Mission du maire Coderre en France et en Belgique - Un premier contact prometteur avec trois métropoles européennes

MONTRÉAL, le 22 mai 2014 /CNW Telbec/ - Au retour d'une mission de sept jours en Europe, le maire de Montréal, M. Denis Coderre, s'est montré fort satisfait des rencontres effectuées à Lyon, Paris et Bruxelles, ainsi que des ententes et alliances stratégiques signées dans les trois villes. Pour le maire, cette tournée européenne s'inscrit dans son objectif de redonner à Montréal un rôle accru sur la scène internationale.

« Ce ne sont pas que de simples visites de courtoisie. Nos quatre villes partagent quantité d'enjeux communs à toutes les grandes métropoles. J'ai senti chez mes homologues de Paris, Lyon et Bruxelles une véritable volonté de partager nos connaissances et d'apprendre de nos expériences communes. Je me suis également rendu compte que les initiatives de Montréal sont souvent citées en exemple à l'étranger », a déclaré le maire Denis Coderre.

Lyon : comment repenser la ville

Ville jumelée à Montréal depuis 1989, Lyon était le premier arrêt de la délégation montréalaise. Le maire Denis Coderre y a rencontré son homologue, M. Gérard Collomb, avec qui il a notamment discuté de ville intelligente. « Lyon est une métropole et une ville intelligente modèle, tant dans sa façon de concevoir le développement urbain que dans l'utilisation des nouvelles technologies au service de l'efficacité énergétique, du développement durable et de la qualité de vie des citoyens, » a déclaré Denis Coderre. D'ailleurs, il a visité le quartier de la Confluence, une ancienne zone industrielle de 150 hectares reconvertie et devenue un exemple éloquent du concept de ville intelligente, tant sur le plan de la revitalisation que de la mixité urbaine.

Au chapitre de la gouvernance et de l'organisation du territoire, Lyon et Montréal ont des objectifs communs. À l'instar de Montréal, le statut de métropole est également une priorité pour la Ville de Lyon, dont l'entrée en vigueur est prévue en janvier 2015. « Bien que la structure de nos agglomérations ne soit pas identique, nous pourrons certainement nous inspirer des démarches entreprises par Lyon dans la définition du statut de métropole et des moyens dont elle disposera une fois son statut conféré», a indiqué Denis Coderre.

Par ailleurs, les deux maires ont convenu de renforcer la collaboration entre les deux villes, et cela se concrétisera en octobre prochain alors que M. Collomb visitera le maire Coderre dans le cadre des Entretiens Jacques-Cartier, qui se déroulent cette année à Montréal. De plus, le maire Coderre a annoncé que Lyon sera l'invitée d'honneur du festival MONTRÉAL EN LUMIÈRE en 2017, année du 375e anniversaire de Montréal. Un match amical de soccer opposant l'Impact de Montréal à l'Olympique lyonnais sera également disputé au courant de l'année du 375e anniversaire.

Paris : la rencontre de deux nouveaux maires

À Paris, le maire de Montréal a été reçu par la nouvelle maire de Paris, Anne Hidalgo, première femme à occuper ce poste. M. Coderre est d'ailleurs le premier maire étranger à lui rendre visite. D'un commun accord, les deux maires ont entrepris de relancer la collaboration entre leurs villes, notamment en élargissant la portée d'un accord de coopération signé en 2006. « Même si nous sommes deux nouveaux-venus au poste de maire, Mme Hidalgo et moi avons constaté que nous avions plusieurs choses en commun, dont la volonté d'instaurer un renouveau dans nos relations bilatérales et de partager des pratiques probantes en matière de développement économique et social », a souligné Denis Coderre.

Ainsi, Paris et Montréal ont convenu d'encourager, de soutenir et d'accroître leurs échanges dans le domaine de l'économie numérique. Ils se sont engagés à partager l'expertise et les expériences dans l'élaboration de politiques municipales numériques, en plus de favoriser la 'bi-localisation' des entreprises innovantes à Montréal et à Paris, afin de faciliter l'accès des sociétés montréalaises au marché européen et l'accès des sociétés parisiennes au marché nord-américain.

Lors d'un déjeuner devant la Chambre de commerce France-Canada, le maire de Montréal a d'ailleurs souligné le positionnement avantageux de Montréal comme carrefour commercial pour les entreprises françaises qui veulent faire des affaires avec l'Amérique du Nord, surtout depuis la signature de l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'Union européenne.

Le maire a également profité de son séjour à Paris pour rencontrer le président de la Région Île-de-France, M. Jean-Paul Huchon, afin de s'entretenir sur les enjeux relatifs aux communautés métropolitaines. De plus, il est allé à la rencontre de Vincent Bolloré, président-directeur général du Groupe Bolloré, une entreprise spécialisée en transport et logistique qui figure parmi les 500 plus grandes entreprises au monde. Le maire a eu l'occasion de tester Autolib', le premier service public d'automobiles électriques en libre-service.

