Négociation 2010 - À l'aide de 10 000 fanions, la FSE (CSQ) rappelle au
gouvernement que parfois, en éducation, "Moins nombreux, c'est mieux"

QUÉBEC, le 23 mars /CNW Telbec/ - Des enseignantes et enseignants de la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ) ont planté ce matin dix mille fanions devant l'Assemblée nationale dans le but de rappeler aux élus les besoins urgents en éducation qui doivent impérativement se régler dans le cadre de la présente négociation. Sur les fanions, on pouvait lire la mention "Moins nombreux, c'est mieux", une phrase qui illustre très bien les trois priorités de la FSE.

Pour Manon Bernard, présidente de la FSE, "cette action de visibilité veut rappeler au gouvernement que la FSE a proposé des solutions concrètes et valables pour améliorer directement la qualité des services éducatifs dans les écoles. Les enseignantes et enseignants sont épuisés. Le gouvernement ne peut pas alourdir leur tâche. On est allés à la limite de ce qui pouvait être fait avec les moyens actuels. Quand on dit que l'éducation est une priorité, on doit écouter ce que les acteurs de première ligne proposent pour changer la situation dans les écoles. Le message porté par nos fanions ce matin doit être entendu, car il faut se donner les moyens de réussir".

    
    Des élèves en difficulté intégrés sans les services adéquats : moins
    nombreux, c'est mieux
    

Les enseignantes et enseignants de la FSE veulent s'assurer que l'évaluation des besoins et des capacités des élèves en difficulté se fasse avant l'intégration en classe ordinaire et que l'on prenne en compte l'atteinte aux droits des autres élèves. Ils proposent de mieux composer la classe, notamment en limitant à 10 % la proportion d'élèves HDAA intégrés dans la classe ordinaire et en resserrant les règles d'identification des élèves. De plus, ils estiment qu'il faut augmenter les ressources, tant humaines que matérielles, en services directs aux élèves et en soutien au personnel enseignant et garantir un meilleur suivi pour les élèves à risque. Pour la FSE, il est également essentiel de reconnaître la présence d'élèves ayant des besoins particuliers à l'éducation des adultes et en formation professionnelle.

Dans ma classe : moins nombreux, c'est mieux

Malgré des promesses électorales formelles de la ministre Courchesne sur la réduction du nombre d'élèves par classe, les annonces gouvernementales n'ont pas livré ce qui était promis. La FSE doit donc négocier pour que le gouvernement réduise la taille de toutes les classes. Ainsi, pour le primaire, le secondaire et la formation professionnelle, la FSE veut réduire de 15 % le nombre d'élèves par classe dans les milieux réguliers. Dans les milieux défavorisés, la FSE estime qu'il faudrait limiter à 20 le nombre d'élèves par classe au primaire et réduire de 20 % le nombre d'élèves par classe au secondaire. À l'éducation des adultes, les enseignantes et enseignants demandent que l'on détermine un maximum d'élèves par groupe.

Des enseignants précaires : moins nombreux, c'est mieux

La précarité vécue par le personnel enseignant est un fléau qu'il faut absolument contrer pour retenir et attirer davantage d'enseignantes et d'enseignants. En effet, 44 % des enseignantes et enseignants connaissent actuellement la précarité. À l'éducation des adultes et à la formation professionnelle, cette proportion atteint respectivement 74 % et 72 %. La FSE réclame donc que le mécanisme d'octroi de contrat soit facilité.

Pour avoir plus d'information sur l'ensemble des priorités de la FSE dans le cadre de cette négociation ou pour voir des images de la FSE en action, on peut consulter le www.fse.qc.net.

Profil de la FSE

La FSE-CSQ représente plus de 60 000 enseignantes et enseignants des commissions scolaires du Québec à tous les secteurs d'enseignement, tant au préscolaire, au primaire et au secondaire qu'à la formation professionnelle et à l'éducation des adultes.

SOURCE Fédération des syndicats de l'enseignement (CSQ)

Renseignements : Renseignements: Sylvie Lemieux, attachée de presse FSE, (418) 563-7193, lemieux.sylvie@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.