Menace de grève dans la construction - Un geste irresponsable de l'Alliance syndicale

MONTRÉAL, le 17 mai 2017 /CNW Telbec/ - L'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ) déplore la stratégie empruntée par l'Alliance syndicale alors qu'elle a annoncé mardi soir qu'elle entendait déclencher une grève générale illimitée dans l'industrie de la construction dès le 24 mai. L'APCHQ juge cette position irresponsable. Soulignons que cette grève aurait lieu dans le contexte où de grands travaux de reconstruction devront être entrepris dans les prochaines semaines en raison des inondations qui ont touché plusieurs régions du Québec.

« Déclencher une grève dans l'industrie de la construction serait un geste irresponsable et aurait de graves conséquences économiques pour l'ensemble du Québec. Cela est d'autant plus vrai que l'Alliance syndicale ne tient pas compte des besoins urgents en reconstruction qui se manifesteront prochainement en raison des inondations », déclare François-William Simard, vice-président Développement stratégique et Communications de l'APCHQ.

L'Alliance souhaite une grève depuis le tout début
Depuis le tout début des négociations, le déclenchement d'une grève a semblé être la première et seule motivation de l'Alliance syndicale. Rappelons que l'APCHQ a signifié son intérêt à négocier dès le 27 septembre dernier, mais que la partie syndicale a accepté de débuter les négociations seulement à partir de la mi-mars. Elle avait notamment annulé les trois premières rencontres de négociations prévues en février. C'est donc 170 jours de négociations qui ont été perdus en raison de la stratégie syndicale. Soulignons également qu'à la fin du mois d'avril, l'Alliance a demandé à la ministre de mettre fin à la période de médiation afin d'obtenir le droit de déclencher la grève le plus rapidement possible, soit à compter du 24 mai.

Il n'est pas trop tard pour en arriver à une entente
Bien qu'elle doute maintenant plus que jamais de la volonté réelle de l'Alliance syndicale d'en arriver à une entente négociée de bonne foi, l'APCHQ rappelle qu'il n'est pas trop tard pour y parvenir. L'APCHQ, qui négocie au nom des employeurs du secteur résidentiel, tient à souligner que des avancées, de part et d'autre, ont été effectuées dans les négociations en cours. « Avec de la volonté des deux côtés de la table, tout est possible! Malheureusement, le doute d'en arriver à une entente négociée est plus fort que jamais », conclut M. Simard.

À propos de l'APCHQ
Fondée en 1961, l'APCHQ est un organisme privé à but non lucratif qui a pour mission de faire valoir et développer le professionnalisme de ses 17 000 entreprises membres réunies au sein de 14 associations régionales. Grâce à son offre de services techniques, juridiques, administratifs et de formation ainsi qu'à ses interventions gouvernementales et publiques, l'APCHQ contribue à ce que ses membres puissent accroître leurs compétences et évoluer dans un environnement hautement compétitif. En outre, à l'occasion du renouvellement des conventions collectives de l'industrie de la construction, l'APCHQ a le mandat de négocier au nom de 14 500 employeurs du secteur résidentiel.  

 

SOURCE Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ)

Renseignements : François-William Simard, Vice-président Développement stratégique et communications, APCHQ, Tél. : 514 353-9960, poste 161, Cell. : 514 475-2046, francois-william.simard@apchq.com

LIENS CONNEXES
http://www.apchq.com/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.