Niveau des activités de Rio Tinto à Havre-Saint-Pierre - Rio Tinto ne respecte pas ses travailleurs

HAVRE-SAINT-PIERRE, QC, le 9 nov. 2016 /CNW Telbec/ - La compagnie Rio Tinto Fer et Titane a annoncé au Syndicat des Métallos que la mine continuera de tourner au ralenti en 2017, en dépit des efforts colossaux déployés par les travailleurs syndiqués pour abaisser les coûts de production. De plus, l'entreprise a commencé à s'approvisionner à l'étranger et menace d'augmenter la quantité de minerai qu'elle y puiserait, plutôt que de relancer ses activités sur la Côte-Nord.

« Les diverses actions prises par les syndiqués ont permis de réduire les coûts de production de 57 % en septembre dernier, par rapport à l'année précédente. On a aussi réussi à se hisser du dernier rang en santé et sécurité au sein du groupe Rio Tinto jusqu'au premier. L'entreprise prévoit de hausser de 22 % sa production de minerai et d'opérer la mine seulement pendant 24 semaines en 2017. C'est inacceptable », explique le président de la section locale 4466, Steeve Arseneault.

Pourtant à la même date l'an dernier, le Syndicat des Métallos et la compagnie étaient ensemble dans les bureaux du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, en compagnie du ministre délégué aux mines. La compagnie tentait alors d'obtenir des avantages du gouvernement, dont des tarifs d'électricité avantageux pour son usine de Sorel-Tracy. « Ce n'est pas vrai qu'on va faire des cadeaux comme société à une compagnie qui préfère faire venir son minerai d'Afrique, plutôt que de faire travailler les gens d'ici. Le gouvernement doit intervenir », lance le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau.

« Ça fait 66 ans que cette mine fonctionne et elle est très rentable. Avec ce ralentissement, c'est toute la région qui s'appauvrit. Rio Tinto ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre. Elle doit avoir plus d'égards pour les communautés qui l'accueillent et la font prospérer », déplore le coordonnateur régional des Métallos, Nicolas Lapierre.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

 

SOURCE Syndicat des Metallos (FTQ)

Renseignements : Clairandrée Cauchy, 514 774-4001, ccauchy@metallos.ca; Bureau des Métallos à Sept-Îles, 418 962-2041

RELATED LINKS
http://www.metallos.org/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.