Maudore annonce les résultats du troisième trimestre

MONTRÉAL, le 2 déc. 2013 /CNW Telbec/ - Minéraux Maudore ltée («Maudore» ou la «Société») (TSXV: MAO) (US OTC: MAOMF) (Bourse de Francfort: M6L) annonce les résultats financiers pour le troisième trimestre qui a pris fin le 30 septembre 2013.

Points saillants pour le troisième trimestre de 2013 (« T3-13 »)

  • Production de 5 215 onces d'or dont 5 065 ont été vendues générant 7 millions $ de revenus capitalisés en contrepartie des frais de développement de Vezza;
  • Début de forage souterrain d'exploration et de développement à Géant Dormant sur les nouvelles zones de minerai et les extensions des zones historiques à haute teneur;
  • Suspension du développement au projet Vezza le 16 juillet 2013 et extraction subséquente du minerai dans les zones déjà développées jusqu'à la fin septembre;
  • Reprise des opérations de la mine souterraine Géant Dormant dans des zones résiduelles en août;
  • Signature d'une entente de traitement de la minéralisation avec Mines Abcourt inc. (« Abcourt ») en septembre;
  • Début du traitement du minerai d'Abcourt dont la production a commencé en octobre;
  • Négociation et conclusion d'ententes de statu quo avec Aurbec et Maudore et acceptation d'une proposition de financement et d'entente de restructuration consensuelle;
  • Dépôt d'un prospectus simplifié provisoire en novembre relativement à un placement de droits de souscription;
  • Tabulation initiale du levé mag aéroporté pour l'ensemble des propriétés détenues.

Projet Vezza

Durant le T3-13, 40 361 tonnes de minerai ont été extraites du projet Vezza et transportées par camions au moulin du Géant Dormant, produisant 5 215 onces d'or. Puisque le projet Vezza était en phase de développement, les revenus provenant des ventes de tous produits finis ont été déduits des frais de développement.

A la mi-avril, de premières étapes ont été entreprises afin de réduire les coûts de développement sur le projet Vezza à la suite de la diminution du prix de l'or. Ceci a impliqué une première ronde de mises à pied chez le sous-traitant associé au développement à long terme. Quoique partiellement efficaces, les réductions de coûts résultant de cette action n'ont pas été suffisantes afin de contrer les baisses additionnelles du prix de l'or. Ceci a été suivi d'une deuxième ronde de coupures le 16 juillet 2013, lorsque la Société a annoncé qu'elle suspendait tout développement au projet Vezza pour seulement miner la minéralisation déjà développée en inventaire. La Société se concentre maintenant à cibler les opportunités à plus haute teneur aurifère à sa propriété Géant Dormant. La Société a complété le minage au projet Vezza le 22 septembre alors que le dernier matériel a été extrait le 2 octobre. Durant cette période, une petite équipe a été déployée à Géant Dormant afin de préparer les chantiers souterrains pour l'exploration par forage et le reste de l'extraction. Actuellement, le projet Vezza est en mode surveillance et maintien et la direction a décidé de laisser tous les niveaux en bas de 300 mètres se noyer. Étant donné que l'infiltration de l'eau est lente, nous anticipons que la mine soit noyée jusqu'au niveau 300 d'ici 8 à 10 mois. Lorsque le niveau 300 sera atteint, la station de pompage sera réactivée afin de maintenir l'eau à ce niveau de façon statique, jusqu'à ce que le cours de l'or justifie une réactivation de cette mine.

La structure de coûts d'Aurbec durant cette période montre clairement les améliorations réalisées dans un court laps de temps. Voir plus bas le tableau des statistiques.

Les actifs font l'objet d'un test de dépréciation lorsque des événements ou des changements de circonstances indiquent que la valeur comptable pourrait ne pas être recouvrable. Au 30 juin 2013, la Société a déterminé qu'un test de dépréciation s'avérait nécessaire à la suite de la suspension du développement au projet Vezza. La Société a utilisé une approche basée sur les flux de trésorerie pour estimer la juste valeur diminuée des coûts de sortie du projet Vezza et une dépréciation non monétaire de 9 604 403 $ a été constatée durant le T3-13 année à date.

