Gauthier

QUÉBEC, le 17 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Lors de la période de questions à l'Assemblée nationale, le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'efficacité de l'administration publique et député de La Peltrie, Éric Caire, a réclamé pour une énième fois la fin des nominations partisanes, une culture bien ancrée au Parti libéral du Québec depuis des années.

Cette fois-ci, la CAQ exige le départ immédiat de John MacKay, ex-organisateur libéral et actuel président et directeur général à la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ). On apprenait jeudi matin qu'alors qu'il empoche un salaire de 180 000 $, il ne s'appuie que sur sa fréquentation passée des installations de la SÉPAQ pour justifier son arrivée à la tête de l'organisme.

« Les libéraux prouvent une fois de plus qu'ils sont les maîtres incontestables des nominations partisanes. Grâce à une demande d'accès de la Coalition Avenir Québec, les Québécois réalisent une fois de plus que les compétences ne sont pas une valeur sure pour le gouvernement libéral lorsqu'il est question de placer des gens aux hautes instances de l'État », a souligné Éric Caire.

Mercredi déjà, le député caquiste se levait en Chambre pour exiger le départ d'une autre nomination sans fondement, celle de Françoise Gauthier, ex-députée libérale qui vient d'accéder à la présidence de la Commission québécoise des libérations conditionnelles. « Qu'il s'agisse de M. MacKay ou de Mme Gauthier, chez les libéraux, c'est le même pattern : on nomme à des postes clés des personnes affiliées à la même couleur politique. Les qualifications, les expériences professionnelles, on s'en balance! Le gouvernement libéral est entêté et refuse de comprendre qu'il est question ici de saine gestion gouvernementale et de sécurité publique! » a critiqué Éric Caire.

Quant aux propos tenus par Philippe Couillard jeudi matin sur sa volonté de mettre fin aux nominations partisanes, M. Caire ne se laissera pas berner par les promesses creuses du gouvernement. « Le premier ministre a beau répéter les mêmes promesses qu'il ne cesse de briser, la réalité est que son ministre Laurent Lessard continue, lui, à défendre les nominations partisanes en plein salon bleu. Nous sommes et resterons sceptiques tant et aussi longtemps que des gestes concrets ne sont pas posés », a spécifié le député de La Peltrie.

Rappelons que la Coalition Avenir Québec a déposé, en décembre dernier, le projet de loi n° 393 visant à éliminer les nominations partisanes. Le gouvernement libéral refuse toujours de s'engager à l'adopter.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Samuel Poulin, Attaché de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-254-3754, samuel.poulin@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.