Négociation coordonnée dans l'hôtellerie - Entente de principe au Hilton Bonaventure, grève dans d'autres hôtels

MONTRÉAL, le 9 sept. 2012 /CNW Telbec/ - Une entente de principe est intervenue cette nuit entre le Hilton Bonaventure et le syndicat représentant les 250 salarié-es de cet établissement. Il s'agit d'un huitième règlement dans le cadre de la négociation coordonnée du secteur de l'hôtellerie de la CSN. Par ailleurs, les 700 travailleuses et travailleurs du Reine-Elizabeth et les 175 salariés de l'hôtel Gouverneurs Place Dupuis, à Montréal, ont entamé un débrayage ce matin afin d'appuyer leurs comités de négociation.

Dans la région de Québec, le règlement conclu hier au Hilton Québec et le bon déroulement des pourparlers aux autres tables de négociation ont amené les représentantes et les représentants syndicaux à reporter à une date ultérieure leur grève prévue aujourd'hui.

L'entente de principe du Hilton Bonaventure correspond en tous points aux objectifs de négociation fixés par les syndicats des 35 hôtels présentement en négociation coordonnée au Québec. La nouvelle convention collective, si elle est adoptée en assemblée générale par les membres de ce syndicat, viendra à échéance le 30 juin 2016. Des augmentations salariales de 3 % par année leur seront accordées au cours de cette période. L'employeur haussera également sa contribution au régime de retraite de 2 % du salaire gagné. Des gains importants ont également été obtenus sur l'ensemble des demandes communes quant à la protection des emplois. Les clauses visant à restreindre le travail des cadres ont ainsi été renforcées. D'autre part, les programmes de services réduits d'entretien ménager des chambres ne pourront avoir pour effet de diminuer le nombre d'heures travaillées par les salarié-es. Enfin, les employeurs auront dorénavant l'obligation d'afficher les postes laissés vacants, et ce, selon leurs statuts.

Le porte-parole du secteur de l'hôtellerie de la Fédération du commerce de la CSN, Michel Valiquette, se réjouit de ce nouveau règlement. « Nous sommes heureux de constater que le débrayage prévu aujourd'hui ne sera pas aussi massif qu'annoncé. D'importants règlements pour le secteur de l'hôtellerie sont intervenus au cours des derniers jours. Nous avons eu plusieurs discussions téléphoniques avec d'autres employeurs qui, reconnaissant les ententes de principe obtenues par le secteur, nous ont assuré que ces mêmes gains seront accordés aux salarié-es des autres hôtels. Encore une fois, la force du secteur de l'hôtellerie de la CSN porte ses fruits ! »

Rappelons que quatre autres conflits de travail sévissent toujours à Montréal, soit à l'hôtel Regency Hyatt, depuis le 25 juillet dernier, ainsi qu'au Holiday Inn Select Sinomonde, en lock-out depuis le 5 août, à l'hôtel Espresso, qui a déclenché un lock-out le 16 août, ainsi qu'à l'hôtel Maritime où un lock-out a été décrété le 1er septembre. « Il est grand temps que ces employeurs reconnaissent les règlements obtenus par le secteur de l'hôtellerie de la CSN. Les salarié-es de ces hôtels méritent les mêmes conditions de travail que leurs collègues », de souligner M. Valiquette.

La présente ronde de négociation coordonnée regroupe 35 syndicats représentant 5500 travailleuses et travailleurs du secteur de l'hôtellerie dans les régions du Grand Montréal, de Québec, de l'Estrie, de la Montérégie et de l'Outaouais. Fondée en 1921, la CSN rassemble 300 000 membres tant dans les secteurs public que privé.

SOURCE : CSN

Renseignements :

François L'Écuyer, Service des communications de la CSN
Cell. : 514 949-8973


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.