Mission d'observation au Honduras - Deux membres de la FNEEQ témoignent

MONTRÉAL, le 22 sept. /CNW Telbec/ - Alors que les médias rapportent que le président Manuel Zelaya du Honduras a trouvé refuge à l'ambassade du Brésil à Tegucigalpa, deux membres de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec témoignent de la mission d'observation qu'ils ont effectuée sur place du 5 au 10 septembre derniers.

La résistance au coup d'État, menée principalement sur le terrain par des enseignantes et des enseignants, est l'objet de censure médiatique là-bas et des actes d'intimidation policière étaient rapportés. Selon nos dernières informations, le retour du président a donné lieu à de nouveaux et violents affrontements ce matin.

"Nous nous sommes rendus sur place à l'invitation de IEDA, relate Mme Odette Lefrançois, déléguée à la coordination du regroupement privé à la FNEEQ, une organisation non-gouvernementale canadienne. Au Honduras, nous avons rencontré les fédérations enseignantes, une association étudiante, une organisation de défense des droits de l'homme, avons pris part à une marche, qui sont quotidiennes, et tenu une conférence de presse. Ce que nous avons vécu nous a à la fois bouleversés et consternés", poursuit-elle. Les arrestations sont nombreuses et la violence et la répression sont omniprésentes.

Les médias sous surveillance constante

Une seule radio, "Radio Globo", rapporte les faits concernant l'opposition au coup d'État perpétré le 28 juin dernier. Une seule chaîne de télé, Canal 36, tente de faire de même. On a envahi ses bureaux, saisi tous les documents dans leur local. On les empêche de diffuser en bloquant leur signal. Les annonceurs ont subi des menaces, de sorte que la station n'a plus de revenus de publicité. De fait, pour avoir écouté la télé à maintes reprises, nous avons constaté que jamais il n'est fait mention d'une manif, pourtant quotidienne, d'une sortie publique quelconque d'un syndicat, d'une organisation : le silence total sur toutes activités protestant contre les auteurs du coup d'État." dénonce Louis Hallé, enseignant au cégep Lévis-Lauzon et membre du comité d'action internationale de la FNEEQ. Aucun quotidien de la capitale ne rapporte quel que fait que ce soit.

Le rôle déterminant des organisations de la société civile

Les organisations syndicales, étudiantes, paysannes, ainsi que les organisations de droits humains jouent un rôle crucial dans la société hondurienne et elles revendiquent le rétablissement dans ses fonctions du président élu Manuel Zelaya. Un coup d'État ne peut servir la démocratie.

"Le peuple hondurien doit être écouté et le retour du président Zelaya, élu démocratiquement, doit se réaliser afin de restaurer la situation au Honduras", concluent Mme Lefrançois et M. Hallé très préoccupés par les évènements.

La FNEEQ est particulièrement inquiète de la dimension politique de ce coup d'État, qu'on soupçonne être le prélude à une offensive de la droite dans une Amérique centrale de plus en plus proche de la social-démocratie.

    
    Le rapport de la mission est disponible sur le site de la FNEEQ-CSN
    www.fneeq.qc.ca

    La délégation était composée de :

    Steve Stewart, coordonnateur de la mission (Canada),
    Odette Lefrançois, déléguée à la coordination du regroupement privé
    FNEEQ-CSN (Canada)
    Louis Hallé, membre du comité d'Action Internationale FNEEQ-CSN (Canada)
    Maria Ramos, membre du comité étudiant de la coordination trinationale de
    défense de l'éducation (Mexique),
    Gilberto Maldonado, secrétaire général de la section 23 démocratique
    (Mexique),
    Fanny Sequeira Nata, présidente de la Fomca (Costa Rica),
    Francisco Tito Nenna, C.TE.R.H.-C.PA, député du parlement argentin
    (Argentine),
    Luzmila Sanchez Cosio, secrétaire générale du FREP et secrétaire du
    comité féminin de FOMCA (Panama),
    Guillermo Baquero Serrano, président de ACEU-OCLAE (Colombie).
    

La FNEEQ compte quelque 27 000 membres dans tous les ordres d'enseignement. Elle regroupe 80% des enseignantes et des enseignants de cégep, le personnel de 30 établissements d'enseignement privés et des syndicats dans une douzaine d'institutions universitaires.

SOURCE Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN)

Renseignements : Renseignements: France Désaulniers, Conseillère aux communications, FNEEQ-CSN, (514) 598-2114, (514) 219-2947 (portable)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.