Négociations avec le secteur public - François Legault demande à Philippe Couillard d'abandonner son approche mur-à-mur

QUÉBEC, le 23 sept. 2015 /CNW Telbec/ - Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a accusé, à l'occasion de la période de questions à l'Assemblée nationale, le premier ministre Philippe Couillard de manquer de vision, alors que son gouvernement préconise toujours la technique du mur-à-mur dans ses négociations avec le secteur public, une technique qu'il juge complètement dépassée.

François Legault a souligné que les négociations actuelles ne vont nulle part et que le gouvernement n'a aucun plan pour redresser la situation. «C'est une approche qui a fait son temps. Il faut la moderniser! », a-t-il plaidé. Pour le chef caquiste, ce n'est pas de cette façon que le secteur public pourra concurrencer avec le secteur privé pour attirer les meilleurs. «Ce n'est pas vrai que la même offre salariale, peu importe le secteur ou peu importe la concurrence du secteur privé, va renforcer notre expertise dans des secteurs clés ou va valoriser les professions qui doivent l'être. Il faut plus de flexibilité! », a-t-il affirmé.

En chambre, le premier ministre Couillard a refusé d'admettre qu'une négociation sectorielle serait plus avantageuse pour attirer les meilleurs candidats dans certaines professions publiques. Il a continué à défendre l'approche du mur-à-mur en prétextant que c'était la seule option pour assainir les finances publiques.

Pour le chef de la Coalition Avenir Québec, le gouvernement libéral a décidé de niveler par le bas. « Le premier ministre sait très bien que tout le monde est d'accord pour que les finances publiques soient redressées, mais il faut de la flexibilité et de la modernité dans nos approches. Il faut être compétitif, notamment en valorisant davantage certaines professions comme les enseignants », a-t-il proposé, en soulignant qu'il était possible d'assainir les finances publiques tout en valorisant davantage certains secteurs clés.

En conclusion, François Legault demande donc au premier ministre d'abandonner tout simplement l'approche du mur-à-mur dans ses négociations avec le secteur public. « L'approche mur-à-mur pour négocier les salaires est déconnectée des réalités du marché du travail et de nos priorités. Pourquoi se contenter des vieilles façons de faire, alors qu'il faudrait mettre en place un secteur public moderne et efficace? », s'est-il interrogé.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Guillaume Simard-Leduc, Attaché de presse, Chef de la Coalition Avenir Québec, 581-888-3946, gsleduc@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.