Nominations des hauts fonctionnaires de l'État - Québec solidaire ne consentira plus à aucune nomination si le gouvernement ne revoit pas le processus

QUÉBEC, le 10 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Devant le refus obstiné du Parti libéral de procéder à l'examen des nominations effectuées par le bureau du premier ministre, le député solidaire de Mercier, Amir Khadir, se réjouit de l'ouverture démontrée jusqu'ici par la Coalition avenir Québec et le Parti québécois pour faire front commun et forcer le gouvernement à revoir le processus qui a permis de nombreuses nominations partisanes dans le passé.

« Il est normal d'être inquiet lorsqu'on connait l'influence des bagmen sur les nominations à l'époque de Jean Charest. La lumière doit être faite sur les nominations partisanes, une pratique libérale depuis des décennies. Ces nominations à des postes clés, longtemps dictées par les argentiers du parti au pouvoir, nuisent à l'intérêt public. Tant que l'examen des nominations partisanes du passé est refusé par le gouvernement, Québec solidaire s'opposera à toutes les nominations nécessitant le vote des deux tiers des député.es de l'Assemblée nationale », déclare Amir Khadir.

Québec solidaire a présenté en chambre une motion demandant à ce que l'ensemble des nominations faites par le bureau des différents premiers ministres entre 1996 et 2012 soient examinées. Pour une deuxième fois, le Parti libéral s'y est opposé.

« Pourquoi le premier ministre Couillard et le leader parlementaire du gouvernement, Jean-Marc Fournier, refusent-ils obstinément de s'attaquer aux nominations partisanes? C'est probablement parce que cela mettrait la caisse libérale en danger et leur parti perdrait beaucoup d'amis. Les amis qui ont l'oreille du PLQ pendant que la population souffre des décisions et politiques inhumaines de ce gouvernement de la honte. Cela me donne franchement des hauts le cœur», continue le député.

Si Québec solidaire était au pouvoir, il en serait tout autrement. « Malgré les histoires scabreuses de corruption et collusion qui s'accumulent sur le dos du Parti libéral, j'aimerais dire à la population du Québec qu'il y a de l'espoir. Il existe un parti qui n'a jamais été mêlé de près ou de loin à aucune collusion ou corruption et qui est cohérent, c'est Québec solidaire. Un gouvernement solidaire regarderait toutes les possibilités pour tenter d'améliorer ces processus de nomination pourris jusqu'à la moelle. 2018 approche et l'heure de la fin pour les libéraux aussi », termine le député Khadir.

Voici la motion présentée par Québec solidaire, conjointement avec le député de Deux-Montagnes et refusée par les libéraux:

« Que l'Assemblée nationale confie à la Commission des institutions le mandat d'examiner l'ensemble des nominations faites par le bureau des différents premiers ministres entre 1996 et 2012 afin d'identifier des problèmes et de proposer des améliorations au processus de nomination pour qu'il soit clair, transparent et juste. »

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Nicolas Lévesque, Aile parlementaire Québec solidaire, 418 454-5229 c., nicolas.levesque@assnat.qc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.