Message du SPGQ au ministre des Finances : rétablir l'équilibre du budget sans déséquilibrer la société

QUÉBEC, le 13 mai 2014 /CNW Telbec/ - « Certes l'endettement du Québec est préoccupant, mais l'économie québécoise a beaucoup progressé si on l'observe sur quelques décennies. Il faut certes tout mettre en œuvre pour une économie prospère dans le respect de l'environnement, mais sans négliger pour autant une juste répartition de la richesse entre les citoyens et la préservation des services publics de qualité dont ceux-ci bénéficient ».

Tel est le message qu'est venu livré M. Richard Perron, président du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec au ministre des Finances du Québec, M. Carlos J. Leitão.

Le SPGQ note que le produit intérieur brut (PIB) par habitant au Québec est passé de 34  673 $ en 2003 à 44  267 $ en 2012, une en hausse de 27,7 % en 9 ans. Cela est supérieur à hausse de 21,8 % enregistrée en Ontario pour la même période.

Si on se limite aux cinq dernières années pour lesquelles les chiffres sont disponibles, les comparaisons sont particulièrement éloquentes. La hausse du PIB par habitant au Québec s'est en effet élevée à 11,3 % de 2007 à 2012, contre 7,4 % en Ontario et 10,0 % pour l'ensemble du Canada.

Par ailleurs, du 1er avril 2003 au 1er avril 2012, le maximum des échelles salariales des professionnels de la fonction publique n'a augmenté que de 11,25 %, soit bien moins que les 27,7 % d'augmentation du PIB par habitant au Québec. « Le premier ministre lui-même est conscient de la nécessité de maintenir l'expertise de l'État et nous l'encourageons à prendre les mesures nécessaires pour retenir et attirer la main d'œuvre indispensable au bon fonctionnement de l'État », commente le président du SPGQ.

On nous opposera que les finances publiques vont mal et que ce n'est pas le moment d'améliorer la rémunération des expertes et experts de l'État. À cela, nous répondons que ce n'est pas là une dépense, mais un investissement. La Commission Charbonneau nous démontre abondamment à quel point l'État doit pouvoir compter sur une expertise suffisante, intègre et de qualité. Un investissement adéquat dans l'expertise interne fera économiser des milliards à long terme à l'État québécois.

« Même si nous sommes favorables à une évaluation rigoureuse des programmes et à un émondage ciblé de ceux-ci, les dépenses de l'État ne nous paraissent pas hors contrôle », insiste le président du SPGQ. S'il y a matière à grande vigilance, il n'y a cependant pas lieu, selon nous, de verser dans l'alarmisme.

« Tout est question d'équilibre et nous invitons le ministre des Finances à faire la part des choses et à ne pas proposer des mesures budgétaires qui nuiraient à l'avancement de la société québécoise », conclut le président du SPGQ.

À propos du SPGQ

Le SPGQ est le plus grand syndicat de professionnelles et de professionnels du Québec. Il représente au total 25 500 spécialistes, dont environ 18 000 dans la fonction publique, 4 500 à l'Agence du revenu du Québec et 3 000 en santé, en éducation et dans les sociétés d'État.

Le Président du SPGQ est disponible pour des entrevues.

SOURCE : Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)

Renseignements : Michelle Monette, Conseillère à l'information, Cell. : 418 254-9218, Twitter : @spgq; Facebook : www.facebook.com/lespgq


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.