Marchés mondiaux CIBC: Les taux d'intérêt vont augmenter, mais modestement
jusqu'à la fin de 2011

TORONTO, le 8 avr. /CNW/ - On s'attend généralement à ce que la Banque du Canada commence à hausser les taux d'intérêt l'été prochain, mais les investisseurs ne devraient pas s'étonner si les taux demeurent bas au regard des chiffres historiques jusqu'à la fin de 2011, d'après un nouveau rapport de Marchés mondiaux CIBC inc.

Les marchés pourraient se montrer gourmands par leurs attentes relatives aux hausses de taux d'intérêt après la première augmentation prévue pour juillet, mais selon "une approche gradualiste" plus probable, le taux du financement à un jour pourrait demeurer bas, de l'ordre de 2,5 %, jusqu'à la fin de l'année prochaine, explique Avery Shenfeld, économiste en chef à la Banque CIBC, dans le dernier numéro du rapport Global Positioning Strategy.

M. Shenfeld cite plusieurs raisons qui pourraient inciter le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, à "mettre la pédale douce" quant aux hausses de taux après juillet. Voici les principaux facteurs qui, selon M. Shenfeld, appuient un rythme plutôt mesuré des hausses de taux après l'été :

    
    -   Vu le long chemin qu'il reste à parcourir sur la voie de la
        croissance soutenue au sud de la frontière, il n'y aura
        vraisemblablement pas de hausse des taux d'intérêt aux États-Unis
        avant plusieurs trimestres. "Pourquoi le gouverneur Carney
        chercherait-il à prendre trop d'avance sur la Réserve fédérale
        américaine (en haussant les taux d'intérêt)? En effet, tant que la
        Réserve fédérale se retient, elle reflète l'opinion qui prévaut à
        Washington, à savoir qu'une relance autosuffisante n'est pas encore
        assurée", explique M. Shenfeld.

    -   Des hausses de taux sans contrepartie aux États-Unis risquent aussi
        de "catapulter le dollar canadien à des niveaux records", ajoute-t-
        il. "Les usines se rétablissent au Canada dans la foulée d'une
        reprise industrielle à l'échelle mondiale, mais la production stagne
        près de 20 % sous le pic d'avant la récession, et les salaires sont
        maintenant nettement supérieurs à ceux qui ont cours aux États-Unis,
        sans qu'il y ait de gains de productivité à la clé. Il y a une limite
        au fardeau concurrentiel que les exportateurs du secteur secondaire
        peuvent assumer à brève échéance."

    -   On ne s'attend pas à ce que la légère hausse récente du taux
        d'inflation perdure, car la production canadienne est inférieure à
        son potentiel. Ce "fossé des extrants" contribue à limiter les
        salaires et autres coûts, ce qui, en fin de compte, réduit la
        nécessité d'accroître les taux d'intérêt pour juguler l'inflation.

    -   L'intention qu'ont les gouvernements fédéral et provinciaux de se
        serrer la ceinture à compter de 2011 - ce qui se traduira par une
        hausse des impôts et taxes et une réduction des dépenses - "pourrait
        annuler une grande part du taux de croissance l'an prochain. Si cette
        éventualité se concrétise, il faudra peut-être que les taux du
        financement à un jour restent stimulants, ce qui serait le cas d'un
        taux égal ou inférieur à 2,5 %", affirme M. Shenfeld.

    -   L'austérité des budgets étrangers nuira vraisemblablement à la
        croissance mondiale. "Si les États-Unis, le Royaume-Uni et le Japon
        remplacent tous leurs énormes incitatifs par une politique de
        restriction, même modeste, le Canada en ressentira les effets dans
        ses perspectives d'exportation à l'aube de 2011."

    -   Les réformes bancaires mises en œuvre dans les pays du G-20
        nécessitent l'injection de capitaux supplémentaires et une réduction
        de l'effet de levier financier qui saperont la capacité de prêt des
        banques à l'échelle mondiale, souligne M. Shenfeld. "Plus le crédit
        se resserrera à la suite de mesures réglementaires, moins les banques
        centrales auront besoin d'effectuer ce resserrement par le biais de
        leur taux de financement à un jour."
    

Un resserrement graduel des taux pourrait en fait être bénéfique pour Ottawa et les provinces qui, comme indiqué ailleurs dans ce rapport, devraient, selon les prévisions, faire des emprunts à taux plus élevés pendant toute l'année 2011 par de nouvelles émissions d'obligations.

En ce qui concerne les produits de base, une hausse des taux d'intérêt est plus susceptible de ralentir le rétablissement actuel que de l'étouffer complètement. Les prix du pétrole et des métaux industriels pourraient même continuer d'augmenter, comme ce fut le cas au cours de cycles précédents après une période de resserrement monétaire, note-t-on dans le rapport.

Vous pouvez consulter le rapport intégral de Marchés mondiaux CIBC à l'adresse :

http://research.cibcwm.com/economic_public/download/gps_apr10.pdf (en anglais)

Le secteur des services bancaires de gros de la Banque CIBC offre une gamme complète de produits de crédit et de produits des marchés financiers intégrés, de services bancaires d'investissement et de services de banque d'affaires à des clients des marchés financiers clés en Amérique du Nord et partout dans le monde. Nous proposons également des solutions novatrices et des services consultatifs dans un vaste éventail de secteurs et nous fournissons des études de premier ordre à notre clientèle d'investisseurs constituée de sociétés, de gouvernements et d'institutions.

SOURCE Marchés mondiaux CIBC

Renseignements : Renseignements: Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Avery Shenfeld, économiste en chef, au (416) 594-7356, avery.shenfeld@cibc.ca, ou avec Tom Wallis, Communications et affaires publiques, au (416) 980-4048, tom.wallis@cibc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.