Mine de Géant Dormant

L'exploitation des zones de production résiduelles à Géant Dormant a commencé le 13 août avec une seule équipe de mineurs. Initialement, environ 979 tonnes ont été extraites des premiers chantiers résiduels à une teneur moyenne de 6,64 gpt. Suite à la fermeture de Vezza, des équipes supplémentaires ont été redéployées à Géant Dormant, permettant une production provenant de trois chantiers résiduels alors que débute le quatrième trimestre. Alors que les premiers résultats provenant de ces chantiers sont conformes aux attentes, la direction s'attend encore à des conditions générales variables provenant de ces chantiers en raison de leur continuité qui est incertaine. Cependant, ces secteurs offrent l'avantage de permettre le déploiement d'équipes de mineurs expérimentés dans des efforts de production intérimaire tandis que des prolongements des secteurs historiques à haute teneur et de nouvelles zones continuent de démontrer leur rentabilité par le biais du forage intercalaire de développement.

Parallèlement au redémarrage de l'exploitation des zones de production résiduelles à Géant Dormant, du forage au diamant sous terre des cibles de prolongement des zones historiques à haute teneur et du forage intercalaire en profondeur dans les nouvelles zones ont débuté le 13 août. Une première foreuse a été mobilisée au niveau 975 pour vérifier le potentiel des nouvelles zones 785N et #16 entre les niveaux 975 et 915 mètres. Une seconde foreuse est arrivée sur le site le 26 août et a commencé à vérifier les extensions des zones #30, #20 et #8 à partir du niveau 725 mètres dans le secteur de « l'ombre du puits », à l'ouest de l'exploitation historique. Les premiers résultats de ces programmes sont encourageants et ont validé les hypothèses préalables concernant le potentiel de ces secteurs. Le 24 octobre, la Société a émis un communiqué de presse qui documentait les premiers résultats de cette campagne de forage.

À la fin de T3-13, 3 269 mètres d'un programme de forage initial de 20 000 mètres avaient été forés à partir de ces deux localisations. Le 23 octobre, une troisième foreuse a été mobilisée afin de réaliser du forage de définition de chantiers de la cible de la zone #30, au niveau 725, en préparation pour une première activité d'extraction dans le secteur de l'extension de la veine # 30. Au 20 novembre 2013, un total de 8 012 mètres de forage avait été réalisé par les trois foreuses.

Les résultats du communiqué de presse du 24 octobre 2013 vérifient l'existence d'un prolongement des zones à hautes teneurs des anciens producteurs de même que la continuité et la teneur des nouvelles zones en profondeur. Les travaux continuent d'améliorer la compréhension de ces structures avec l'objectif d'ajouter des ressources à l'estimation des ressources conforme au Règlement 43-101, annoncée le 29 octobre.

Tandis que le forage sous terre se poursuit, la Société a redémarré les opérations d'extraction dans les zones des chantiers résiduels existants indiquées au rapport technique 43-101 sur les ressources. Ces chantiers résiduels ciblés pour redémarrer les opérations sont essentiellement propres au site, avec un niveau élevé de confiance.  Cependant, l'extraction a repris sans le bénéfice d'une évaluation économique complète. Les secteurs ciblés de la ressource pour l'exploitation résiduelle sont calculés en utilisant la méthode du polygone sur des sections longitudinales inclinées, laquelle a été utilisée par le passé et a donné des résultats fiables. La teneur de blocage variait de 60 à 250 g/t Au, dépendamment de la veine : les teneurs, le tonnage et les coûts historiques dérivés de l'exploitation antérieure ont été intégrés. Une largeur minimale d'extraction de 1,6 mètre a été appliquée aux chantiers ayant un pendage supérieur à 50° et une largeur minimale de 1,8 mètre a été appliquée aux chantiers avec un pendage inférieur à 50°. Une dilution nominale de 15 % a été appliquée et la récupération minière variait entre 75 à 100 %.

Une réévaluation de la géologie structurale en 3D se poursuit sur les multiples opportunités à haute teneur à l'intérieur des limites de la mine existante. À mesure que de nouvelles ressources seront confirmées, les équipes de mineurs travaillant dans les zones de production résiduelles seront repositionnées dans ces nouveaux blocs de chantiers, qui sont en voie d'être définis.

