Merck annonce le lancement d'un réseau innovateur de collaboration en matière
d'essais cliniques sur le cancer au cours du congrès 2010 de l'American
Society of Clinical Oncology

-- Merck renforce son engagement envers l'oncologie --

KIRKLAND, QC, le 4 juin /CNW Telbec/ - Merck a annoncé le lancement de son réseau innovateur de collaboration en matière d'essais cliniques, axé sur la mise au point de médicaments et de vaccins potentiels pour le traitement et la prévention du cancer. Le réseau mondial comprend certains des principaux centres de recherche sur le cancer qui s'associent avec Merck pour accélérer la mise au point de traitements innovateurs pour traiter divers cancers.

Le cancer, qui regroupe diverses maladies, est responsable de plus de 7,4 millions de décès (environ 13 % de tous les décès) par année à l'échelle de la planète, ce qui en fait l'une des principales causes de décès dans le monde.(1) Selon un rapport publié récemment par l'Institute of Medicine, environ la moitié des études menées en collaboration demeurent inachevées en raison de procédures fastidieuses, de la bureaucratie et d'une mauvaise coordination.(2) Le rapport a indiqué qu'on pourrait améliorer les approches de collaboration en recherche en réduisant le nombre de centres, en organisant les efforts de financement de la recherche de manière appropriée, en fixant des échéanciers stricts et en s'appuyant sur le potentiel des études pour établir des priorités. Le réseau de collaboration en matière d'essais cliniques de Merck incarne nombre de ces principes.

"Malgré les avancées récentes, il reste des besoins urgents en matière traitements efficaces contre le cancer, mais le rythme de la mise au point traditionnelle des médicaments est souvent très en retard sur les dernières découvertes scientifiques", a affirmé le Dr Malcolm Moore, directeur du service d'oncologie médicale et d'hémato-oncologie au Princess Margaret Hospital et scientifique à l'Ontario Cancer Institute. "Nous sommes fiers de participer à ce réseau unique, qui créera l'accès et l'infrastructure nécessaires favorisant une recherche coordonnée sur les plus récentes hypothèses cliniques dans le domaine de la recherche sur le cancer. Le réseau de collaboration d'épreuves en matière d'essais cliniques de Merck pourrait servir de modèle quant à la manière dont l'industrie et les établissements de recherche peuvent collaborer de façon plus efficace et efficiente, afin d'offrir plus rapidement de nouveaux traitements anticancéreux innovateurs aux patients.

Grâce à un processus rigoureux de propositions et de rétroaction, les centres de recherche établiront le protocole et mèneront les études cliniques de la phase 0 à la phase 2a sur les antinéoplasiques expérimentaux en développement de Merck. Tous les ans, le réseau recrutera environ 1 200 patients dans le cadre de 30 à 40 essais cliniques. Ces études comprendront des études entreprises à l'initiative d'un investigateur et des essais commandités par la société. Une infrastructure servant à réunir les données, les résultats d'analyse des échantillons et des tests d'imagerie ainsi que les résultats des patients est en cours d'élaboration. Cette approche permettra de prendre rapidement des décisions plus éclairées et fondées sur les données, au sujet du profil d'efficacité et d'innocuité des composés et de l'utilité des biomarqueurs mis au point par Merck ou ses collaborateurs.

Le réseau se compose actuellement de 15 centres en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe et en Asie :

    
    Brésil :
    --------

    - National Cancer Institute of Brazil (INCA), Rio de Janeiro
    - Instituto do Cancer do Estado de Sao Paulo, Faculdade de Medicina da
      Universidade de Sao Paulo, Sao Paulo

    Canada :
    --------

    - Princess Margaret Hospital et Ontario Cancer Institute, Toronto

    France :
    --------

    - Institut Gustave Roussy, Villejuif

    Israël :
    --------

    - Chaim Sheba Medical Center, Tel Hashomer

    Corée :
    -------

    - Seoul National University Hospital, Séoul
    - Yonsei Cancer Center, Severance Hospital, Yonsei University Health
      System, Séoul

