Ministre de l'Emploi du Canada : La Subvention canadienne pour l'emploi est la première étape pour s'attaquer au problème du déséquilibre des compétences

TORONTO, le 7 nov. 2013 /CNW/ - Aujourd'hui, le ministre de l'Emploi et du Développement social et ministre du Multiculturalisme, l'honorable Jason Kenney, a prononcé un discours au sommet sur l'enseignement postsecondaire et sur la formation professionnelle de 2013 organisé par le Conference Board du Canada. Il a fait ressortir l'importance d'encourager les étudiants à envisager de faire carrière dans un emploi en demande dans les métiers spécialisés et dans les domaines des sciences, de la technologie, du génie et des mathématiques (STIM). Il a aussi mis au premier plan le rôle de la Subvention canadienne pour l'emploi dans la résolution du problème du déséquilibre des compétences au Canada. De plus, il a annoncé l'octroi d'un financement pour le nouveau centre pour les compétences et l'éducation postsecondaire du Conference Board du Canada.

« La Subvention canadienne pour l'emploi est le fondement des moyens que nous prenons afin d'orienter les Canadiens vers la formation qui leur permettra d'obtenir un emploi, a expliqué le ministre Kenney. Notre pays a pour priorité d'accroître les compétences et d'améliorer le système d'enseignement postsecondaire. Au cours des dernières années, le gouvernement du Canada a consenti aux provinces et aux territoires des sommes record à investir dans l'éducation postsecondaire afin d'aider les Canadiens à acquérir les compétences et la scolarité nécessaires pour obtenir des emplois à forte demande de main-d'œuvre. »

Le ministre Kenney a expliqué que le Canada est actuellement aux prises avec un paradoxe : il y a trop de Canadiens sans emploi dans une économie où il y a trop d'emplois sans Canadiens. Il a déclaré que la solution à cette disparité entre travailleurs et compétences était une responsabilité que partagent les entreprises, les établissements d'enseignement postsecondaire et tous les ordres de gouvernement.

Le centre pour les compétences et l'éducation postsecondaire est un exemple de cette responsabilité partagée et de ce partenariat. Le Conference Board du Canada a lancé cette importante initiative quinquennale afin de se pencher sur les défis liés à l'acquisition de compétences et aux études à des niveaux supérieurs au Canada.

« Le gouvernement du Canada est heureux d'apporter son soutien au centre pour les compétences et l'éducation postsecondaire. Comme le reconnaît le centre, les partenariats constituent le moyen de relever les défis liés à l'acquisition de compétences et à l'éducation au Canada », a ajouté le ministre Kenney.

Le ministre Kenney a aussi insisté sur la nécessité de donner aux étudiants de meilleurs renseignements sur le marché du travail afin de les aider à faire des choix éclairés pour leurs études et leur carrière, et ce, avant qu'ils ne prennent une décision quant à leurs études postsecondaires de façon à les aider à choisir un domaine en fonction des compétences que recherchent les employeurs. Il a aussi abordé la nécessité d'éliminer le stigmate associé aux métiers spécialisés et d'encourager plus de Canadiens, en particulier des Canadiennes, à choisir des études dans les domaines STIM.

« Les gouvernements doivent comprendre que les choix faits dans les années 1970 et 1980, pour réduire la formation professionnelle et privilégier les subventions aux études universitaires au détriment des subventions aux métiers techniques ne répondent plus aux besoins du marché du travail actuel et à venir, a indiqué le ministre Kenney. Par ailleurs, nous devons prendre en compte que le nombre d'emplois dans les domaines STIM augmente deux fois plus rapidement que les autres emplois au Canada et que le nombre d'étudiants dans ces domaines n'augmente pas au même rythme. Aussi y a-t-il une pénurie de main-d'œuvre dans certains secteurs bien rémunérés. »

Une économie forte et propice à la prospérité dépend d'une main-d'œuvre formée, compétente, polyvalente et novatrice. Le Plan d'action économique de 2013 propose d'informer davantage les Canadiens sur les perspectives d'emploi et les avantages de travailler dans les métiers spécialisés, les sciences, les technologies, l'ingénierie et les mathématiques, afin d'encourager les études dans ces secteurs à forte demande de main-d'œuvre.

