Ne restez pas sur votre derrière!

Mois national de la sensibilisation au cancer colorectal

MONTRÉAL, le 25 févr. /CNW/ - Le cancer colorectal occupe le deuxième rang des causes de décès par cancer au Canada. Bien qu'il s'agisse d'une maladie évitable, traitable et guérissable, trop peu de Canadiens passent les tests de dépistage qui permettent de le diagnostiquer et, pire encore, bon nombre des personnes qui en sont atteintes n'ont pas accès à tous les traitements nécessaires pour livrer un combat digne de ce nom au cancer colorectal.

On estime que, l'an dernier seulement, quelque 22 000 Canadiens ont reçu un diagnostic de cancer colorectal et que, malheureusement, 9 100 Canadiens ont succombé à cette maladie. Mars est le Mois national de la sensibilisation au cancer colorectal, et il est grand temps que nous vainquions notre gêne face aux parties du corps touchées par ce dernier. On doit tout faire pour inciter les Canadiens qui ont entre 50 ans et 74 ans à se soumettre au dépistage de cette maladie.

Le slogan "Ne restez pas sur votre derrière" prend un nouveau sens

Pour donner le coup d'envoi au Mois national de la sensibilisation au cancer colorectal, l'ACCC (Association canadienne du cancer colorectal) a étendu à tout le pays sa Tournée du côlon géant. Au cours du mois de mars 2010, l'ACCC intensifiera sa collaboration avec le ministère ontarien de la Santé et des Soins de longue durée afin de promouvoir le programme de dépistage lancé par celui-ci, ContrôleCancerColorectal, qui s'avère un succès. En outre, l'ACCC planifie divers arrêts de la Tournée du côlon géant au Québec, dans le cadre du Salon des générations.

Le côlon géant utilisé pour cette exposition multimédia est une structure gonflable de 40 pieds de long qui représente un côlon humain et dont les visiteurs parcourent l'intérieur, apprenant les signes et symptômes du cancer colorectal et des autres maladies du gros intestin, et découvrant que le dépistage de ce cancer est simple. Les visiteurs ont aussi droit à de la documentation gratuite sur le colorectal cancer et le programme ContrôleCancerColorectal.

Toujours dans le but d'informer les gens au sujet du cancer colorectal, l'ACCC organise un concours international de messages d'intérêt public. Elle offre 2 500 $ pour le message gagnant dans la catégorie "vidéos", et 1 000 $ pour le meilleur message imprimé. Ce concours vise à accroître la sensibilisation au cancer colorectal, à attirer l'attention sur cette maladie et à favoriser une réflexion sur son dépistage.

Au cours des dernières années, la prévention et le traitement du cancer colorectal ont connu des progrès encourageants au Canada. Le dépistage à grande échelle de cette maladie n'est pas une réalité partout au pays, mais plusieurs provinces ont franchi des pas importants en ce sens et lancé un projet pilote en vue d'instaurer un programme de dépistage destiné à l'ensemble de leur population. En effet, l'Ontario, le Manitoba et l'Alberta ont déjà mis en place un tel programme, alors qu'un projet pilote est en cours en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard, en Saskatchewan, en Colombie-Britannique et dans les Territoires du Nord-Ouest. Le Nouveau-Brunswick a annoncé récemment son intention de mettre en œuvre un programme de dépistage, et le Québec envisage de lancer un projet pilote et d'accroître ses capacités en matière de coloscopie. Terre-Neuve est la seule province qui n'a pas encore annoncé le lancement d'un projet pilote sur son territoire.

"Il y a eu des progrès, mais il faut accélérer le rythme auquel les programmes de dépistage sont élaborés et mis en œuvre. On doit absolument avoir des programmes qui s'adressent à tous les citoyens si l'on veut réduire le nombre de décès associés au cancer colorectal", explique Barry D. Stein, président de l'ACCC, ajoutant que la prévention primaire et le dépistage conjugués à l'accès en temps opportun à des traitements efficaces sont essentiels pour obtenir une telle réduction.

"L'accès à des médicaments efficaces s'est amélioré chez nous, mais il reste encore de nombreuses disparités entre les provinces canadiennes à cet égard. Pour ceux qui croient en l'universalité de notre système de santé, il est toujours étonnant d'apprendre que les résidents de certaines régions n'ont pas accès aux mêmes médicaments que ceux qui vivent dans d'autres coins du pays. Nous estimons que tous les Canadiens atteints de cancer colorectal devraient avoir un accès égal en temps opportun aux meilleurs traitements, peu importe où ils vivent au Canada", de déclarer M. Stein.