    Pays-Bas :
    ----------

    - Netherlands Cancer Institute, Amsterdam

    Norvège :
    ---------

    - Oslo University Hospital, Oslo

    Taïwan :
    --------

    - National Taiwan University Hospital, Taipei

    États-Unis :
    ------------

    - Mayo Clinic Cancer Center, Rochester (Minnesota), Scottsdale (Arizona),
      Jacksonville (Floride)
    - The University of Texas MD Anderson Cancer Center, Houston (Texas)
    - Memorial Sloan Kettering Cancer Center, New York City (New York)
    - START Clinic, San Antonio (Texas)
    - University of California, San Francisco (UCSF) Helen Diller Family
      Comprehensive Cancer Center, San Francisco (Californie)
    

"Merck a renforcé son engagement à l'égard de l'accélération de la mise au point de médicaments et de vaccins destinés à des personnes atteintes du cancer; ce réseau unique est une pierre angulaire de notre stratégie", mentionne le Dr Gary Gilliland, vice-président principal et directeur du groupe de produits - oncologie aux Laboratoires de Recherche Merck (LRM). "En établissant très tôt des partenariats avec d'excellents centres mondiaux et en mettant en commun nos forces dans les domaines clés comme les biomarqueurs, la technologie de l'information et la méthodologie adaptive des essais cliniques, nous sommes en train de changer le fondement même de notre façon d'évaluer et de faire avancer notre gamme de produits en oncologie en développement.

Présentation des données cliniques sur les nouveaux médicaments en développement dans le domaine de l'oncologie au congrès 2010 de l'ASCO

Merck et Co., Inc. a également annoncé que de nouvelles données cliniques initiales sur plusieurs médicaments expérimentaux contre le cancer sont présentées au congrès de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO) qui se tiendra à Chicago. Ces nouveaux médicaments font partie de la gamme croissante de produits en oncologie en développement de Merck, qui comprend de petites molécules, des agents biologiques et des vaccins thérapeutiques potentiels qui ciblent plusieurs voies biologiques impliquées dans l'apparition et l'évolution du cancer.

Trois exposés porteront sur des études qui en sont aux premiers stades :

    
    - "Une étude de phase I portant sur le ridaforolimus, un inhibiteur oral
      de mTOR, en association avec le dalotuzumab, un anticorps ciblant le
      récepteur du facteur de croissance similaire à l'insuline-1 (IGF-1),
      menée auprès de patients présentant des tumeurs solides avancées."
      (Résumé no 3008)
    - "Premier essai mené chez l'être humain portant sur l'inhibiteur de la
      Poly (ADP-Ribose) polymérase (PARP) MK-4827, menée auprès de patients
      atteints d'un cancer avancé et présentant une activité antitumorale
      dans des cas de cancer sporadiques de l'ovaire sans BRCA." (Résumé no
      3001)
    - "Un essai de phase I portant sur l'inhibiteur sélectif du récepteur Akt
      MK-2206, visant à évaluer l'alternance entre les doses quotidiennes et
      hebdomadaires chez des patients présentant des signes de modulation de
      la cible et d'activité antitumorale." (Résumé no 3009)
    

L'engagement de Merck envers l'oncologie

Merck s'est engagée à faire avancer tous les aspects des soins liés au cancer - prévention, traitement et soins de soutien. Grâce à de grandes capacités internes de recherche, des alliances et des acquisitions sélectives, ainsi que des technologies qui ouvrent des portes, Merck a pour objectif d'être un chef de file en matière de découverte, de mise au point et de commercialisation de traitements ciblés contre le cancer.

La nouvelle société Merck s'efforce de mettre au point des nouveaux médicaments ciblant des voies et des processus clés impliqués dans la croissance et l'évolution du cancer, notamment la kinase PI3 et d'autres voies de signalisation; la réparation des lésions de l'ADN, les voies et les grandes étapes du cycle cellulaire; ainsi que les voies du développement. Merck cherche également à mettre au point des vaccins novateurs contre le cancer.