Le Plan d'action économique de 2013 établit un plan qui renforcera l'avantage économique du Canada et favorisera la croissance et la création d'emplois à long terme. Pour obtenir plus de renseignements, consultez le www.plandaction.gc.ca.


document d'information


Centre pour les compétences et l'éducation postsecondaire

Le centre pour les compétences et l'éducation postsecondaire est une importante initiative quinquennale lancée par le Conference Board du Canada afin de relever les défis que présentent l'acquisition de compétences et les études à des niveaux supérieurs au Canada. Pour de plus amples renseignements, consultez le Conference Board du Canada.

Subvention canadienne pour l'emploi

La Subvention canadienne pour l'emploi fournira 15 000 $ ou plus par personne, ce qui comprend une contribution fédérale maximale de 5 000 $ et des contributions équivalentes des provinces et territoires et des employeurs. Elle permettra de répondre aux besoins des entreprises de toutes les tailles dans tous les secteurs et régions. Les entreprises ayant un plan pour former des Canadiens afin qu'ils puissent continuer d'occuper leur poste ou obtenir un meilleur emploi pourront faire une demande de Subvention canadienne pour l'emploi lorsqu'elle sera offerte en 2014. À sa mise en œuvre intégrale, la Subvention devrait permettre chaque année à près de 130 000 Canadiens de recevoir la formation dont ils ont besoin pour occuper les emplois disponibles.

La Subvention canadienne pour l'emploi bénéficie d'un solide appui des employeurs et d'autres intervenants, notamment :

  • le Département des métiers de la construction, FAT-COI;
  • la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante;
  • Manufacturiers et Exportateurs du Canada;
  • l'Association des collèges communautaires du Canada;
  • l'Association canadienne de la construction;
  • l'Association canadienne de la technologie de l'information;
  • le Bureau canadien de soudage;
  • Ingénieurs Canada.

Soutien à l'enseignement postsecondaire et à la jeunesse

L'enseignement postsecondaire est essentiel pour assurer la croissance économique et la prospérité future du Canada. C'est pourquoi le gouvernement du Canada continue d'investir dans l'enseignement postsecondaire, y compris les programmes d'apprentissage, pour garantir son accessibilité pour tous les Canadiens par l'intermédiaire de mesures incitatives comme l'épargne-études, les prêts, les bourses, les crédits d'impôt, les déductions fiscales et le soutien aux programmes de formation. Dans le Plan d'action économique de 2013, le gouvernement propose de fournir aux jeunes plus d'information sur les perspectives d'emploi et les avantages de travailler dans les métiers spécialisés et dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques, afin d'encourager les études dans ces secteurs à forte demande.

La Subvention incitative aux apprentis et la Subvention à l'achèvement de la formation d'apprenti encouragent les Canadiens à suivre une formation d'apprenti dans les métiers désignés Sceau rouge et à la terminer. Grâce à ces subventions, les apprentis pourraient recevoir jusqu'à 4 000 $ et utiliser cette aide financière pour payer leurs frais de scolarité, leurs outils ou d'autres dépenses. Jusqu'à aujourd'hui, le gouvernement du Canada a versé plus d'un demi-milliard de dollars en subventions aux apprentis canadiens.

La Subvention incitative aux apprentis est une subvention imposable de 1 000 $ en espèces versée aux apprentis qui ont terminé la première ou la deuxième année de leur programme d'apprentissage dans un métier désigné Sceau rouge. Le montant maximal que peut recevoir un apprenti est de 2 000 $.

La Subvention à l'achèvement de la formation d'apprenti est une subvention imposable de 2 000 $ en espèces versée aux apprentis admissibles qui ont terminé leur formation d'apprenti et ont reçu leur certificat de compagnon dans un métier désigné Sceau rouge.

Le gouvernement du Canada offre aussi un crédit d'impôt aux employeurs pour les inciter à engager des apprentis ainsi qu'une réduction d'impôt aux apprentis et aux gens de métier pour les aider à payer leurs outils.