"Pour illustrer l'inégalité qui existe, mentionnons que les Ontariens se voient rembourser les frais liés aux traitements de troisième intention faisant appel au Vectibix(TM) (panitumumab) ou à l'Erbitux(TM) (cetuximab), alors que ce n'est pas le cas des Québécois et des Manitobains. Pourtant, les résidents du Québec et du Manitoba aux prises avec un cancer colorectal de stade avancé ont tout autant le droit de prolonger leur vie grâce à ces médicaments que ceux de l'Ontario. La situation actuelle est inacceptable", s'indigne M. Stein.

L'an dernier, l'ACCC a mené une grande campagne afin de promouvoir l'accès aux médicaments contre le cancer colorectal. À cette occasion, elle a enjoint les gouvernements provinciaux à rembourser les nouveaux médicaments servant à traiter cette maladie qui ont reçu l'approbation de Santé Canada. Dans la foulée de cette campagne et suite aux efforts de quelques particuliers atteints de cancer colorectal, l'Alberta a approuvé l'Avastin(TM) (bevacizumab), un médicament qui permet de prolonger la vie dans les cas avancés de cancer colorectal. Ensuite, après l'intervention de l'ombudsman de cette province, l'Ontario a annoncé qu'elle comptait augmenter le financement provincial pour le remboursement de l'Avastin(TM). Par ailleurs, au cours d'un petit déjeuner-conférence organisé par l'ACCC à l'assemblée législative du Nouveau-Brunswick, le gouvernement de cette province a annoncé qu'il acceptait de rembourser l'Avastin(TM) et allait instaurer un programme de dépistage du cancer colorectal sur son territoire. Toutefois, les résidents de l'Île-du-Prince-Édouard n'ont toujours pas accès à ce médicament et lorsqu'ils en ont besoin, ils doivent se le procurer à leurs frais ou tout simplement s'en passer.

"L'ACCC se réjouit des progrès accomplis, mais il s'agit maintenant d'améliorer la prise en charge du cancer colorectal. La médecine personnalisée étant à nos portes, on doit s'assurer que toutes les régions du pays rendent accessibles non seulement les nouveaux médicaments, mais aussi les tests fondés sur des biomarqueurs qui évaluent la réaction à ces produits et permettent de déterminer pour qui des médicaments tels que le Vectibix(TM) et l'Erbitux(TM) seront efficaces. Il est crucial d'utiliser les tests de dépistage de la mutation des gènes KRAS et B-RAF pour faire en sorte que les gens qui devraient bien réagir à un traitement donné aient accès aux médicaments nécessaires. Si l'on veut guérir le cancer, il faut voir à ce que tous les Canadiens puissent profiter des percées médicales les plus récentes ", de dire M. Stein.

À propos du cancer colorectal

Le cancer colorectal (cancer du côlon ou du rectum) constitue la deuxième cause de décès par cancer au Canada. Bien qu'il soit facilement évitable et traitable lorsqu'on le diagnostique à un stade précoce, on estime que l'an dernier seulement, au Canada, il a été diagnostiqué chez 22 000 personnes et a fait 9 100 victimes.

Le cancer colorectal frappe les hommes et les femmes en nombres presque égaux. Selon les prévisions, un homme sur 14 et une femme sur 16 devront y faire face au cours de leur vie, et il emportera un homme sur 28 et une femme sur 31.

À propos de l'ACCC

L'ACCC est la principale organisation canadienne sans but lucratif ayant pour mission de sensibiliser les Canadiens au cancer colorectal, de soutenir les personnes vivant avec cette maladie ainsi que leurs proches, et de réclamer l'instauration de son dépistage à l'échelle nationale de même qu'un accès égal en temps opportun à des traitements efficaces pouvant améliorer le pronostic.

Si vous voulez des renseignements à jour sur le cancer colorectal, visitez le site Web de l'ACCC (www.colorectal-cancer.ca) ou appelez notre ligne sans frais (1 877.50.COLON (26566)) pour obtenir gratuitement de la documentation pertinente sur le sujet. Par ailleurs, on trouve de l'information sur notre concours de messages d'intérêt public à l'adresse Internet suivante : www.colorectal-cancer.ca/psa

SOURCE Association canadienne du cancer colorectal

Renseignements : Renseignements: sur la Tournée du côlon géant ou le cancer colorectal, ou encore pour demander une entrevue, veuillez communiquer avec l'une des personnes suivantes: Lydia Moreyne (Communications), Courriel: lydiam@colorectal-cancer.ca, Tél.: (514) 875-7745 (poste 223), Numéro sans frais: 1-877-5 0COLON (26566); Naz Araghian (GCI GROUP), Courriel: naz.araghian@gcicanada.com, Tél.: (416) 486-7225

Profil de l'entreprise

Association canadienne du cancer colorectal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.