Mise à jour et nouvelles prévisions de l'ACI sur le marché de la revente

OTTAWA, le 13 mars 2015 /CNW/ - L'Association canadienne de l'immeuble (ACI) a révisé ses prévisions sur les ventes résidentielles réalisées par l'entremise des systèmes MLS® des chambres et associations immobilières canadiennes en 2015, et prolongé ses prévisions jusqu'en 2016.

Les prix du pétrole qui n'ont cessé de baisser depuis les dernières prévisions de l'ACI ont ébranlé la confiance du consommateur dans les Prairies, ce qui a repoussé les acheteurs éventuels et inciter un plus grand nombre de propriétaires-vendeurs à mettre leur maison sur le marché. Cela a entraîné un glissement rapide de l'équilibre du marché en Alberta, et dans une certaine mesure, en Saskatchewan. On s'attend à ce que les ventes annuelles dans ces provinces soient bien en dessous des niveaux atteints l'année dernière, et à de petites baisses des prix résidentiels moyens en 2015.

De plus, le dollar canadien s'est affaibli comparativement au dollar américain, les taux hypothécaires ont baissé et l'économie américaine a repris de la vigueur depuis les dernières prévisions de l'ACI, qui tout compte fait, devraient profiter à l'économie et à la croissance de l'emploi dans d'autres provinces. Par conséquent, l'ACI a révisé à la hausse ses prévisions des ventes dans une grande partie du reste du pays.

L'équilibre entre l'offre et la demande continue de se resserrer en Colombie-Britannique et en Ontario, qui sont les deux seules provinces où l'écart serré entre l'offre et la demande devrait entraîner des hausses du prix moyen qui surpassent l'inflation cette année.

En revanche, les prix moyens au Québec et dans la région de l'Atlantique devraient demeurer relativement stables en raison des ventes qui ont épuisé l'offre élevée.

Dans l'ensemble, les prévisions des ventes à l'échelle nationale ont été révisées à la baisse, tout comme les révisions à la baisse des perspectives des ventes en Alberta. On prévoit maintenant que les ventes à l'échelle nationale atteindront 475 700 logements en 2015, ce qui se traduit par une baisse annuelle de 1,1 %. L'activité annuelle se situe ainsi un peu au-dessus, mais encore largement dans les limites de sa moyenne sur 10 ans.

On s'attend à ce que la Colombie-Britannique affiche la plus importante augmentation annuelle des ventes en 2015 (+4,9 %) et à ce qu'elle soit suivie de près par la Nouvelle-Écosse (+3,7 %), du Québec (+2,5 %), du Nouveau-Brunswick (+2,5 %), de l'Ontario (+1,9 %) et de l'Île-du-Prince-Édouard (+1,4 %). Ces chiffres représentent des révisions à la hausse des prévisions précédentes de l'ACI.

On s'attend à ce que l'Alberta affiche la plus importante baisse annuelle des ventes cette année (-19,3 %), même si cette tendance des ventes devrait commencer à montrer une amélioration à la suite d'un départ lent en début d'année, à mesure que la confiance du consommateur se rétablit. On s'attend également à ce que les ventes baissent cette année en Saskatchewan (-11,2 %), au Manitoba (-1,3 %) et au Nouveau-Brunswick (-0,4 %).

On s'attend maintenant à ce que le prix moyen d'une résidence augmente de 2 % à l'échelle nationale pour atteindre 416 200 $ en 2015. La Colombie-Britannique (+3,4 %) et l'Ontario (+2,5 %) sont les seules provinces où on devrait noter des gains surpassant la hausse nationale.

En grande partie, les prix devraient demeurer stables ailleurs, si bien que les augmentations ou baisses se situeront autour de 1 % ou moins cette année. L'Alberta fera exception, où le prix moyen devrait baisser de 3,4 %, reflétant un recul des ventes de propriétés luxueuses par rapport aux maisons se situant dans un segment de prix plus abordable.

En 2016, on prévoit que les ventes à l'échelle nationale atteignent 482 700 logements, ce qui représente une hausse annuelle de 1,7 %. Une grande partie de la hausse annuelle reflète une reprise anticipée des ventes en Alberta et en Saskatchewan, conforme aux progrès économiques dans ces provinces.

Le redressement des perspectives économiques devrait entraîner l'amélioration des ventes dans d'autres provinces où les ventes ont à peine progressé, ce qui a contribué à garder les prix plus abordables dans le contexte d'une offre abondante. Entre-temps, on s'attend à ce que les hausses anticipées des taux hypothécaires contiennent les marchés où les maisons sont déjà moins abordables et dont les prix ont continué à monter.

Le prix moyen à l'échelle nationale devrait augmenter encore de 1,9 % en 2016 pour atteindre 424 100 $. Étant donné la pénurie continue de l'offre de maisons unifamiliales dans le Grand Toronto et la région, la croissance des prix en 2016 devrait être la plus marquée en Ontario (+2,5 %) et en Alberta (+2,4 %).

On prévoit des hausses d'environ 2 % en Colombie-Britannique et au Manitoba, et autour de 1 % en Saskatchewan et au Québec. Le prix moyen dans la région de l'Atlantique devrait se maintenir en 2016.

À propos de l'Association canadienne de l'immeuble
L'Association canadienne de l'immeuble (ACI), l'une des plus importantes associations commerciales à vocation unique du Canada, représente plus de 109 000 courtiers et agents immobiliers répartis parmi plus de 90 chambres et associations immobilières.

 

SOURCE Association canadienne de l'immeuble

Renseignements : Pierre Leduc, Relations auprès des médias, L'Association canadienne de l'immeuble, Tél. : 613-237-7111 ou 613-884-1460, Courriel : pleduc@crea.ca

LIENS CONNEXES
http://www.sia.ca/aci

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.