Mourir pour un travail temporaire

Un documentaire qui porte un regard sur les dangers des emplois temporaires et précaires

OTTAWA, le 3 oct. 2016 /CNW/ - A Day's Work, un documentaire primé qui met en scène l'histoire d'un travailleur temporaire tué 20 minutes après avoir commencé l'emploi auquel il avait été affecté par une agence, sera présenté à l'Université d'Ottawa le jeudi 6 octobre à 19 h. Le film sera suivi d'une discussion avec le producteur délégué, David Desario, ancien travailleur temporaire.

Le film porte un regard sur l'explosion du secteur du travail temporaire, qui compte 50 000 entreprises aux États-Unis, soit plus de 12 fois le nombre de magasins Wal-Mart à l'échelle du pays. Les agences de travail temporaire ne se spécialisent plus dans le travail de bureau; en fait, c'est désormais dans le secteur industriel plus que dans tout autre secteur qu'ils fournissent le plus grand nombre d'employés.

Depuis 2000 en Ontario, les emplois temporaires et précaires connaissent une croissance deux fois plus rapide que les emplois permanents à temps plein. En 2015, le ministère du Travail de l'Ontario a procédé à une inspection éclair proactive d'agences temporaires. Soixante-quinze pour cent des agences inspectées contrevenaient aux lois du travail.

Le gouvernement de l'Ontario procède actuellement à une révision des droits du travail de la province. Les défenseurs des droits des travailleurs et des communautés demandent une réforme radicale qui permettra de mieux protéger les salariés à emploi précaire et à faible revenu et de réglementer les agences de travail temporaire afin que les droits des travailleurs soient protégés.

Le film sera suivi d'une discussion bilingue lors de laquelle la situation du Canada sera comparée à celle des États-Unis. Il sera question de l'évolution de la nature du travail, des différences dans les lois sur la santé et la sécurité au travail et de qui est responsable d'assurer la sécurité des travailleurs.

La campagne du Syndicat des Métallos visant à faire appliquer les changements de 2003 au Code criminel sera également passée en revue. Ce changement visait à tenir les sociétés, leurs administrateurs et leurs dirigeants criminellement responsables des décès et des blessures en milieu de travail. Au Canada, environ 1 000 travailleurs sont tués chaque année au travail.

La présentation a lieu à l'auditorium des anciens, Université d'Ottawa (Jock Turcot University Centre, 85, University Private). L'entrée est gratuite

L'activité est organisée par le Syndicat des Métallos, le département de criminologie de l'Université d'Ottawa et la campagne Fight for $15 and Fairness et est commanditée par la section locale 2025 d'Unifor, l'Alliance de la Fonction publique du Canada pour la région de la capitale nationale et la section locale 4600 du Syndicat canadien de la fonction publique.

Bande-annonce de : A Day's Work www.tempfilm.com

SOURCE Syndicat des Metallos

Renseignements : Pat Van Horne, Syndicat des Métallos, 613 859-1763, pvanhorne@usw.ca ; Karen Cocq, Fight For $15 and Fairness, 647 970-8464, karen.cocq@gmail.com ; Steven Bittle, département de criminologie, Université d'Ottawa, 613 562-5800, poste 1561; steven.bittle@uottawa.ca

RELATED LINKS
http://www.usw.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.