Médecine personnalisée : le CQDM et les IRSC financent deux projets de recherche concertée alliant la recherche universitaire et industrielle

MONTRÉAL, le 29 juill. 2015 /CNW/ - Le CQDM et les IRSC, par le biais des instituts du Cancer, de Génétique et des Maladies infectieuses et immunitaires, sont heureux d'annoncer qu'ils financeront à hauteur de 1,5 million $ deux projets de recherche translationnelle ciblant la médecine personnalisée afin d'accélérer le processus de découverte et de développement de médicaments. Le premier projet sera piloté par Henry Krause de l'Université de Toronto et le second par Jeff Wrana de l'Institut de recherche Lunenfeld-Tanenbaum, à l'Hôpital Mount Sinai. Ces deux projets bénéficieront également de contributions en nature d'une valeur de 530 000 $ fournies par les PME participantes, notamment 250 000 $ de InDanio Bioscience pour le projet de M. Krause, ainsi que 155 000 $ de Encycle Therapeutics et 125 000 $ des services de recherche de l'Hôpital Mount Sinai pour le projet de M. Wrana.

Cette recherche concertée réunissant le milieu universitaire et les PME permettra de développer des technologies de pointe en médecine personnalisée afin de solutionner les besoins pressants en matière de recherche biopharmaceutique et de soins de santé. Ces projets bénéficieront également du programme de mentorat du CQDM qui procure un soutien et une expertise industrielle et veille à harmoniser la recherche avec les besoins de l'industrie pharmaceutique. Ce financement s'ajoute aux investissements de plus de 234 millions $ déjà accordés par les IRSC et ses partenaires depuis 2012 dans le cadre de l'initiative phare des IRSC sur la médecine personnalisée dont l'objectif est d'améliorer les résultats en matière de santé par la stratification des patients en intégrant la médecine basée sur des preuves et les diagnostics précis dans les pratiques cliniques.

« Nous sommes ravis de financer ces deux projets de recherche en partenariat avec les IRSC, car ils ouvriront de nouveaux horizons en médecine personnalisée. Ces recherches concertées des secteurs public-privé permettront de mettre au point des technologies novatrices qui, à leur tour, accéléreront le développement de nouveaux médicaments plus sûrs et plus efficaces pour le bénéfice des patients. Ce programme conjoint reflète les forces de chaque partenaire, soit la recherche universitaire soutenue par les IRSC et la recherche translationnelle industrielle financée par le CQDM », a déclaré Mario Chevrette, vice-président, Affaires scientifiques du CQDM.

« Les IRSC sont fiers d'épauler ces chercheurs qui se consacreront au développement de technologies novatrices nécessaires à l'accélération de la découverte et du développement de médicaments au Canada. Ce partenariat avec le CQDM permet aux petites et moyennes entreprises de collaborer avec les chercheurs financés par les IRSC dans la recherche de solutions optimales pour améliorer la santé des Canadiens », a déclaré Jane Aubin, chef des affaires scientifiques et vice-présidente à la recherche, à l'application des connaissances et à l'éthique des IRSC.

Deux technologies de pointe en médecine personnalisée

Plateformes de criblage à haut débit de poissons-zèbres permettant de découvrir des récepteurs nucléaires thérapeutiques et d'élucider des voies de signalisation
Henry Krause, Université de Toronto, Vincent Giguère, Université McGill et Jens Tiefenbach, InDanio Bioscience
750 000 $ du CQDM et des IRSC, et 250 000 $ de InDanio Biosciences (projet de 2,5 ans)

La découverte de médicaments est un processus long et coûteux et de nombreux candidats thérapeutiques découverts à l'aide de méthodes de criblage classiques par culture cellulaire dans des boîtes de Pétri échouent à un stade de développement avancé ou même après leur homologation en raison d'effets secondaires imprévus. L'équipe d'Henry Krause a mis au point une nouvelle plateforme de criblage de médicaments capable d'illustrer en trois dimensions l'activité thérapeutique d'un médicament dans le tissu animal vivant, pour ensuite isoler les médicaments ou métabolites actifs dans les tissus exprimant une réponse. Cette plateforme à base de poissons-zèbres transgéniques cible spécifiquement une famille de protéines humaines nommée récepteurs nucléaires qui sont associés à la réponse à diverses hormones. Figurant parmi l'une des familles de protéines à plus fort potentiel thérapeutique, ces récepteurs nucléaires régissent des processus tels le métabolisme, la croissance et le comportement, ainsi que des maladies comme le diabète, les maladies de Parkinson et d'Alzheimer, et le cancer. L'équipe a pour objectif de développer une plateforme à base de poissons-zèbres capable de traiter l'ensemble des 48 récepteurs nucléaires humains ainsi que 6 cofacteurs régulant les mécanismes épigénétiques. Les embryons des poissons-zèbres peuvent être prélevés par milliers et rapidement criblés avec un nombre équivalent de candidats thérapeutiques. Cette caractéristique est importante, car elle permet de cribler les vastes banques de composés assemblées par les sociétés pharmaceutiques. Les poissons émettent un éclat vert en réaction aux composés actifs, ce qui facilite l'identification des cibles d'intérêt. Outre l'évaluation du potentiel thérapeutique de ces composés, l'équipe de M. Krause les utilisera pour identifier des gènes cibles et les voies moléculaires responsables du développement des maladies. Cette collaboration est une approche innovatrice pour découvrir des médicaments et analyser les voies pangénomiques au bénéfice de l'industrie pharmaceutique et des patients. Ce processus de criblage plus précis, rapide et rentable accélérera le développement de médicaments.

