Négociations en santé et services sociaux - Les syndicats demanderont de nouveaux mandats de grève

MONTRÉAL, le 1er déc. 2015 /CNW Telbec/ - Réunis en conseil fédéral de négociation à La Malbaie, la semaine dernière, les syndicats de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), représentant 110 000 salarié-es du réseau public, ont décidé de solliciter une nouvelle banque de 10 journées de grève, à exercer au moment opportun, en soutien aux négociations. Si les membres confient ce mandat à la FSSS, ces journées s'ajouteront aux trois journées restantes dont dispose actuellement la Fédération, à l'instar de tous ses partenaires du Front commun.

Les quelque 600 délégué-es FSSS-CSN ont d'abord fait le point sur l'état des négociations. Si le retrait de toutes les demandes patronales à la table sectorielle a été reçu comme un pas dans la bonne direction, force est de constater que sur les principales cibles syndicales, les réponses patronales demeurent insatisfaisantes. À la table sectorielle, la FSSS-CSN vise notamment à contrer la privatisation, à améliorer la qualité de vie au travail, améliorer l'accès aux postes et renforcer les droits syndicaux. Par ailleurs, à la table centrale, où se négocient les questions à incidence monétaire, le gouvernement n'a pas bougé de façon significative sur ses offres salariales. De même, le gouvernement maintient des demandes de reculs inacceptables au régime de retraite.

Pour le président de la FSSS-CSN, Jeff Begley, en votant de nouvelles journées de grève, les travailleuses et les travailleurs du réseau enverront un message fort au gouvernement : notre priorité demeure un redressement significatif des salaires dans le secteur public. « C'est notre priorité depuis le début, rappelle Jeff Begley. À la table sectorielle, grâce à notre mobilisation, nous avons pu prévenir des reculs majeurs qui auraient eu des impacts importants sur la disponibilité et la qualité des services publics dans le contexte de la vaste réorganisation lancée par l'adoption du projet de loi 10. Maintenant, défendre les services publics, c'est aussi assurer aux salarié-es qui y consacrent leur vie, qu'ils peuvent espérer voir leur salaire suivre ce qui se fait ailleurs dans la société. Depuis trop longtemps, les augmentations de salaire dans le secteur public ne suivent même pas l'indice du coût de la vie avec pour conséquence qu'un retard salarial important s'est creusé par rapport aux autres secteurs de la société. Nous disons c'est assez! Il faut stopper l'hémorragie, dès maintenant! ».

Les consultations des membres, par scrutin secret, des 386 accréditations syndicales de la FSSS-CSN débutent cette semaine. Diverses activités de visibilité se tiendront les 1er, 2 et 3 décembre à l'intérieur et à l'extérieur des établissements. Par ailleurs, les syndicats de la FSSS seront prêts à utiliser les trois journées de grève restantes de leur banque de six jours, avec l'ensemble du Front commun, au moment qui sera jugé opportun.

À propos
La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte près de 130 000 membres dans les secteurs publics et privés. La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde au Québec. En négociation, la FSSS-CSN est la seule organisation syndicale parlant d'une seule voix pour toutes les catégories de personnel de tous les types d'établissements, partout au Québec.

 

SOURCE Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN)

Renseignements : Hubert Forcier, Conseiller à l'information, FSSS-CSN : 514-209-3311


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.