Morneau Shepell découvre un lien entre le changement organisationnel et les congés de maladie physique et mentale

Les deux tiers des employés canadiens vivent des changements organisationnels dans leur milieu de travail actuel et parmi ceux-ci, 40 pour cent affirment que ces changements sont néfastes pour leur santé et leur bien-être

TORONTO, le 24 janv. 2017 /CNW/ - Selon une nouvelle enquête annoncée aujourd'hui par Morneau Shepell, les changements organisationnels mènent les employés à prendre des congés de maladie. Dans une récente enquête réalisée auprès d'employés et d'employeurs dans l'ensemble du Canada, près de la moitié (46 pour cent) des employés se sont absentés du travail plus souvent ou ont remarqué que d'autres employés le faisaient à la suite de changements organisationnels.

L'enquête révèle aussi que les deux tiers (66 pour cent) des répondants ont vécu au moins un changement organisationnel chez leur employeur actuel, ce qui inclut une restructuration d'équipe (39 pour cent), une réduction des effectifs ou des licenciements (35 pour cent), une redéfinition des tâches (35 pour cent), un réaménagement de l'espace de travail (29 pour cent) et des fusions (15 pour cent).

Parmi les employés qui ont vécu un changement, 43 pour cent ont affirmé qu'il a eu un impact négatif sur leur perception de l'entreprise, 40 pour cent ont déclaré qu'il a affecté leur santé et leur bien-être et 30 pour cent ont indiqué qu'il avait nui à leur rendement. Dans l'ensemble du pays, les employés de l'Alberta sont ceux qui ont vécu le plus de changements au travail, près des trois quarts (74 pour cent) ayant fait face à un moins un changement organisationnel chez leur employeur actuel pendant la durée de leur emploi.

« Nous avons découvert que parmi les types de changements organisationnels, la redéfinition des tâches a la plus grande corrélation avec les congés de maladie, tant pour des raisons de santé physique que mentale, affirme monsieur Allan Torrie, président et chef de la direction chez Morneau Shepell. Ce type de changement attire moins souvent l'attention qu'une fusion, par exemple, mais il est clair qu'il influence l'expérience quotidienne des employés. »

« Le fait est qu'il est plus probable que les changements organisationnels se multiplient dans les années à venir que l'inverse. Compte tenu des avancées technologiques, des nouveaux modèles d'affaires et des forces économiques mondiales, le changement devient la nouvelle norme, poursuit monsieur Torrie. Aussi, il est important que les organisations comprennent son incidence sur les effectifs et réfléchissent aux meilleurs moyens de les soutenir au fil des changements. »

La dépression et l'anxiété demeurent les maladies mentales les plus fréquentes en milieu de travail

Morneau Shepell a également évalué les problèmes de santé mentale au travail et constaté que les maladies ayant la plus grande prévalence demeurent la dépression et l'anxiété, 31 pour cent et 28 pour cent des répondants ayant déclaré être atteints ou avoir été atteints respectivement de l'une de ces maladies mentales.

De plus, les employés de 30 ans et moins sont deux fois plus susceptibles de prendre des congés de maladie pour des raisons de santé mentale que les employés de 30 ans et plus. « Sur une note positive, un grand nombre d'employés se tournent vers leurs collègues pour obtenir un soutien social. Nous avons découvert que 61 pour cent de ceux-ci ont indiqué que le soutien de leurs collègues a un effet positif sur leur bien-être mental, affirme monsieur Stephen Liptrap, chef de l'exploitation chez Morneau Shepell. Les employés ont également mentionné que les ressources et le soutien offerts par l'employeur, par exemple le programme d'aide aux employés et à la famille, sont précieux. »

La culture du milieu de travail est le principal enjeu pour les employés et les employeurs

Dans le cadre de son enquête, Morneau Shepell a constaté que 75 pour cent de tous les répondants ont indiqué que la culture au travail est le problème à résoudre en priorité en ce qui concerne la santé mentale au travail. Cet enjeu prend le pas sur l'importance de la volonté des employés d'obtenir de l'aide (71 pour cent), les capacités d'adaptation et de résilience des employés (70 pour cent), la lutte contre la stigmatisation parmi les employés (65 pour cent), la lutte contre la stigmatisation parmi les gestionnaires (65 pour cent) et les préoccupations relatives aux employés qui reviennent d'un congé de maladie (62 pour cent).

