Merck annonce une contribution de 7,5 M$ au Consortium de génomique structurelle (CGS) de Toronto

TORONTO, le 4 févr. 2015 /CNW/ - Lors d'une annonce faite plus tôt aujourd'hui au centre MaRS Discovery District, Merck, connue sous le nom de MSD à l'extérieur des États-Unis et du Canada, a confirmé son engagement pour la recherche et l'innovation en remettant la somme de 7,5 M$ au Consortium de génomique structurelle (CGS) de Toronto et à son réseau, devenant par le fait même membre dudit consortium.

Les projets ainsi appuyés mettent l'accent sur la recherche préconcurrentielle visant le développement de sondes chimiques, des petites molécules inhibitrices, pour étudier les mécanismes épigénétiques de la régulation. En collaboration avec des institutions cliniques de premier plan en Ontario et ailleurs dans le monde, l'utilisation de sondes permettra de mieux comprendre les aspects biologiques de diverses maladies, notamment ceux du cancer et des maladies inflammatoires.

La réputation du CGS pour la qualité de ses recherches scientifiques, en plus de la participation des centres hospitaliers et des laboratoires de recherche d'envergure mondiale de la région de Toronto et de l'importante collaboration à laquelle se sont engagés le gouvernement et l'industrie, fait du CGS un partenaire de choix.

« Merck cherche à identifier et à appuyer les secteurs de recherche qui permettront de répondre le mieux possible aux besoins médicaux non comblés des patients, ce qui est le fondement de toutes nos activités. Au Canada, Merck est très heureuse de pouvoir encourager l'innovation et la recherche par l'intermédiaire du réseau collaboratif du CGS, qui regroupe plus de 250 laboratoires universitaires dans des institutions reconnues », a déclaré Chirfi Guindo, président et directeur général de Merck Canada inc.

Développement d'un partenariat public-privé ouvert

Le CGS est en voie de développer un partenariat public-privé « ouvert » qui génère connaissances, technologies et outils de recherche afin de découvrir et caractériser des médicaments « faisant œuvre de pionniers ». Ce partenariat bénéficiera des sommes, passées et futures, investies dans le CGS par ses bailleurs de fonds des secteurs public et privé, de même que de son vaste réseau de collaborateurs provenant des plus grandes universités du monde. Le principal objectif de ce partenariat consiste à permettre aux bailleurs de fonds du secteur privé de favoriser l'avancement de plusieurs projets novateurs afin qu'ils se transforment en programmes de développement de nouveaux médicaments exclusifs.

« Le gouvernement de l'Ontario se réjouit de la contribution versée par Merck au Consortium de génomique structurelle (CGS). Celle-ci permettra une meilleure divulgation de l'information aux secteurs publics et privés, et favorisera les nouvelles innovations technologiques ainsi que la découverte de médicaments. L'Ontario reconnaît que, dans une économie hautement concurrentielle, des collaborations comme celle-ci sont indispensables pour faire de la province un chef de file mondial en sciences de la vie », a déclaré l'honorable Reza Moridi, ministre de la Recherche et de l'Innovation de l'Ontario

« Notre engagement en matière de transparence et de qualité est au cœur de notre partenariat. Nous remercions le gouvernement de l'Ontario pour son appui à cet écosystème qui a rendu notre projet possible, de même que nos collaborateurs scientifiques de Merck et du réseau hospitalier ontarien qui se sont aussi engagés à appuyer une recherche scientifique ouverte » a déclaré le Dr Aled Edwards, fondateur et directeur général du Consortium de génomique structurelle (CGS).

Merck réitère son engagement à appuyer la recherche novatrice au Canada et dans le monde entier.

Remarque : Sauf indication contraire, toutes les sommes mentionnées dans ce communiqué sont en dollars canadiens.