Moulin de Géant Dormant

L'usine de traitement de Géant Dormant a une capacité d'environ 900 tonnes par jour (tpj), dépendamment de la taille du broyage nécessaire pour optimiser la récupération de l'or. Jusqu'à la fin du troisième trimestre, le moulin traitait entre 500 à 700 tpj en raison de la taille requise du broyage pour le minerai de Vezza, avec + /- 91 % de récupération de l'or. Les opérations de traitement se déroulaient cinq jours par semaine, traitant exclusivement du déblai souterrain provenant de Vezza.  À la fin de septembre, la production de Vezza à l'usine a cessé alors que le traitement du matériel minéralisé provenant de la mine Elder de Abcourt a débuté au mois d'octobre. Le moulin a traité le premier matériel provenant de la reprise de la production à la mine Géant Dormant au cours de la première semaine du mois de novembre puis a recommencé à traiter une seconde tranche de la production d'Abcourt. Il est prévu de traiter le minerai séparément en mettant l'accent sur le traitement à forfait, jusqu'au moment où la nouvelle production de minerai en provenance des nouvelles zones ainsi que du prolongement des secteurs historiques à haute teneur de Géant Dormant atteindra sa pleine capacité.

Entente de traitement avec Abcourt

Le 15 août 2013, Aurbec a signé une entente avec Abcourt  pour le traitement de la minéralisation en or de leur mine Elder à l'usine de Géant Dormant. Cette entente est valide pour six mois et peut être prolongée avec l'accord des parties. Aurbec a reçu à la fin septembre les permis environnementaux nécessaires pour entreposer la minéralisation et la traiter à son usine. Le transport du minerai de la mine Elder a débuté dès que ces permis ont été reçus et ainsi le traitement de la première tranche de minerai a été effectué en octobre.

Statistiques

                     
Vezza       23 mars au
31 mars
2013
  1 avril au
30 juin
2013
  1 juillet au
30 septembre
2013
  23 mars au
30 septembre
2013
Production transportée   (t.m.)   2 640   39 375   37 125   79 140
Minerai traité   (t.m.)   2 212   37 467   40 361   80 040
Teneur   (g Au/t)   7,4   3,8   4,4   4,2
Récupération   (%)   91,7   90,9   91,5   91,3
Production d'or   Onces   485   4 179   5 215   9 879
Coût direct par once  produite   $/oz   2,331   2,033   1,068   1,538
Coût direct par tonne  minée1   $/t.m.   459   182   199   194
Ventes d'or   Onces   -   2 819   5 065   7 884
Ventes de Vezza   $   -   4 072 614   6 945 808   11 018 422
Prix de vente moyen   $/oz   -   1 441   1 368   1 394

Note 1 : Le coût direct par tonne minée est un vrai coût par tonne et inclus le minerai et les rejets.

La production initiale à la mine Géant Dormant a été détenue en inventaire à la fin du T3-13 et sera traitée durant le T4-13. À ce moment, la production à la mine Géant Dormant sera divulguée.

Le moulin Géant Dormant a traité la production de la mine Elder d'Abcourt à partir du 2 octobre jusqu'à la fin du mois. Les termes de l'entente sont confidentiels et ainsi les statistiques d'opération seront disponibles via la divulgation normale d'Abcourt.

Résultats financiers

Pour le T3-13, la Société a enregistré une perte de 1 552 120 $ comparativement à une perte de 658 924 $ durant le T3-12.

Puisque le projet Vezza était en phase de développement et n'avait pas encore atteint le stade de production commerciale, les revenus de la vente de produits finis générés par le projet ont été déduits, nets des dépenses d'inventaire et des frais de développement capitalisés à l'état de la situation financière. La mine Géant Dormant a généré des revenus de 296 132 $ provenant de la vente de l'or extrait à la suite du traitement du charbon qui est effectué de temps à autre par la Société. La perte d'exploitation minière de 149 731 $ représente des dépenses résiduelles relativement à la mine Géant Dormant pour la reprise des opérations de la mine souterraine dans les zones résiduelles ainsi que les coûts associés au traitement de charbon.

Au 30 septembre 2013, le fonds de roulement de la Société s'élevait à 6 435 339 $ (1 157 087 $ au 31 décembre 2012).  Au 30 septembre 2013, la trésorerie et équivalents de trésorerie inclue 3 306 151 $ qui, selon l'entente reliée à la Facilité de crédit, doivent être séparés dans un compte distinct requérant l'autorisation du prêteur afin de retirer des fonds, y compris pour les paiements d'intérêts.

Hypothèse de la continuité de l'exploitation

Les états financiers consolidés intermédiaires résumés ont été établis en se fondant sur l'hypothèse de la continuité de l'exploitation, laquelle prévoit que la Société sera en mesure de réaliser ses actifs et d'acquitter ses dettes dans le cours normal de ses activités.

