Négociations à la Ville de Sainte-Thérèse : Une offre globale et finale refusée par les employés syndiqués

SAINTE-THÉRÈSE, QC, le 17 déc. 2015 /CNW Telbec/ - La Ville de Sainte-Thérèse a déposé une offre globale et finale à ses employés syndiqués qui l'ont refusée en assemblée générale le 15 décembre dernier. La Ville rappelle qu'elle négocie de bonne foi avec ses employés syndiqués depuis maintenant près de quatre ans dont une année en présence d'une conciliatrice nommée par la Commission des relations de travail, sans arriver à une entente gagnante pour les deux parties.

La Ville juge que l'offre finale qu'elle a déposée de bonne foi est juste et équitable en fonction du cadre financier de la Ville et en regard de son équité interne. Voici ce que la Ville offre concrètement :

  • Pour les quatre années de rétroactivité : 2,5 % pour 2012, 2,5 % pour 2013, 2,5 % pour 2014 et 2 % pour 2015.
  • Pour les années 2016 à 2018, la Ville offre 2,23 % la première année (1 % en salaire et 1,23 % déposé au fonds de retraite), 2 % la deuxième année et 2 %, la troisième année.
  • Une bonification du régime de retraite à prestations déterminées correspondant à 2 % par année de service sur le salaire moyen des trois meilleures années consécutives, et ce, à compter du 1er janvier 2016.

 

Les demandes des employés syndiqués qui ont été refusées par l'employeur sont :

  • La sécurité d'emploi pour les employés temporaires. Le terme temporaire définit que des employés sont appelés en renfort lors de surplus de travail ou de besoin de remplacement.
  • L'augmentation des bénéfices marginaux pour les employés temporaires de 12 % à 15 % (congés fériés, journées de maladie et assurances collectives).
  • L'indemnité de vacances en fonction de la rémunération totale annuelle, en tenant compte du temps supplémentaire travaillé. Il est à souligner que les quantums actuels de vacances en salaire régulier varient selon l'ancienneté entre deux et sept semaines.

 

Régime de retraite
Dès le début des négociations, le syndicat voulait un régime de retraite comme celui des employés cadres, soit un régime correspondant au salaire des trois meilleures années, ce que la Ville a offert.  Au mois de septembre dernier, le syndicat modifiait cette demande afin d'obtenir le salaire carrière indexé à 2 %.

Le régime de retraite des employés de la Ville possède une comptabilité distincte pour chaque groupe d'emploi, afin que chacun paie le juste coût du régime et reçoive sa juste part, et ce, comme la majorité des villes québécoises.

Malgré tout, la Ville demeure déterminée à conclure une convention collective qui respectera les principes d'équité interne ainsi que sa capacité de payer. De plus, la Ville explore actuellement tous les recours et mécanismes prévus au Code du travail.

La Ville invite les représentants syndicaux à faire preuve de réalisme et rappelle que les offres salariales offertes aux employés syndiqués sont similaires à ce qui a été consenti aux cadres.

 

SOURCE Ville de Sainte-Thérèse

Renseignements : Monique Delisle, directrice - Service des communications, 450 434-1440, poste 2244 - m.delisle@sainte-therese.ca

RELATED LINKS
www.sainte-therese.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.