Bruxelles : un premier accord de coopération

La délégation montréalaise a conclu sa mission européenne du côté de la Belgique, où le maire Coderre a été accueilli par son homologue, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Yvan Mayeur. Suite aux discussions entreprises en février dernier, les deux maires ont signé un premier accord de coopération, dont l'objectif est d'encourager l'échange d'expertise ainsi que le développement de partenariats entre les institutions, les organismes et les entreprises de leurs villes. Plus précisément, l'accord vise le renforcement de leurs partenariats dans les domaines économique, social, culturel, urbanistique, environnemental et institutionnel.

« Avec l'Accord économique entre le Canada et l'Union européenne, Montréal et Bruxelles doivent toutes deux se positionner comme des carrefours d'affaires,  chacune respectivement en fonction de leur marché. La signature d'un accord de coopération entre Montréal et la Ville de Bruxelles, la capitale de l'Union européenne, est l'une des premières étapes pour créer un véritable axe Montréal-Bruxelles et envoyer un message fort à la communauté européenne », a affirmé Denis Coderre.

C'est dans cette optique que le maire de Montréal a également rencontré le Ministre-Président bruxellois Rudi Vervoort. Ils se sont entretenus sur différents sujets dont celui de la sécurité, l'élargissement des compétences et sont tombés d'accord sur trois thèmes majeurs de coopération, soit le tourisme et l'événementiel, la gouvernance et l'économie et l'urbain et l'humain : l'aménagement du territoire et le tissu social.

Le maire a également pris part à l'European Business Summit, un rendez-vous incontournable portant sur le monde des affaires et de la politique.

Ententes économiques

La mission comprenait également un volet dédié au développement économique alors que le maire a rencontré plusieurs entreprises françaises et belges, présentes à Montréal ou désireuses de s'y établir. Le maire Coderre s'est notamment montré ravi de la décision du groupe français Astek, spécialiste en systèmes d'information et d'ingénierie scientifique et technique, de profiter de la mission montréalaise pour annoncer l'implantation de son siège social nord-américain à Montréal, créant une centaine d'emplois d'ici trois ans.

« Les filiales des sociétés étrangères présentes dans le Grand Montréal jouent un rôle clé dans l'économie de la métropole. Que ce soit dans les secteurs de l'aéronautique, des sciences de la vie ou des technologies de l'information et des communications, nos entreprises comptent parmi les plus dynamiques au monde. C'est le message qu'il faut transmettre aux investisseurs potentiels et à ce titre, Montréal International joue un important rôle d'ambassadeur et de facilitateur auprès des entreprises sur la scène internationale  », a déclaré M. Coderre.

Ententes institutionnelles

Le maire a profité de son passage en Europe pour réaffirmer la volonté de Montréal de reprendre sa place sur la scène mondiale, en jouant un plus grand rôle au sein d'organisations internationales telles que Métropolis, la section métropolitaine des Cités et Gouvernements locaux Unis (CGLU). En plus de réintégrer le Bureau du comité exécutif, Montréal sera le porte-parole de l'organisation auprès de la Banque Mondiale. En tant que métropole francophone d'Amérique, Montréal jouera également un rôle clé au sein de l'Association internationale des maires francophones (AIMF). À ce sujet, le maire Coderre s'est entretenu avec le secrétaire général de l'AIMF, M. Pierre Baillet, ainsi qu'avec le secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), M. Abdou Diouf.

Transport collectif

Des rencontres auprès des autorités planificatrices de transport de Lyon et de Paris, soit le Sytral et le STIFF, ont été menées. Le fruit de ces rencontres alimentera la réflexion en cours au niveau de la communauté métropolitaine de Montréal (CMM) sur une meilleure forme de gestion du transport en commun. Le maire a également rencontré les représentants de l'UITP en prévision du congrès international qui se tiendra à Montréal en 2017. Ce congrès lui conférera l statut de capitale du transport collectif et les retombées sont estimées à 13 millions de dollars.

***

« L'avenir passera par les villes, où vivront 80 pour cent de la population humaine dans 20 ans. À l'heure où les enjeux et les défis seront dirigés vers nous, le gouvernement de proximité, il est impératif de constituer des alliances, au même titre que les grandes nations », a estimé M. Coderre.

Pour cette mission à teneur institutionnelle, urbaine et économique, le maire était accompagné de M. Philippe Schnobb, président de la Société de transport de Montréal (STM), et de Mme Dominique Anglade, présidente-directrice générale de Montréal International (MI).

SOURCE : Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements :

Andrée-Anne Toussaint
Attachée de presse
Cabinet du maire et du comité exécutif
514 243-1268


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.