Négociations dans le secteur de la santé - Respect, reconnaissance, répit pour les Indispensables de l'APTS

LONGUEUIL, QC, le 10 juin 2015 /CNW Telbec/ - Près de 1000 membres de l'APTS manifestent leur colère mais aussi toute la force de leur solidarité à Montréal. Les professionnels et les techniciens du réseau de la santé et des services sociaux sont profondément indignés des offres sectorielles déposées le 3 juin dernier par le Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux (CPNSSS). « Les 32 000 Indispensables de l'APTS n'acceptent pas les reculs proposés par le gouvernement, indique la vice-présidente de l'APTS, Martine Robert. Ils sont en colère. Comment peut-il en être autrement alors que nos vis-à-vis n'ont que les mots flexibilité, performance, résultats et optimisation à la bouche? Nos membres veulent parler d'attraction, de rétention, de qualité et d'accessibilité aux services. Le gouvernement doit changer de discours. »

Dans le contexte actuel de compressions et centralisation, il est extrêmement difficile d'avoir une vraie négociation basée, entre autres, sur la qualité des services. « Le gouvernement ne semble pas intéressé à offrir davantage de services, dans les meilleures conditions possibles, se désole la présidente de l'APTS, Carolle Dubé. Tout ce qui l'intéresse, c'est de revenir au déficit zéro, peu importe le coût humain, peu importe les impacts sur les personnes vulnérables et sur les employés du réseau. Ses offres ne feront rien pour diminuer la pression et revenir à des conditions de travail plus humaines. Au contraire, on risque d'aggraver les problèmes. »

Rappelons quelques-unes des régressions proposées par le ministre de de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, aux 32 000 Indispensables :

  • Limiter la prime et les congés mobiles pour les professionnels qui travaillent en psychiatrie, dans des conditions pourtant difficiles;
  • Fin des clauses qui prévoient des semaines régulières de travail de 5 jours et la remise en cause du temps supplémentaire;
  • Obliger les professionnels à travailler là où on leur demande, peu importe leur lieu de résidence ou leur expertise;
  • Toujours plus de projets d'optimisation et de réorganisation qui essoufflent les professionnels, financés par-dessus le marché par l'abolition des primes majorées de soins critiques, de soir et de nuit.

 

« Pas un mot sur nos demandes principales, ajoute Martine Robert. Silence radio sur la protection de l'intégrité psychologique de nos membres et rien pour assurer un meilleur développement des compétences des professionnels. C'est indécent, compte tenu de la bonne foi que nous avons démontré à la table de négociation. Nous n'accepterons pas de règlement sans le respect de notre intégrité, la reconnaissance de nos compétences et sans du répit lorsque nous sommes malades ou épuisées. »

Le gouvernement se dirige tout droit vers un mur s'il ne change pas son attitude fermée. « Il est encore temps pour le gouvernement de renverser la vapeur. La population comprend qu'il n'est pas possible d'assurer de bons services sans des travailleuses sociales, des physiothérapeutes, des technologues en imagerie médicale, entre autres, qui travaillent dans des conditions décentes », de conclure Carolle Dubé.

À propos de l'APTS

L'APTS est une organisation syndicale qui regroupe 32 000 Indispensables occupant des postes professionnels et techniques dans le réseau de la santé et des services sociaux, dont des technologistes médicales, des techniciennes en loisir, des archivistes médicales, des kinésiologues, des technologues en imagerie médicale, des technologues en électrophysiologie médicale, des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des orthophonistes, des audiologistes, des psychoéducateurs, des thérapeutes en réadaptation physique, des organisatrices communautaires, des travailleurs sociaux, des psychologues, des techniciennes en diététique, des diététistes-nutritionnistes, des intervenants en soins spirituels et des hygiénistes dentaires.

 

SOURCE Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)

Renseignements : Francis Boucher, conseiller en communication, Téléphone : 514.609.2906 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.