« Nous savons que les employés qui déclarent travailler dans un milieu où règne une culture positive sont moins susceptibles d'avoir pris un congé de maladie pour des raisons de santé mentale au cours des deux dernières années, souligne madame Paula Allen, vice-présidente, Recherche et solutions intégratives. Nous avons également constaté que les employés sont moins susceptibles de déclarer une incidence négative sur leur rendement, leur opinion de l'entreprise ou leurs propres santé et bien-être après un changement organisationnel lorsqu'ils affirment que la culture organisationnelle est positive et favorise l'entraide. »

Cela dit, parmi les gestionnaires de personnes, près de la moitié (47 pour cent) ont indiqué qu'une culture organisationnelle négative constitue le plus grand problème dans un milieu de travail. Ce problème dépasse au classement l'absentéisme (36 pour cent), le présentéisme (32 pour cent) ou l'engagement des employés (21 pour cent). Alors que la moyenne nationale se situe à 47 pour cent, le nombre de gestionnaires de personnes au pays ayant mis en première place la culture organisationnelle négative varie de 58 pour cent en Alberta, 49 pour cent en Colombie-Britannique, dans les territoires et en Ontario, 48 pour cent au Manitoba et en Saskatchewan, 47 pour cent dans les provinces de l'Atlantique et 36 pour cent au Québec.

À propos de l'enquête

Réalisée en octobre 2016, cette enquête de Morneau Shepell avait pour but de comprendre et de comparer les points de vue des travailleurs canadiens en ce qui concerne la santé mentale au travail et l'absence. Ils ont été 1 018 à y participer. La marge d'erreur de cette enquête est de plus ou moins 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

La société présente les premiers résultats de l'enquête à l'occasion de son événement Réseau Employeur, le 6e sommet annuel sur la santé mentale au travail qui se déroulera dans six villes, soit Vancouver, Calgary, Toronto et Halifax le mercredi 25 janvier 2017, Edmonton le mercredi 15 février 2017 et Montréal le mercredi 22 février 2017.

Invitation aux médias : Réseau Employeur, le 25 janvier 2017

Les représentants des médias sont invités à être parmi les premiers à prendre connaissance des résultats de cette nouvelle enquête, qui seront présentés à l'occasion du 6e événement annuel Réseau Employeur de Morneau Shepell. Pour obtenir de plus amples renseignements ou confirmer votre présence à cet événement, veuillez communiquer avec Heather MacDonald à heather.macdonald@kaiserlachance.com ou au 647 725-2520, poste 207.

Cet événement est destiné aux médias et aux clients de Morneau Shepell, sur invitation seulement.

Pour participer aux échanges en ligne, utilisez Twittter @Morneau_Shepell #ReseauEmployeur #Santementale.

À propos de Morneau Shepell
Morneau Shepell est la seule société offrant des services-conseils et des technologies en ressources humaines à adopter une approche intégrative des besoins en matière de santé, d'assurance collective, de retraite et d'aide aux employés. La société est également le chef de file parmi les fournisseurs de programmes d'aide aux employés et à la famille (PAEF), le plus important administrateur de régimes de retraite et d'assurance collective et le principal fournisseur de solutions intégrées en gestion des absences au Canada. Grâce à ses solutions en matière de santé et de productivité, ses solutions administratives et ses solutions en matière de retraite, Morneau Shepell aide ses clients à réduire leurs coûts, à améliorer la productivité au travail et à renforcer leur position concurrentielle. Fondée en 1966, Morneau Shepell sert environ 20 000 organisations de toutes tailles, des plus petites entreprises à certaines des plus grandes sociétés et associations en Amérique du Nord. Comptant près de 4 000 employés répartis dans ses bureaux en Amérique du Nord, Morneau Shepell offre ses services à des entreprises au Canada, aux États-Unis et partout dans le monde. Morneau Shepell inc. est une société cotée à la Bourse de Toronto (TSX : MSI). Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, visitez le site morneaushepell.com.

SOURCE Morneau Shepell Inc.

Renseignements : Personne-ressource : Heather MacDonald, Kaiser Lachance Communications, 647 725-2520, poste 207, heather.macdonald@kaiserlachance.com ; Josée St-Pierre, Morneau Shepell, 514 392-7862, media@morneaushepell.com

LIENS CONNEXES
http://www.morneaushepell.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.