La Société n'a pas encore déterminé si toutes ses propriétés minérales contiennent des dépôts de minerais qui sont économiquement récupérables. La seule propriété actuellement à un stade avancé de développement était le dépôt Vezza qui n'avait pas encore généré de revenus ou de liquidité, et pour lequel la Société a annoncé le 16 juillet 2013 qu'elle suspendait le développement.  De plus, une réévaluation de la mine Géant Dormant a permis d'identifier d'importantes cibles minéralisées à haute teneur qui n'ont pas été vérifiées par le passé.  Des travaux ont récemment débuté sur cette propriété pour en évaluer la viabilité économique.

Au cours de la période s'étendant d'octobre 2012 jusqu'à maintenant, le cours de l'or a été volatil et a constamment diminué. Cette tendance des prix de l'or a pesé sur les ressources de trésorerie de la Société et a fait en sorte que la Société a éprouvé des difficultés à traiter avec ses créanciers. Par conséquent, le 15 août 2013, Entrepreneur minier Promec Inc. (« Promec ») a inscrit un avis d'hypothèque légale contre le projet Vezza et la propriété Géant Dormant. Promec a ensuite déposé une pétition de faillite contre la filiale en propriété exclusive de Maudore, Mines Aurbec inc., le 23 août 2013. Tout en ne ménageant aucun effort pour faire rejeter la pétition de faillite, la Société a entrepris la négociation d'une restructuration consensuelle avec son prêteur de rang supérieur, Cyrus Capital Partners, en sa qualité de gestionnaire de FBC Holdings S.à.r.l., ses quatre principaux créanciers non garantis et d'autres intervenants dans le but de mettre en application son plan d'affaires continu prévoyant la reprise des activités minières à sa propriété Géant Dormant. Le 27 novembre 2013, la Société a annoncé que suite à une demande de Promec, la Cour supérieure du Québec a retiré la pétition de faillite que Promec avait antérieurement déposée contre Aurbec  et a purgé l'hypothèque préalablement enregistrée en faveur de Promec contre les propriétés Vezza et Géant Dormant détenues par Aurbec.

Aux termes d'une entente qui a été conclue le mois dernier pour la restructuration consensuelle des soldes payables d'Aurbec, un arrangement acceptable pour le prêteur garanti de rang supérieur de la Société a été conclu pour accorder à Promec et à un autre créancier, une charge de premier rang uniquement à l'encontre de la propriété Vezza afin de garantir le remboursement de toutes les dettes qui leur sont dues dans l'éventualité où Aurbec ferait défaut de payer complètement tous ses créanciers selon le plan actuel.

La capacité de la Société à poursuivre ses activités dépend de sa capacité à réaliser du financement additionnel, à générer des liquidités provenant de ses opérations, du soutien de ses principaux créanciers et de l'appui continu de son prêteur garanti.  Il n'est pas certain que la Société sera en mesure d'atteindre ses objectifs et ainsi, il existe un doute quant à la capacité de la Société de poursuivre ses activités.  Même si la Société est confiante, il n'existe aucune garantie qu'elle rencontrera ces conditions dans le futur.

À propos de Minéraux Maudore Ltée

Maudore est une société junior québécoise de production aurifère avec des opérations minières et d'usinage, qui détient également plus de 22 projets d'exploration, dont cinq sont à un stade avancé de développement avec des ressources historiques et actuelles annoncées. La production minière aurifère a repris graduellement à Géant Dormant. Les projets de la Société s'étendent sur quelques 120 kilomètres, d'est en ouest de la zone volcanique nord sous explorée de la ceinture de roches vertes de l'Abitibi et couvrent une superficie totale de 1 570 km2. Les installations de traitement de Géant Dormant sont situées à distance de transport par camion des principaux projets de développement.

