Négociations avec le SCRC : Radio-Canada dépose une offre globale pour une entente de transition

MONTRÉAL, le 12 nov. 2013 /CNW Telbec/ - Après un blitz de négociation intensif, le diffuseur public a déposé, hier, une offre globale au SCRC pour une convention collective de transition. Cette offre répond à plusieurs préoccupations des employés représentés par le syndicat, dont :

  • Une augmentation rétroactive des salaires de 1,4% à compter du 4 mars 2013.
  • Une proposition sur la charge de travail et la mise en place d'un projet-pilote dans le secteur du sous-titrage.
  • La permanentisation de certains postes d'édimestres et de météorologues.
  • La recherche de solutions équitables, en étroite collaboration avec le syndicat, pour revoir la situation des reporters terrain.

La Société croit que cette offre est encore plus avantageuse pour les employés que la proposition initiale de reconduction de la convention collective, en plus de garantir un sain climat de travail. Pour le SCRC, la disparité salariale demeure son thème prioritaire, affirmant que sans règlement à ce sujet, aucune entente n'est possible.

Le SCRC arrive à la conclusion d'une disparité salariale avec la Guilde canadienne des Médias par un simple exercice de comparaison des grilles. Il importe de souligner que la grille salariale actuelle du SCRC n'a pas été imposée par la Société. Au contraire, elle résulte de choix stratégiques faits par le syndicat au cours des négociations passées. En outre, depuis 2002, le SCRC a participé et a accepté la conclusion de toutes les étapes portant sur la révision des monographies d'emploi, l'établissement de la valeur des emplois et l'implantation des titres d'emploi dans la grille salariale en vigueur.

Audiences devant le CCRI : Un contexte dont il faut tenir compte
En mai 2012, CBC/Radio-Canada a déposé une requête au Conseil canadien de relations industrielles (CCRI) pour revoir la structure de Radio-Canada, composée de 4 syndicats. La Société a toujours soutenu qu'il fallait tenir compte de ce contexte dans le cadre des négociations puisqu'il se peut, au terme des travaux, que cette structure soit revue. La ministre du Travail a elle-même reconnu, dernièrement, qu'il est peu vraisemblable que les parties puissent négocier efficacement avant la fin du processus en cours au CCRI.

C'est en étant pleinement conscient de cette réalité que le diffuseur public a retiré plusieurs demandes importantes de son cahier de négociation le 18 octobre dernier et fait valoir l'opportunité d'en arriver rapidement à une entente de transition.

Bref historique des négociations
Depuis le début des pourparlers, amorcés en novembre 2012, plus de 30 rencontres ont été tenues. En février 2013, contrairement à d'autres unités syndicales, le SCRC a rejeté une offre de reconduction simple de la convention collective. La Société a respecté ce choix et poursuivi les négociations de bonne foi, consacrant tous les efforts pour arriver à un règlement satisfaisant.

Le diffuseur public croit fermement que l'offre globale déposée aujourd'hui constitue un compromis acceptable dans le contexte actuel et souhaite que le SCRC puisse saisir l'opportunité d'y donner suite, dans le meilleur intérêt des parties impliquées.

SOURCE : Société Radio-Canada

Renseignements :

 Marc Pichette, directeur des Relations publiques et Partenariats, 514-597-4140

Profil de l'entreprise

Société Radio-Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.