Médecine en Outaouais - Une formation totalement en français doit être assurée

QUÉBEC, le 3 févr. 2017 /CNW Telbec/ - L'annonce, l'automne dernier, de l'établissement d'une faculté de médecine en Outaouais suscite beaucoup d'espoir et d'enthousiasme dans la région, certes, mais il faut s'assurer que l'entièreté de la formation soit offerte en français. C'est l'appel qu'ont lancé Jean‑François Lisée, chef de l'opposition officielle et porte-parole du Parti Québécois en matière de langue française, et Stéphane Bergeron, député de Verchères et responsable de la région de l'Outaouais.

« Au Québec, c'est non négociable : la langue commune et officielle, c'est le français. Nous demandons au gouvernement de se montrer ferme, de faire en sorte que le droit des étudiantes et des étudiants de l'Outaouais de recevoir une formation intégralement en français soit respecté », a déclaré le chef de l'opposition officielle.

« L'arrivée d'une faculté de médecine en Outaouais doit être une occasion pour la région et sa population de voir les disparités en santé diminuer. Nous devons lutter contre l'exode des professionnels et des patients vers l'Ontario, et non y contribuer directement ou indirectement! Puisque le début des cours n'est prévu qu'en 2020, l'Université McGill dispose de suffisamment de temps pour s'adapter; elle a en outre toutes les ressources nécessaires pour offrir un enseignement 100 % en français, et ce, dès la première année », a renchéri Stéphane Bergeron.

Afin d'appuyer McGill, le Parti Québécois propose d'associer l'Université du Québec en Outaouais (UQO) à la démarche. « Ceci permettrait de développer dans la région une expertise et, éventuellement, des formations connexes, en plus de fournir aux étudiants un environnement favorable à leur apprentissage », a poursuivi le député de Verchères.

« Il serait cruellement ironique, voire parfaitement inacceptable, que les étudiants de l'Outaouais puissent suivre une formation en médecine en français à Ottawa, mais pas à Gatineau. Le gouvernement doit prendre un engagement ferme à cet égard, et confirmer qu'il favorisera la collaboration de l'UQO », a conclu Jean‑François Lisée.

 

SOURCE Cabinet du chef de l'opposition officielle

Renseignements : Bruno-Pierre Cyr, Attaché de presse, Cabinet du chef de l'opposition officielle, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.