À propos de Merck

La société Merck d'aujourd'hui est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé qui œuvre au bien-être du monde. Merck est connue sous le nom de MSD à l'extérieur des États-Unis et du Canada. Grâce à nos médicaments, vaccins, traitements biologiques, produits de santé grand public et de santé animale, nous collaborons avec nos clients et œuvrons dans plus de 140 pays à procurer des solutions de santé novatrices. Nous démontrons également notre détermination à améliorer l'accès aux soins de santé grâce à des politiques, programmes et partenariats d'envergure. Pour obtenir plus de renseignements sur nos activités au Canada, visitez le site www.merck.ca.

À propos du Consortium de génomique structurelle (CGS)

Le CGS favorise la recherche dans de nouveaux secteurs de la biologie humaine et la découverte de médicaments en permettant à la communauté scientifique d'accéder librement à l'ensemble de ses résultats de recherche et en créant un réseau de collaboration ouvert regroupant des scientifiques de centaines d'universités dans le monde et de neuf sociétés pharmaceutiques d'envergure internationale. Le CGS est subventionné par Abbvie, Bayer, Boehringer Ingelheim, la Fondation canadienne pour l'innovation, Eli Lilly Canada, Génome Canada, GlaxoSmithKline, Janssen, Merck Canada, Novartis, le ministère de la Recherche et de l'Innovation de l'Ontario, Pfizer, Takeda et le Wellcome Trust. Pour plus de renseignements sur Aled Edwards et le Consortium de génomique structurelle, visitez le site http://www.thesgc.org.

Le communiqué de presse et une photo sont disponibles sur le site www.cnw.ca.

Déclarations prospectives

Ce communiqué de presse contient des « déclarations prospectives » (forward looking statements), au sens des dispositions libératoires de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis. Ces déclarations sont fondées sur les convictions et les prévisions actuelles de la direction de Merck et sont soumises à de nombreux risques et incertitudes. Si les hypothèses sous-jacentes se révèlent inexactes ou si les risques et incertitudes se concrétisent, les résultats réels pourraient être considérablement différents de ceux annoncés dans les déclarations prospectives.

Ces risques et incertitudes comprennent, sans s'y limiter, les conditions générales de l'industrie et la concurrence, les facteurs économiques généraux, incluant les fluctuations des taux d'intérêt et des taux de change; les effets de la réglementation de l'industrie pharmaceutique ou des lois concernant les soins de la santé aux États-Unis et dans le monde; les tendances mondiales à l'égard de la limitation des coûts des soins de santé; les avancées technologiques et les nouveaux produits et brevets des concurrents; les défis liés à l'élaboration d'un nouveau produit, ce qui inclut l'obtention de l'approbation réglementaire; la capacité de Merck à prédire précisément les conditions de marché futures; les difficultés ou les retards de fabrication; l'instabilité financière des économies mondiales et le risque de souveraineté; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets de Merck et des autres protections relatives aux produits innovants; et le risque de faire l'objet d'actions judiciaires, y compris les litiges sur les brevets, ou de mesures réglementaires.

Merck n'est pas tenue de publier des mises à jour des déclarations prospectives, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou de tout autre élément. D'autres facteurs susceptibles d'entraîner une différence notable entre les résultats réels et les résultats décrits dans les déclarations prospectives sont énoncés dans le rapport annuel 2013 de Merck établi sur le document Form 10-K et dans les autres documents déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et accessibles sur le site Internet de cette dernière (www.sec.gov).

SOURCE Merck

Bas de vignette : "Lors d’une annonce faite ce matin au centre MaRS Discovery District, Merck a confirmé son engagement pour la recherche et l’innovation en remettant la somme de 7,5 M$ au Consortium de génomique structurelle (CGS) de Toronto. De gauche à droite : Dr Ronan O'Hagan, Dr Aled Edwards, l'honorable Reza Moridi, M. Chirfi Guindo et Mme Jennifer Chan. (Groupe CNW/Merck)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20150204_C8972_PHOTO_FR_11822.jpg

Renseignements : Ani Armenian, Merck, 514-428-3395, ani.armenian@merck.com; Stephanie Lyttle, Le Cabinet de relations publiques NATIONAL, 514-843-2365, slyttle@national.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.