Mise en garde relative aux énoncés prospectifs

Le présent communiqué et autres documents déposés par la Société contiennent des énoncés prospectifs. Tous les énoncés qui ne sont pas clairement des données historiques ou qui dépendent nécessairement d'éléments futurs sont prospectifs. Les mots « anticiper », « croire », « s'attendre », « estimer » « prévoir » « planifier » et autres expressions similaires visent généralement à signaler des énoncés prospectifs. Ces énoncés comportent, sans s'y limiter, la performance et les réalisations de la Société, le plan d'affaires et de financement, l'orientation des affaires et les produits futurs d'exploitation. Ces énoncés comportent une incertitude inhérente, et les réalisations réelles de la Société ou d'autres événements ou conditions futurs pourraient différer de façon importante de ceux qui sont décrits dans les énoncés prospectifs en raison de divers risques, incertitudes et autres facteurs, y compris, mais sans s'y limiter, les risques de nature financière, l'instabilité des prix de l'or et des métaux, les risques opérationnels y compris ceux qui sont liés aux titres, les incertitudes importantes reliées aux ressources minérales présumées, les dangers opérationnels, les situations géologiques imprévues, les conditions d'extraction défavorables, l'évolution de la réglementation et des politiques gouvernementales, l'échec à obtenir les permis requis et l'approbation des autorités gouvernementales, l'échec à obtenir toute approbation pouvant être requise de la Bourse de croissance TSX ou des actionnaires, l'échec à obtenir tout financement nécessaire, l'échec à compléter toute opération décrite aux présentes, l'augmentation de la compétition d'autres compagnies dont plusieurs ont de plus importantes ressources financières, la dépendance envers le personnel clé, les risques environnementaux et les autres risques décrits dans les documents d'information continue de la Société.

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.

MINÉRAUX MAUDORE LTÉE
États de la situation financière consolidés
(non audités, en dollars canadiens)
     
       
    30 septembre 31 décembre
  Notes 2013 2012
    $ $
ACTIF      
Courant      
Trésorerie et équivalents de trésorerie 6 5 289 201 3 126 129
Crédits d'impôt à recevoir   5 469 625 149 286
Comptes débiteurs   236 017 -
Taxes de vente à recevoir   623 212 211 700
Stocks 7 5 374 568 -
Frais payés d'avance   291 516 40 513
    17 284 139 3 527 628
Non courant      
Dépôt relatif à la remise en état de sites miniers 18 1 880 084 -
Actifs d'exploration et d'évaluation 8 51 065 703 44 480 107
Immobilisations corporelles 9 9 767 015 -
    62 172 802 44 480 107
       
Total de l'actif   79 996 941 48 007 735
       
       
PASSIF      
Courant      
Comptes créditeurs et charges à payer   10 666 171 2 370 541
Partie courante des obligations découlant de contrats de location-financement   182 629 -
    10 848 800 2 370 541
Non courant      
Prêts à terme 10 - 3 091 383
Facilité de crédit 11 19 283 390 -
Obligations découlant de contrats de location-financement   60 442 -
Passifs relatifs à la remise en état de sites miniers 12 6 205 330 -
Autres passifs   188 344 -
Impôt différé   2 841 131 5 040 954
    28 578 637 8 132 337
       
Total du passif   39 427 437 10 502 878
       
       
CAPITAUX PROPRES      
Capital-actions 13 60 585 641 43 348 994
Surplus d'apport   6 579 202 5 979 425
Bons de souscription 13 1 089 203 599 777
Déficit   (27 684 542) (12 423 339)
Total des capitaux propres   40 569 504 37 504 857
       
Total du passif et des capitaux propres   79 996 941 48 007 735

MINÉRAUX MAUDORE LTÉE
États de la situation financière consolidés
(non audités, en dollars canadiens)
       
         
  Notes Pour la période de trois
mois terminée le 30
septembre
  Pour la période de neuf
mois terminée le 30
septembre
    2013   2012   2013   2012
    $   $   $   $
                 
REVENUS   296 132   -   296 132   -
                 
DÉPENSES D'EXPLOITATION MINIÈRE                
Coûts de production   (360 896)   -   (583 706)   -
Coûts de fusion, d'affinage et de transport   (66 565)   -   (66 565)   -
Dépréciation et amortissement   (18 402)   -   (41 069)   -
Total des dépenses d'exploitation minière   (445 863)   -   (691 340)   -
Perte d'exploitation minière   (149 731)   -   (395 208)   -
                 
AUTRES DÉPENSES                
Dépenses générales et administratives   (693 210)   (706 264)   (2 459 939)   (1 284 826)
Dépenses reliées à une acquisition   14 727   -   (2 194 231)   -
Honoraires professionnels reliés à la bataille de procurations   -   (1 356 127)   -   (1 483 688)
Dépenses d'exploration et d'évaluation   18 100   -   (77 439)   -
Perte sur disposition d'immobilisations corporelles   -   -   (26 497)   -
Renversement de (dépréciation) d'immobilisations corporelles 9 225 597   -   (9 604 403)   -
Total autres dépenses   (434 786)   (2 062 391)   (14 362 509)   (2 768 514)
Perte d'exploitation   (584 517)   (2 062 391)   (14 757 717)   (2 768 514)
                 
