Modulation des frais de garde en fonction du revenu familial - Un farfadet géant pour dénoncer «les poches pleines» du gouvernement Couillard!

MONTRÉAL, le 16 mars 2016 /CNW Telbec/ - En cette période de déclaration d'impôts, le Réseau des Alliances des intervenantes en milieu familial (ADIM), hissera demain matin, un farfadet géant à la sortie du pont Jacques-Cartier, du côté de Montréal, aux allures du premier ministre Couillard.

Cette action de visibilité est effectuée dans le but de dénoncer une fois de plus, la modulation des frais de garde en fonction du revenu.Le Réseau ADIM continue de s'y opposer fermement et multiplie les actions en réclamant l'abolition de cette mesure qui contribue à l'endettement des familles québécoises et des responsables de service de garde en milieu familial (RSG).

Effets pervers de la modulation des frais de garde

Déjà, les effets de la modulation se font sentir. L'actualité le traduit bien, les associations en petite enfance se lèvent, demandent clairement un réinvestissement dans les services de garde publics, un allègement du fardeau fiscal que le gouvernement Couillard fait subir aux familles et l'arrêt de l'appauvrissement de milliers de travailleuses en petite enfance.

Les RSG ressentent aussi les effets pervers de cette modulation : depuis son annonce, il y a une difficulté accrue, contrairement aux années passées, à remplir toutes les places en milieu familial régi et subventionné. Ces places non comblées se traduisent par d'importantes pertes de revenu pour les employées dévouées, mais aussi pour de nombreux enfants qui voient leur développement affecté en raison de service de garde de qualité amoindrie.

Pour le Réseau ADIM, il est inconcevable que le gouvernement libéral rende fiscalement plus avantageux des services de garde privés non régis et non subventionnés, sur lesquels il n'a aucun droit de supervision ou de vérification. «Les parents devraient être poussés vers les meilleurs services possibles pour leurs enfants, et ces services, c'est au public que nous les retrouvons. C'est pourquoi nous souhaitons que le gouvernement revoie sa décision de moduler les frais de garde. Sinon, cela risque de nuire à l'avenir d'une génération toute entière », déclare Mélanie Piché, présidente de l'ADIM de la région du Suroît.

Avis aux médias

Mélanie Piché ainsi qu'une délégation de leaders syndicaux de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) seront présentes de 5 h à 8 h am, à la sortie du Pont Jacques-Cartier, dans la section gazonnée du côté de Montréal, et disponibles pour discuter avec la population et répondre aux questions des journalistes.

À propos du Réseau ADIM

Réseau ADIM regroupe 9 des 14 syndicats locaux représentant près de 12 600 responsables de service de garde en milieu familial  (RSG) accréditées et membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance (FIPEQ), affiliées à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

 

SOURCE Alliance des intervenantes en milieu familial Suroît



Renseignements : Mélanie Piché, Présidente de l'ADIM Suroît, Cell : (514) 773-2346, Courriel : g07.adim.suroit@csq.qc.net

RELATED LINKS
http://adimsuroit.com

Profil de l'entreprise

Alliance des intervenantes en milieu familial Suroît

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.