Mme Louise Otis reçoit le Prix de la justice du Québec 2015

QUÉBEC, le 16 juin 2016 /CNW Telbec/ - La ministre de la Justice et Procureure générale du Québec, Mme Stéphanie Vallée, a décerné le Prix de la justice, la plus haute distinction remise dans le domaine juridique au Québec, à Mme Louise Otis, ex-juge, médiatrice et arbitre en matière civile et commerciale.

La cérémonie honorifique s'est tenue au Salon des avocats de la Cour d'appel du Québec, en présence de la présidente du jury de sélection, l'honorable Nicole Duval Hesler, juge en chef du Québec, de la famille et des amis de la lauréate ainsi que de membres de la magistrature.

« Notre lauréate, Mme Louise Otis, est une pionnière en matière de médiation judiciaire, ce qui rejoint tout à fait l'esprit du nouveau Code de procédure civile. En 1998, elle a mis sur pied le programme de médiation intégré qui est devenu un modèle à l'échelle internationale », a déclaré la ministre Stéphanie Vallée.

Lauréate du Prix de la justice du Québec 2015

Licenciée en droit et membre du Barreau, Mme Louise Otis s'est intéressée aux modes amiables de règlement des conflits dès le début de sa carrière. Elle voyait dans cette nouvelle façon de régler les différends l'occasion d'offrir un meilleur accès à la justice. Ainsi, le programme qu'elle a implanté prévoit la rencontre entre un juge et les parties à un litige civil, commercial, administratif ou familial, dans le cadre d'une séance de médiation en vue de trouver une solution à leur conflit.

Toutefois, avant de concevoir ce programme de conciliation, qui a transformé la mission classique de la justice, Mme Louise Otis a d'abord exercé en droit du travail et en droit administratif où elle a défendu les intérêts des grands syndicats et négocié les premières accréditations, notamment celles des travailleurs des secteurs public et parapublic. Elle s'est ensuite spécialisée en droit public et en droit constitutionnel, ce qui l'a amenée à plaider des centaines de causes devant la Cour d'appel du Québec et la Cour suprême du Canada.

Nommée juge à la Cour supérieure puis à la Cour d'appel, elle est appelée à rendre des jugements aussi bien en droit criminel qu'en droit civil et en droit familial. Ce dernier domaine lui inspirera d'ailleurs l'idée d'une médiation portée par les juges eux-mêmes, laquelle s'inscrira comme l'un des premiers systèmes de conciliation judiciaire du monde. Elle a d'ailleurs conçu un programme d'enseignement destiné aux magistrats canadiens et étrangers désireux d'approfondir la médiation judiciaire.

Bien qu'elle ait quitté la magistrature en 2009, Louise Otis est toujours aussi active tant au Québec qu'à l'international. Professeure adjointe à la faculté de droit de l'Université McGill, elle donne également des conférences et des formations en négociation et en médiation commerciale et civile sur tous les continents. En collaboration avec des équipes de juges et d'universitaires, elle a participé à l'instauration de systèmes de médiation judiciaire dans plusieurs pays, dont la France, la Belgique, la Russie, le Brésil, l'Australie et le Mali.

Reconnue comme une sommité en analyse et en révision de systèmes de justice, Louise Otis ne cesse d'apporter sa contribution à nombre d'organismes, notamment l'OCDE, l'OIF, l'EUMETSAT et le Global Fund de Genève.

« Madame Otis, cet hommage que nous vous rendons aujourd'hui est amplement mérité. Il témoigne non seulement de vos compétences exceptionnelles, mais aussi de votre contribution exemplaire à l'évolution du droit et de la justice. Aujourd'hui, c'est le Québec tout entier qui se joint à moi pour saluer votre engagement », a conclu la ministre Stéphanie Vallée.

Le Prix de la justice du Québec, en quelques mots

Le Prix de la justice reconnaît et met en lumière l'apport inestimable d'une personne qui a œuvré à défendre les valeurs de la justice que sont l'accessibilité, l'universalité et la qualité. Sur la recommandation du jury de sélection, le ou la ministre de la Justice rend hommage au lauréat qui se voit alors remettre une distinction des plus prestigieuses : la médaille du Prix de la justice, une création originale de l'artiste québécoise d'origine polonaise Bozena Happach.

Sous la présidence de la juge en chef du Québec, l'honorable Nicole Duval Hesler, le jury est composé d'une personne du milieu de l'enseignement, M. Yvan Bordeleau, d'une autre représentant le milieu des médias, M. Bernard Derome, et de deux personnes représentant le public, Mme Rose-Marie Charest, présidente de l'Ordre des psychologues du Québec, et l'honorable David L. Cameron, juge de la Cour du Québec.

Rappelons que le Prix de la justice du Québec 2014 a été remis à M. Morton S. Minc, ex-juge-président à la cour municipale de Montréal, dont l'engagement à favoriser une justice de proximité fondée sur la réhabilitation sociale et le respect de la dignité humaine s'est révélé un modèle d'inspiration pour ses contemporains.

Il est possible de consulter la liste de tous les lauréats honorés depuis 1991 à l'adresse suivante : www.prixdelajustice.gouv.qc.ca.

 

SOURCE Cabinet de la ministre de la Justice et Procureure générale du Québec

Renseignements : Source : Emilie Simard, Attachée de presse, Cabinet de la ministre de la Justice et Procureure générale du Québec, 418 643-4210, emilie.simard@justice.gouv.qc.ca; Renseignements : Paul-Jean Charest, Relations médias, Ministère de la Justice du Québec, 418 644-3947, poste 20932


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.