New York Climate Week : le ministre Heurtel réitère l'importance des marchés du carbone pour stimuler l'innovation et accélérer la croissance verte

NEW YORK, le 22 sept. 2016 /CNW Telbec/ - Le marché du carbone Québec-Californie-Ontario a retenu l'attention hier à la New York Climate Week, qui se déroule jusqu'au 25 septembre. Invité à parler de l'expérience québécoise en matière de tarification du carbone lors d'un panel de haut niveau organisé par la Carbon Pricing Leadership Coalition (CPLC), le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, a expliqué la façon dont les revenus du marché du carbone québécois étaient utilisés pour répondre à la fois aux objectifs environnementaux et aux objectifs économiques du Québec. Le ministre a également eu l'occasion d'échanger avec son homologue ontarien, M. Glen Murray, ministre de l'Environnement et de l'Action en matière de changement climatique, ainsi qu'avec l'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada, sur les différentes stratégies à adopter afin de lutter contre les changements climatiques.

« Au Québec, nous avons choisi de verser la totalité des revenus générés par le marché du carbone dans le Fonds vert, de manière à ce qu'ils soient réinvestis dans des actions qui permettent de réduire nos émissions de gaz à effet de serre et d'améliorer notre capacité d'adaptation aux impacts des changements climatiques. Ce choix s'est révélé payant : non seulement nous atteignons nos objectifs climatiques, mais nous accélérons notre transition vers une économie innovante et sobre en carbone », a indiqué le ministre.

D'ici 2020, grâce au Fonds vert, plus de 3,3 milliards de dollars seront investis au Québec dans la mise en œuvre du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques (PACC 2013-2020). Le secteur du transport étant responsable de 43 % des émissions de GES du Québec, les deux tiers de ces investissements sont destinés à soutenir des projets dans ce secteur. Le PACC 2013-2020 mise notamment sur le soutien au transport collectif et alternatif, sur l'efficacité et l'innovation technologique dans tous les modes de transport et fait une place grandissante aux énergies qui émettent moins de GES.

L'électrification des transports est également prioritaire pour le gouvernement du Québec. Elle constitue un créneau économique d'avenir prometteur, stimulant la création d'emplois et la compétitivité économique, tout en favorisant une réduction des émissions de GES. « La filière québécoise de l'électrification des transports est présentement constituée d'une trentaine d'entreprises et représente 3 000 emplois, preuve concrète que les technologies propres profitent à l'économie québécoise et qu'elles constituent un levier pour sa relance », a indiqué le ministre.

L'instigateur de la Climate Week, le Climate Group, a profité de la présence à New York de plusieurs représentants de l'Alliance des États fédérés et des régions pour tenir sa rencontre annuelle, sur le thème de la collaboration en matière d'efficacité énergétique. À titre de coprésident, le ministre Heurtel a ouvert cette rencontre, soulignant au passage le rôle important de l'Alliance dans la mobilisation et la collaboration entre les États fédérés et les régions engagés et proactifs dans la lutte contre les changements climatiques, invitant ses membres à poursuivre leurs efforts en ce sens.   

« À Paris, le rôle des gouvernements locaux et régionaux a été clairement reconnu. Cette reconnaissance explicite du rôle des États fédérés permet de concrétiser l'engagement soutenu du Québec sur la scène internationale et, depuis plusieurs années, témoigne d'une nouvelle ère de collaboration dans la lutte planétaire contre les changements climatiques. C'est par l'entremise d'initiatives conjointes et du partage de nos expériences que nous serons en mesure d'accélérer la transition vers une économie verte et florissante. Notre force réside dans les liens que nous créons avec nos partenaires, au bénéfice des générations futures », a conclu le ministre Heurtel.

SOURCE :

Emilie Simard

Attachée de presse

Cabinet du ministre du Développement
durable, de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques

Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias

Ministère du Développement durable,

de l'Environnement et de la Lutte contre

les changements climatiques

Tél. : 418 521-3991

 

SOURCE Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Renseignements : SOURCE : Emilie Simard, Attachée de presse, Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Tél. : 418 521-3911 ; INFORMATION : Relations avec les médias, Ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Tél. : 418 521-3991


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.