L'engagement accru de Merck envers l'oncologie s'appuie sur une solide gamme de médicaments et sur la diversité de sa gamme de médicaments expérimentaux en développement. De plus, Merck s'est engagée à aider les patients admissibles à avoir accès à ses médicaments.

À propos de Merck

Aujourd'hui, Merck travaille afin d'aider le monde à vivre mieux. Merck est un chef de file mondial du domaine de la santé avec une gamme diversifiée de médicaments d'ordonnance, de vaccins, de produits de santé animale et de produits grand public. Au Canada, Merck* commercialise plus de 530 produits pharmaceutiques, grand public et de santé animale et la société est un chef de file dans des domaines aussi nombreux que variés, comme la cardiologie, l'immunologie, les maladies infectieuses, les maladies respiratoires, les vaccins, la santé des femmes et la protection solaire. Elle se consacre également à étendre sa gamme de produits à des domaines tels que la virologie, l'oncologie et le diabète.

Merck est l'un des 25 premiers investisseurs en recherche et développement au Canada. En 2008, l'entreprise a investi près de 121 millions de dollars en R-D et elle possède l'un des plus importants établissements de recherche biomédicale au Canada dont la mission est de découvrir de nouveaux médicaments pour le traitement des maladies infectieuses. Merck a aussi une usine de fabrication au Québec où sont produites près de 35 millions d'unités, notamment pour les marques Claritin et Aerius. Sise à Montréal (Québec), la société Merck compte plus de 1 800 employés au Canada. Pour de plus amples renseignements à propos de nos activités au Canada, visitez le site www.merck.ca.

    
    *Merck Frosst Canada Ltée et Schering-Plough Canada Inc. effectuent
    actuellement l'intégration de leurs activités pour former une nouvelle
    organisation dont le nom est Merck.
    

Déclarations prospectives

Ce communiqué de presse contient des "déclarations prospectives" (forward looking statements), au sens des dispositions libératoires de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis. Ces déclarations peuvent comprendre, entre autres, des déclarations sur les avantages de la fusion entre Merck et Schering-Plough, dont notamment les résultats financiers et d'exploitation futurs et les projets, objectifs, attentes et intentions de l'entreprise combinée, ainsi que d'autres considérations ne constituant pas des faits avérés. Ces déclarations sont fondées sur les convictions et les prévisions actuelles des directions de Merck et sont soumises à de nombreux risques et incertitudes. Les résultats réels peuvent différer de ceux que décrivent les déclarations prospectives.

Les facteurs suivants, entre autres, pourraient entraîner un écart entre les résultats réels et les déclarations prospectives : la possibilité de voir les synergies attendues de la fusion entre Merck et Schering-Plough ne pas se concrétiser du tout ou au cours de la période espérée, en raison, entre autres, des effets de la réglementation de l'industrie pharmaceutique ou de la loi sur la santé; le risque d'une intégration décevante des deux entreprises; les perturbations entraînées par la fusion qui pourraient rendre plus difficile la poursuite de relations commerciales ou opérationnelles; la capacité de Merck à prédire précisément les conditions de marché futures; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets de Merck et des autres protections relatives aux produits innovants; le risque lié à l'évolution de la réglementation et des politiques de santé aux États-Unis et ailleurs dans le monde, ainsi que le risque de faire l'objet d'actions judiciaires ou de mesures réglementaires.

Merck ne s'engage aucunement à publier des mises à jour de ses déclarations prospectives à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou de quelque fait que ce soit. D'autres facteurs susceptibles d'entraîner une différence notable entre les résultats réels et les résultats décrits dans les déclarations prospectives sont énoncés dans le rapport annuel 2009 de Merck établi sur le document Form 10-K et sur les autres documents déposés par Merck auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et accessibles sur le site Internet de cette dernière (www.sec.gov).

    
    ------------------------
    (1) http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs297/fr/index.html
    (2) Institute of Medicine of the National Academies, A National Cancer
        Clinical Trials System for the 21st Century: Reinvigorating the NCI
        Cooperative Group Program, 15 avril 2010
    

SOURCE Merck

Renseignements : Renseignements: Relations avec les médias: Julie Wu, (514) 428-3765


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.