Mémoire de l'ACSAQ sur le projet de loi no 86 - Les élus scolaires francophones et anglophones partagent le même objectif

QUÉBEC, le 9 mars 2016 /CNW Telbec/ - À la suite de la présentation du mémoire de l'Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ) portant sur le projet de loi modifiant l'organisation et la gouvernance des commissions scolaires aujourd'hui à l'Assemblée nationale, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) tient à souligner à quel point les élus scolaires francophones et anglophones partagent le même objectif.

Après une analyse rigoureuse du projet de loi, l'ACSAQ et la FCSQ arrivent à la même conclusion, partagée d'ailleurs par plusieurs spécialistes, à savoir que ce projet de loi ne contient aucune mesure susceptible d'améliorer la réussite des élèves, et que c'est à cet objectif, plutôt qu'au brassage de structures, que nous devrions nous attarder.

Mais soucieuse de travailler dans un esprit de collaboration constructive avec le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, l'ACSAQ, tout comme la FCSQ, propose des pistes de solutions au ministre pour bonifier le projet de loi.

La solution n'est pas moins de démocratie, mais plus de démocratie

« Comme les élus anglophones, nous croyons que la solution au faible taux de participation aux élections scolaires n'est pas moins de démocratie, mais plus de démocratie », a déclaré la présidente de la FCSQ, Josée Bouchard.

C'est pourquoi les deux associations proposent la tenue d'élections scolaires-municipales simultanées, comme cela se fait dans la majorité des provinces canadiennes avec succès, ainsi que l'utilisation d'outils de communication comme le vote électronique pour faciliter la participation.

L'ACSAQ et la FCSQ ne s'opposent aucunement au droit de vote des parents au sein du conseil des commissaires, mais la présence d'élus au suffrage universel demeure le meilleur moyen d'assurer une répartition équitable des ressources, et donc l'accessibilité à une école publique de qualité pour tous, accompagnée d'une reddition de comptes à la population.

« La FCSQ soutient la volonté de l'ACSAQ de faire respecter le droit constitutionnel des anglophones de gérer leur système d'éducation, mais n'acceptera pas que le gouvernement accorde des droits à la minorité qui seraient refusés à la majorité », a prévenu Mme Bouchard.

La FCSQ invite donc le ministre Sébastien Proulx à convoquer une Table Québec-Commissions scolaires afin de discuter de ces enjeux.

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d'un million d'élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l'éducation des adultes. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

 

SOURCE Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

Renseignements : Caroline Lemieux, Attachée de presse, Fédération des commissions scolaires du Québec, Tél. : 418 651-3220, Cell. : 418 570-9716, clemieux@fcsq.qc.ca, Twitter : @fcsq


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.