NAV CANADA prévoit des économies importantes grâce à des initiatives de
réduction des émissions de GES et des coûts en carburant

OTTAWA, le 27 oct. /CNW Telbec/ - NAV CANADA, le fournisseur de services de navigation aérienne au Canada, prévoit que les gains de rendement découlant de l'introduction de nouvelles technologies et procédures permettront d'économiser 8,4 millions de tonnes métriques d'émissions de gaz à effet de serre (GES) produites par l'aviation de 2009 à 2016.

Ces réductions s'ajoutent à celles de 4,3 millions de tonnes métriques déjà réalisées grâce à un débit plus efficace de la circulation entre 1997 et 2008. En tout, NAV CANADA aura permis d'éviter 12,7 millions de tonnes métriques d'émissions au cours de ses 20 premières années d'existence (1996-2016).

La Société estime que les nouveaux systèmes et les nouvelles technologies et procédures mis en place ont déjà permis d'épargner un milliard de dollars en carburant. Elle prévoit des économies additionnelles de trois milliards de dollars entre 2009 et 2016. Les quatre milliards de dollars ainsi épargnés suffiraient à alimenter en carburant un Boeing 777-300 ER pour lui permettre de faire 10 000 fois le tour de la Terre.

NAV CANADA a publié ses constatations aujourd'hui dans son premier rapport d'étape sur les initiatives concertées de réduction des émissions (ICRE).

"La gestion sécuritaire et efficace de la circulation aérienne a une incidence positive sur l'environnement et permet à nos clients - les lignes aériennes et les exploitants d'aéronefs qui utilisent notre espace aérien - de réduire leur consommation de carburant", a déclaré John Crichton, président et chef de la direction de NAV CANADA. "La collaboration avec nos employés, clients et intervenants dans la réalisation de ces initiatives est une de nos grandes priorités."

Un exemple est la surveillance dépendante automatique en mode diffusion (ADS-B), une innovation qui va au-delà de la surveillance et de la communication l'intermédiaire de systèmes terrestres et permet d'offrir aux aéronefs dotés de l'avionique nécessaire la surveillance par positionnement satellitaire. NAV CANADA a entrepris l'installation de l'infrastructure de soutien le long de la baie d'Hudson il y a deux ans et le système est entré en service en janvier 2009.

Cette surveillance accrue permet au contrôleur de la circulation aérienne d'espacer en toute sécurité les aéronefs dotés de l'avionique nécessaire de cinq milles marins plutôt que de 80 milles marins. Cet espacement réduit offre aux aéronefs plus de trajets économiques en carburant, ce qui permettra des réductions approximatives de GES de plus de 500 000 tonnes métriques d'ici 2016.

NAV CANADA poursuit la mise en service de l'ADS-B et installe des stations terrestres dans l'Arctique oriental et dans le sud du Groenland. La surveillance recoupera alors des sections de l'Atlantique Nord, qui est l'espace aérien le plus achalandé au monde, et permettra des espacements réduits, des montées plus tôt dans le vol et des trajets plus directs. L'ADS-B océanique entraînera des réductions de 130 000 tonnes métriques de GES au cours des sept prochaines années.

L'ADS-B est la suite de l'importante expansion de la surveillance dans le Nord lancée par NAV CANADA au début de la décennie. Sept systèmes radar de nouvelle génération ont permis de réduire de 80 à cinq milles marins l'espacement dans une grande partie de cet espace aérien.

"Cette couverture radar additionnelle améliore le débit de la circulation et offre des trajets et des altitudes plus optimaux dans cette zone de transition achalandée en direction de l'Europe et de l'Asie", a indiqué Rudy Kellar, vice-président, Exploitation. "À ce jour, les réductions de GES se chiffrent à environ 450 000 tonnes métriques, auxquelles s'ajouteront près de 650 000 tonnes d'ici 2016."

La surveillance étendue dans les régions nordiques facilite l'exploitation efficace des routes polaires par les vols intercontinentaux, ce qui réduit les temps de vol, les émissions et les coûts en carburant. NAV CANADA estime que ces routes épargneront 3,6 millions de tonnes métriques de GES et plus de 1,1 milliard de dollars d'ici 2016.

NAV CANADA a également mis en place au début de la décennie le minimum réduit d'espacement vertical (RVSM) en collaboration avec ses homologues des États-Unis et du Mexique. Le RVSM hausse la capacité de l'espace aérien disponible en réduisant de 2 000 à 1 000 pieds l'espacement vertical entre les aéronefs volant à plus de 29 000 pieds. Les réductions en GES et en coûts pour le carburant se chiffreront respectivement à quatre millions de tonnes métriques à plus de 1,2 milliard de dollars d'ici 2016.

La navigation de surface (RNAV) est une autre initiative mentionnée dans le rapport d'étape ICRE. Elle permet des trajectoires plus directes que les routes suivant uniquement les aides terrestres à la navigation. Les économies en carburant sont estimées à 440 millions de dollars en vingt ans et les réductions de GES, à 1,8 million de tonnes métriques.

Une initiative connexe est la qualité de navigation requise, qui est déjà introduite avec une ligne aérienne à 20 aéroports au Canada. Elle comporte des approches à virage court qui comprennent une descente constante et élimine la descente progressive peu efficace et les émissions de GES et les coûts en carburant qu'elle comporte.

La note d'information et le rapport intégral contiennent un résumé sur ces technologies et procédures et plusieurs autres ainsi que les réductions de GES qu'elles apportent.

Exploitant national de services de navigation aérienne civile, NAV CANADA est une société sans capital-actions du secteur privé qui trouve son financement par l'émission de titres de créance sur le marché public. Elle assure à la grandeur du pays les services suivants : contrôle de la circulation aérienne, information de vol, exposés météorologiques, services d'information aéronautique, services consultatifs d'aéroport et aides électroniques à la navigation.

/AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo accompagnant ce communiqué est disponible à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/

SOURCE NAV CANADA

Renseignements : Renseignements: John Morris, Directeur, Communications, (613) 563-7032; Ron Singer, Gestionnaire, Relations avec les médias, (613) 563-7303

Profil de l'entreprise

NAV CANADA

Renseignements sur cet organisme

Nouvelles - Environnement

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.