Message des étudiantes et étudiants à Wynne : le nouveau cadre doit réduire les frais de scolarité

TORONTO, le 21 févr. 2013 /CNW/ - Les étudiantes et étudiants demandent à la première ministre Kathleen Wynne de prendre des mesures immédiates et décisives pour faire en sorte que l'éducation postsecondaire devienne financièrement plus abordable en établissant un nouveau cadre pour les frais de scolarité qui réduirait ces frais pour tous les étudiants et étudiantes. Le plan actuel, Vers des résultats supérieurs, prend fin cet automne.

« Sous le gouvernement de Dalton McGuinty, les frais de scolarité ont atteint des niveaux sans précédent et les étudiantes et étudiants de l'Ontario paient les frais les plus élevés de tout le Canada », dit Sarah Jayne King, présidente de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario. « C'est le moment pour le gouvernement libéral de tourner la page et de changer la politique sur les frais de scolarité, et de travailler pour éliminer les obstacles financiers à l'éducation postsecondaire dans cette province. »

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario a diffusé aujourd'hui le document Changement de priorités : visons une éducation postsecondaire à prix abordable, dans lequel elle recommande au gouvernement de mettre en œuvre un cadre pluriannuel pour les frais de scolarité qui les réduirait de 30 pour cent sur trois ans, et établirait des politiques et des pratiques de facturation équitables et un plan à long terme pour leur élimination progressive.

Le plan Vers des résultats supérieurs, mis en œuvre en 2006, a permis des hausses de frais de scolarité de cinq à huit pour cent par année. Le plan devait prendre fin en 2010, mais a été renouvelé chaque année depuis trois ans. Sous le cadre Vers des résultats supérieurs, les hausses des frais de scolarité en Ontario ont atteint jusqu'à 71 pour cent et la dette étudiante provinciale a dépassé le double.

« Investir dans l'éducation postsecondaire et bâtir une économie saine sont des questions de priorités », dit King. « Le gouvernement provincial a la capacité de faire en sorte qu'une éducation universelle et financée par le secteur public dans les collèges et universités devienne une réalité. D'abord, la première ministre doit respecter la promesse électorale des libéraux et mettre en œuvre une véritable réduction de 30 pour cent des frais de scolarité pour tous les étudiants et étudiantes. »

Consultez Changement de priorités : visons une éducation postsecondaire à prix abordable ici.

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario représente plus de 300 000 étudiantes et étudiants dans l'ensemble de la province. La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants est l'organisation étudiante la plus importante et la plus ancienne au Canada.

SOURCE : Fédération canadienne des étudiant(e)s

Renseignements :

Kaley Kennedy, coordonnatrice des communications et des relations avec le gouvernement, 416-925-3825 (bureau) ou 647-302-3891 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.