AUTRES REVENUS OU DÉPENSES                
Dépenses d'intérêts   (851 302)   -   (1 885 104)   -
Amortissement des frais de transaction   (276,667)       (861 446)    
Frais financiers liés aux passifs relatifs à la remise en état de sites miniers   (8 300)   -   (49 628)   -
Revenus d'intérêts   25 237   18 649   40 544   74 071
Perte avant impôt   (1 695 549)   (2 043 742)   (17 513 351)   (2 694 443)
                 
Recouvrement d'impôt différé et de droits miniers   143 429   1 384 818   2 252 148   1 844 926
                 
PERTE NETTE ET RÉSULTAT GLOBAL   (1 552 120)   (658 924)   (15 261 203)   (849 517)
                 
                 
Nombre moyen pondéré d'actions en circulation de base et dilué   47 241 522   26 805 921   39 970 154   26 788 421
Perte nette de base et diluée par action   (0,03)   (0,02)   (0,38)   (0,03)

MINÉRAUX MAUDORE LTÉE
États de la situation financière consolidés
(non audités, en dollars canadiens)
   
     
    Pour la période de
neuf mois terminée
le 30 septembre
  Notes 2013   2012
    $   $
ACTIVITIES OPÉRATIONNELLES        
Perte nette   (15 261 203)   (849 517)
         
Ajustements :        
Recouvrement d'impôt différé et de droits miniers   (2 252 148)   (1 844 926)
Frais d'intérêts courus reliés aux prêts à terme et à la facilité de crédit   (18 329)   -
Amortissement des frais de transaction   861 446   -
Dépréciation et amortissement   41 069   -
Crédits de droits miniers courus   (14 518)    
Perte sur disposition d'immobilisations corporelles   26 497   -
Dépréciation d'immobilisations corporelles 9 9 604 403   -
Frais de désactualisation liés à certains payables résultants de l'acquisition de Mines Aurbec inc.   36 530   -
Frais de désactualisation liés aux passifs relatifs à la remise en état de sites miniers   49 628   -
Variation des éléments hors caisse du fonds de roulement 15 346 526   803 106
    (6 580 099)   (1 891 337)
         
ACTIVITÉS D'INVESTISSEMENT        
Acquisition de Mines Aurbec inc. 5 (18 000 000)   -
Additions aux actifs d'exploration et d'évaluation 8 (767 623)   (10 825 447)
Additions aux immobilisations corporelles 9 (3 657 594)   -
Produit de la vente d'immobilisations corporelles   3 200   -
Dépôt relatif à la remise en état de sites miniers   (1 880 084)   -
Dette bancaire assumée à la suite de l'acquisition de Mines Aurbec inc.   (179 169)   -
Crédits d'impôt encaissés   1 130 276   3 682 447
    (23 350 994)   (7 143 000)
         
ACTIVITÉS DE FINANCEMENT        
Remboursement des prêts à terme 10 (3 250 000)   -
Frais de transaction reliés aux prêts à terme   (107 451)   -
Facilité de crédit 11 22 000 000   -
Frais de transaction reliés à la facilité de crédit   (1 040 859)   -
Paiements en vertu d'obligations découlant de contrats de location-financement   (98 409)   -
Autres passifs   35 834   -
Émission d'actions 13 15 506 250   387 325
Frais d'émission d'actions   (951 200)   (55 869)
    32 094 165   331 456
         
Variation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie   2 163 072   (8 702 881)
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début   3 126 129   15 169 610
Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin   5 289 201   6 466 729

SOURCE : Maudore Minerals Ltd.

Renseignements :

M. Greg Struble
Président et chef de la direction
Courriel : greg.struble@maudore.com
+1 647 927 0239

M. George Fowlie
Président suppléant du conseil et vice-président,
développement corporatif
Courriel : george.fowlie@maudore.com
+1 416 587 9801

Mme Claudine Bellehumeur
Chef des finances
Courriel: cbellehumeur@aurbec.com
+1 819 825 4343

Profil de l'entreprise

Maudore Minerals Ltd.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.