Modifications au Régime pédagogique: la CSDM accorde une bonne note mais il
reste quelques efforts à faire

MONTRÉAL, le 15 juill. /CNW Telbec/ - À la suite de la consultation de la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport sur le dossier de l'évaluation des apprentissages, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) souscrit au besoin d'y apporter des changements. Elle appuie toute initiative qui va dans le sens d'une évaluation juste et rigoureuse des apprentissages des élèves dans le cadre du Programme de formation de l'école québécoise (PFEQ).

Le projet de loi porte principalement sur l'évaluation des apprentissages de l'élève en établissant un bulletin national unique pour chacun des ordres d'enseignement préscolaire, primaire et secondaire, en rendant obligatoire l'évaluation des connaissances et en établissant des normes en ce qui a trait à la présentation des résultats des élèves dans ce bulletin. Plusieurs acteurs du monde de l'éducation s'entendent pour dire que l'évaluation des apprentissages des élèves nécessite d'importants aménagements, notamment quant à la place des connaissances dans l'évaluation, quant à la simplification de l'évaluation et quant à la clarté des bulletins.

"Pour la CSDM, ce projet de règlement a le mérite de proposer courageusement des aménagements nécessaires et attendus sur l'évaluation des apprentissages. Ce projet rétablit l'équité nécessaire entre les réseaux d'établissements scolaires publics et privés du Québec : tous auront le même processus d'évaluation et le même bulletin. Il propose un net raffermissement du lien indissociable entre l'acquisition de connaissances et l'utilisation de celles-ci en termes de compétences. Il simplifie, par le regroupement de certaines compétences, des opérations reliées à la réalisation de l'évaluation. Il suggère une présentation des résultats scolaires de manière à permettre aux parents de suivre ce qui se fait en classe tout au long de l'année" soutient la présidente de la CSDM, Mme Diane De Courcy.

La CSDM soumet toutefois au Ministère des questionnements et lui fait part d'attentes précises au regard de ce projet de règlement. Notons, un cadre de référence qui viendrait soutenir les enseignants dans l'application des modifications proposées, des grilles de correction pour l'intégration des connaissances dans l'évaluation et une pondération nationale qui accorderait une valeur à chacun des bulletins. Cette pondération, la CSDM la voudrait graduelle et asymétrique de manière à maximiser les chances de réussite d'un élève en lui fournissant la possibilité de se reprendre en main et de progresser dans ses apprentissages, même s'il a connu un début d'année difficile. La CSDM compte recevoir tôt cet automne les directives et les outils nécessaires pour mettre en œuvre ce projet de modification en cours d'année. Il s'agit là d'une condition absolument nécessaire.

Rappelons qu'avec ses 200 établissements et ses 16 000 employés, la Commission scolaire de Montréal est le plus grand réseau d'écoles publiques au Québec. Entre autres responsabilités, elle organise les services éducatifs pour 100 000 élèves, elle gère les ressources humaines, financières et matérielles, elle coordonne le transport scolaire, les services de garde et les relations avec la communauté. Consultez csdm.qc.ca.

SOURCE Commission scolaire de Montréal

Renseignements : Renseignements: Marie-Claude Dufour, Relations avec les médias, 514 596-6118, poste 8171, 514 573-9923


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.