qTAP, une nouvelle plateforme de traitement personnalisé du cancer
Jeff Wrana et Anne-Claude Gingras, Institut de recherche Lunenfeld-Tanenbaum, Hôpital Mount Sinai; Andrei Yudin, Université de Toronto; Alexandre Zlotta, Hôpital Mount Sinai; Andrew Roughton, Encycle Therapeutics; et Azar Azad des Services de recherche de l'Hôpital Mount Sinai
750 000 $ du CQDM et des IRSC, 155 000 $ de Encycle Therapeutics et 125 000 $ des Services de recherche de l'Hôpital Mount Sinai (projet de 2,5 ans)

Depuis dix ans, la recherche sur la génomique du cancer a révélé qu'il s'agit d'une maladie à portée beaucoup plus large et plus complexe qu'il n'y paraissait à première vue. Parallèlement, les pas de géants accomplis dans la capacité de développer des médicaments anticancéreux ont largement enrichi la batterie d'outils thérapeutiques disponibles. L'utilisation de ces médicaments ciblés en milieu clinique a connu un succès remarquable, mais également des échecs retentissants. Puisque les tumeurs varient d'un patient à l'autre, la réponse à des médicaments spécifiques varie également. Par conséquent, l'amélioration de l'efficacité de médicaments anticancéreux réside dans la médecine personnalisée, c'est-à-dire en administrant le bon médicament au bon patient, ou encore en choisissant le traitement qui se prête le mieux à la maladie du patient. Ce projet préconise le développement de qTAP, une plateforme diagnostique révolutionnaire qui fournira une perspective globale de la tumeur d'un patient, avec pour but d'identifier les types de médicaments qui combattront le cancer le plus efficacement. Fait non négligeable, ce projet vise également à développer une nouvelle classe de médicaments ciblant des gènes cancérigènes sous-étudiés. À l'aide de qTAP, l'équipe de M. Wrana espère donner les moyens aux cliniciens d'élaborer des traitements personnalisés avec des associations de médicaments qui offriront aux patients atteints d'un cancer un traitement plus efficace afin de prévenir les rechutes souvent observées en milieu clinique.

À propos du CQDM 
Le CQDM est un consortium de recherche précoce dont la mission est de financer le développement de technologies et d'outils novateurs afin d'accélérer le processus de découverte de médicaments. Unique au monde, le modèle d'affaires du CQDM est basé sur une approche collaborative où tous les partenaires partagent les coûts de la recherche biopharmaceutique et profitent de ses résultats. Le CQDM offre aussi un carrefour où convergent le milieu universitaire, les gouvernements, l'industrie pharmaceutique et celle des biotechnologies afin de relever ensemble les nombreux défis médicaux complexes. Le CQDM bénéficie du soutien financier de Merck, Pfizer, AstraZeneca, Boehringer Ingelheim, GlaxoSmithKline, Eli Lilly Canada, Janssen, Novartis Pharma Canada, Sanofi Canada, de même que du ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations (MEIE) du Gouvernement du Québec et du Gouvernement du Canada (Programme des réseaux de centres d'excellence dirigés par l'entreprise [RCE-E]). Pour plus d'informations, visitez-nous au www.cqdm.org.

À propos des IRSC 
Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l'organisme du gouvernement du Canada chargé d'investir dans la recherche en santé. Leur objectif est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et d'en favoriser l'application en vue d'améliorer la santé, d'offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de soins de santé pour les Canadiens. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 13 700  chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada.

Institut du cancer (IC) L'IC se consacre à appuyer la recherche visant à réduire le fardeau du cancer sur les individus et leurs familles par des stratégies de prévention, de dépistage, de diagnostic, de traitement efficace, de systèmes de soutien psychosocial et de soins palliatifs. 

Institut de génétique (IG) L'IG appuie la recherche sur les génomes humain et de modèle et sur tous les aspects de la génétique, de la biochimie et de la biologie cellulaire liés à la santé et à la maladie, y compris la transposition des connaissances en politiques et en pratiques de santé, et aux conséquences sociétales des découvertes génétiques. 

Institut des maladies infectieuses et immunitaires (IMII) L'IMII appuie la recherche et aide à renforcer les capacités de recherche dans les domaines des maladies infectieuses et du système immunitaire. Grâce aux programmes de l'Institut, des chercheurs s'attaquent à un large éventail de problèmes de santé liés à l'infection et à l'immunité incluant les mécanismes de la maladie, la prévention et le traitement des maladies, et la promotion de la santé à travers des politiques publiques.

SOURCE Instituts de recherche en santé du Canada

Renseignements : Source: Eugénie Bergeron-Côté, Coordonnatrice de projets, CQDM, Tél.: (514) 766-6661, poste 2196, ebergeron@cqdm.org, www.cqdm.org; Véronique Perron, Conseillère aux affaires publiques, Instituts de recherche en santé du Canada, Tél.: (613) 952-5746, veronique.perron@cihr-irsc.gc.ca, www.cihr-irsc.gc.ca

RELATED LINKS
http://www.cihr-irsc.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.