Message de la rentrée 2016-2017 de la FCSQ - Les élus scolaires, toujours présents pour la réussite des élèves

QUÉBEC, le 27 août 2016 /CNW Telbec/ - Maintenant que les compressions budgétaires et les débats de structures sont derrière nous, c'est avec plus d'optimisme que s'amorce la rentrée scolaire 2016-2017, souligne la présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), Josée Bouchard, dans son Message de la rentrée mis en ligne sous forme de vidéo aujourd'hui. Ajoutant que, contrairement au climat d'incertitude qu'avait engendré l'importante réforme du réseau scolaire envisagé par le gouvernement l'an dernier, il y a maintenant un consensus sur la nécessité de concentrer les efforts de tous pour améliorer la réussite des élèves.

Mme Bouchard salue l'intention du ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx, de consulter tous les acteurs et les partenaires du réseau de l'éducation à l'automne pour l'élaboration d'une politique gouvernementale sur la réussite éducative. Ce rendez-vous s'inscrit d'ailleurs comme une suite logique du Sommet sur l'éducation publique organisé par la FCSQ en 2012, duquel avait découlé l'élaboration d'une plateforme en vue de l'élaboration d'une Politique nationale en éducation publique au Québec.

Les commissions scolaires sont évidemment en réflexion constante sur la réussite des élèves, comme en témoigne la tenue de l'activité de réflexion et d'échanges Des régions mobilisées pour la réussite des élèves lors de la 69e Assemblée générale de la FCSQ.

L'union fait la force

« Le débat entourant l'abolition de la démocratie scolaire a permis non seulement de démontrer la force de notre réseau, mais aussi de créer de solides alliances, notamment avec nos collègues anglophones », constate la présidente de la FCSQ.

Lors du discours de clôture du conseil général du Parti libéral du Québec, en mai dernier, le premier ministre Philippe Couillard a déclaré qu'il souhaitait s'inspirer de ce qui se fait dans les commissions scolaires anglophones, qui ont un taux de diplomation moyen plus élevé que celui des commissions scolaires francophones, pour augmenter la réussite de tous les élèves. « En fait, il faut partager et s'inspirer de toutes les bonnes pratiques, et il y en a beaucoup tant chez les francophones que chez les anglophones », rappelle Josée Bouchard.

Comme le ministre le reconnaît lui-même, pour que le grand rendez-vous sur la réussite auquel il convie le Québec soit un succès, il faut bâtir sur des consensus. Rappelons que les consultations en commission parlementaire sur le projet de loi no 86 ont également fait ressortir l'importance d'appuyer les décisions en éducation sur des données probantes issues de la recherche et de respecter le rôle de chacun. Élus, gestionnaires, personnel, parents, élèves et communauté, chacun a un rôle essentiel à jouer pour contribuer à la réussite. Celui des élus scolaires est de représenter la population, traduire ses besoins en orientation et être un leader de la mobilisation pour la persévérance dans sa communauté.  C'est pourquoi certaines dispositions du nouveau projet de loi qui sera étudié en commission parlementaire cet automne inquiètent la FCSQ.

Décentralisation ou centralisation?

Même si le projet de loi no 105 confirme l'engagement du gouvernement à maintenir la démocratie scolaire, il réaffirme sa volonté d'une décentralisation vers les établissements, en plus d'accorder de nouveaux pouvoirs au ministre. Cette tendance à vouloir dépouiller la commission scolaire de ses responsabilités en confiant, d'une part, de plus en plus de décisions budgétaires aux écoles et, d'autre part, un droit de veto au ministre sur les décisions prises par la commission scolaire préoccupe la Fédération.

« Pour que tous les élèves du Québec aient les meilleures chances de réussir, et c'est le souhait exprimé par le ministre que nous partageons, il faut que tous aient accès à des services de qualité, peu importe leur statut socio-économique et le territoire qu'ils habitent. Les commissions scolaires s'assurent du partage équitable des ressources tant financières, qu'humaines et matérielles. Il ne faudrait pas voir cette mission fondamentale dénaturée par les tendances à la centralisation et à la décentralisation qui s'opposent présentement dans le réseau. Certains élèves pourraient y perdre au change et ils peuvent compter sur notre vigilance pour éviter que cela se produise », conclut Josée Bouchard.

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d'un million d'élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l'éducation des adultes. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

Twitter : @fcsq

 

SOURCE Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

Renseignements : Caroline Lemieux, Attachée de presse, Fédération des commissions scolaires du Québec, Tél. : 418 651-3220, Cell. : 418 570-9716, clemieux@fcsq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.