La Stratégie emploi jeunesse témoigne de l'engagement du gouvernement du Canada à aider les jeunes à bien s'intégrer au milieu de travail. Grâce à un financement annuel d'environ 300 millions de dollars, la Stratégie emploi jeunesse aide les jeunes à obtenir de l'information sur les carrières, à acquérir des compétences professionnelles et à trouver un emploi et le conserver. La Stratégie emploi jeunesse comprend les programmes Objectif carrière et Connexion compétences, ainsi que l'initiative Emplois d'été Canada, qui crée chaque été des milliers de possibilités d'emploi pour les étudiants. Depuis 2006, la Stratégie emploi jeunesse a aidé plus de 555 000 jeunes à développer leurs compétences, pour le plus grand bien de l'économie canadienne.

Guichet emplois et Alerte-Emploi

Le Guichet emplois est le site Web gratuit d'affichage de postes et d'information sur l'emploi du gouvernement du Canada. Chaque année, le Guichet emplois aide des centaines de milliers de travailleurs, de chercheurs d'emploi et d'employeurs canadiens à entrer en communication en ligne.

Le système amélioré Alerte-Emploi a été lancé en janvier 2013, dans le contexte de la stratégie globale du gouvernement visant à jumeler les Canadiens et les emplois disponibles. Il permet d'afficher des offres d'emploi plus opportunes et pertinentes ainsi que de l'information sur le marché local de l'emploi. Les abonnés à Alerte-Emploi reçoivent jusqu'à deux fois par jour, par courriel, des offres d'emploi affichées sur le Guichet emplois. Alerte-Emploi fournit également de l'information pertinente et à jour sur le marché du travail, et ce, directement dans la boîte aux lettres de l'abonné. Pour obtenir plus de renseignements, consultez le site www.guichetemplois.gc.ca.

Plan d'action économique de 2013

Dans le Plan d'action économique de 2013, le gouvernement propose de nouvelles mesures qui permettront aux Canadiens d'acquérir les compétences, les connaissances et l'expérience dont ils ont besoin. Par exemple, il offre la Subvention canadienne pour l'emploi, crée des occasions d'emploi pour les apprentis et investit pour augmenter la participation au marché du travail des groupes sous-représentés, comme les personnes handicapées, les Autochtones, les nouveaux arrivants et les jeunes.

Le gouvernement du Canada prend des mesures pour veiller à ce que les Canadiens puissent prendre de meilleures décisions et acquérir les compétences et la formation que les employeurs recherchent. Par exemple, il :

  • élimine les facteurs de dissuasion associés à l'assurance-emploi pour que le régime encourage les gens à travailler, les en récompense et leur permette de trouver un emploi plus facilement;

  • transfère chaque année 2,7 milliards de dollars aux provinces et territoires pour que les Canadiens sans emploi et peu qualifiés puissent suivre la formation dont ils ont besoin pour participer pleinement au marché du travail;

  • augmente les fonds affectés aux programmes qui offrent une expérience de travail aux jeunes et aux personnes handicapées afin qu'ils puissent perfectionner et utiliser leurs compétences pour répondre aux besoins des employeurs;

  • améliore l'apprentissage et l'information sur le marché du travail afin que les gens puissent prendre des décisions plus éclairées quant à leurs études et à leur carrière;

  • offre des subventions aux apprentis et des crédits d'impôt pour encourager les Canadiens à faire carrière dans les métiers spécialisés;

  • simplifie la reconnaissance des titres de compétence et de l'expérience acquis à l'étranger dans les professions à forte demande, comme les médecins et les ingénieurs;

  • investit plus de 10 milliards de dollars par année pour soutenir les études postsecondaires.

SOURCE : Emploi et Développement social Canada

Renseignements :

Ce communiqué est offert, sur demande, en medias substituts.

Pour plus de renseignements (médias seulement) :

Alexandra Fortier
Cabinet du ministre
819-994-2482

Bureau des relations avec les médias
Emploi et Développement social Canada
819-994-5559
media@hrsdc-rhdcc.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter

S'IL Y A DIVERGENCE ENTRE UNE VERSION IMPRIMÉE ET LA VERSION ÉLECTRONIQUE DE CE COMMUNIQUÉ, LA VERSION ÉLECTRONIQUE PRÉVAUT.

Ce communiqué est affiché en ligne au www.plandaction.gc.ca.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.