Minicentrale hydroélectrique à la Onzième Chute - Le projet franchit une étape majeure

QUÉBEC, le 20 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Le premier ministre du Québec, responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et député de Roberval, Philippe Couillard, le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, et le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand, annoncent l'autorisation environnementale du gouvernement à la Société de l'énergie communautaire du Lac-Saint-Jean pour la réalisation de son projet d'aménagement de minicentrale hydroélectrique à la Onzième Chute de la rivière Mistassini. Cette autorisation découlant de la procédure d'évaluation environnementale est une première étape franchie afin de mener à bien la construction de cette minicentrale.

« Depuis un peu plus d'un an déjà, le Québec est à nouveau en mouvement pour développer son potentiel économique. Notre gouvernement travaille chaque jour à établir un environnement stable, prévisible et propice à la création d'emplois. Les projets de minicentrales comportent plusieurs avantages pour nos régions. Celles-ci donnent de l'électricité à un prix très concurrentiel et permettent de créer des partenariats exceptionnels avec les communautés autochtones. Elles apportent également des retombées économiques importantes et procurent des redevances qui favorisent l'autonomie des régions. Le projet d'aménagement de minicentrale hydroélectrique à la Onzième Chute de la rivière Mistassini sera bénéfique pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Par ailleurs, rappelons que dans le cadre des consultations publiques ayant mené au Sommet économique régional de juin dernier, ce projet a été désigné par de nombreux intervenants comme une priorité de développement pour l'économie de la région », a affirmé le premier ministre.

Ce projet prévoit la construction, sur la rivière Mistassini, d'un seuil déversant, d'une prise d'eau et d'une centrale hydroélectrique au fil de l'eau d'une puissance installée d'environ 18,3 MW. S'inscrivant dans le cadre de la stratégie énergétique 2006-2015, ce projet, qui a été mis de l'avant par les intervenants régionaux et les Innus de Mashteuiatsh « Pekuakamiulnuatsh Takuhikan », prévoit des retombées économiques régionales évaluées à environ 108,4 millions de dollars pendant la période de construction, et à 39,8 millions de dollars lors des 25 premières années d'exploitation qui mettront en valeur une ressource naturelle importante du Québec.

« Les mesures d'atténuation prévues, les engagements pris par la Société dans le cadre de la procédure d'évaluation environnementale, notamment pour donner suite au rapport du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) et les conditions du décret rendent le projet d'aménagement acceptable sur le plan environnemental. Dans le cadre de cette évaluation, le gouvernement s'est assuré que les trois piliers du développement durable, c'est-à-dire la protection de l'environnement, le développement social et le développement économique soient bien intégrés dans le projet. Ensemble, nous pouvons développer le Québec de façon responsable afin d'assurer une qualité de vie à nos enfants », a déclaré le ministre Heurtel.

« Les petites centrales hydroélectriques, en plus d'avoir d'importantes retombées pour les régions, génèrent une énergie propre dont il faut être fiers. Nous sommes des leaders en matière de production de ce type d'énergie, et c'est pourquoi 99 % des besoins des Québécois en électricité sont comblés par des énergies renouvelables, principalement grâce à l'hydroélectricité. La réalisation de ce projet s'inscrit dans notre vision de diversification et de développement économique et énergétique », a ajouté le ministre Arcand.

Des garanties pour l'environnement

Depuis l'audience publique du BAPE, le promoteur a pris plusieurs engagements pour bonifier son approche environnementale afin de répondre aux préoccupations de la population, dont celles de la communauté autochtone.

Le promoteur s'est engagé à réaliser le suivi des caractéristiques et de l'utilisation de la frayère à doré jaune et à meunier, celui de l'habitat du poisson, de la végétation terrestre et riveraine, celui des aménagements du parc écotouristique et celui du débit esthétique de la chute. Il effectuera également un suivi du comportement des glaces sur le plan des ouvrages, notamment en ce qui concerne l'évacuateur de crues. De plus, le promoteur a convenu de réaliser un programme de suivi des retombées économiques, pendant les phases de construction et d'exploitation, pour permettre aux citoyens d'en prendre connaissance périodiquement. Il mettra aussi en œuvre un programme de suivi environnemental dans les milieux humides riverains en amont du projet.

Avant d'entreprendre la construction de la minicentrale, la Société devra faire autoriser la location des forces hydrauliques et des terres du domaine de l'État, ainsi que les plans et devis.

Pour plus de détails relativement aux exigences du MDDELCC, vous pouvez consulter le feuillet d'information à l'adresse suivante :
http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/evaluations/riviere_mistassini/exigences.pdf

 

Sources :


Information :




Harold Fortin

Porte-parole du premier ministre

Directeur des communications

Cabinet du premier ministre du Québec

Téléphone : 418 643-5321


Relations avec les médias

Ministère du Développement durable,

de l'Environnement et de la Lutte contre

les changements climatiques

Téléphone : 418 521-3991




Véronique Normandin

Attachée de presse

Cabinet du ministre de l'Énergie et des
Ressources naturelles, ministre
responsable du Plan Nord et ministre
responsable de la région de la Côte-Nord

Téléphone : 418 643-7295






Guillaume Bérubé

Attaché de presse

Cabinet du ministre du Développement
durable, de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques

Téléphone : 418 521-3911



 

SOURCE Cabinet du premier ministre

Renseignements : Sources : Harold Fortin, Porte-parole du premier ministre, Directeur des communications, Cabinet du premier ministre du Québec, Téléphone : 418 643-5321; Véronique Normandin, Attachée de presse, Cabinet du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, Téléphone : 418 643-7295; Guillaume Bérubé, Attaché de presse, Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Téléphone : 418 521-3911; Information : Relations avec les médias, Ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Téléphone : 418 521-3991


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.