Manufacturiers et Exportateurs du Québec demande au gouvernement de se doter d'une stratégie economique de transition

Le Québec n'a absolument pas les moyens de stopper les projets actuels d'exploitation et de transport d'hydrocarbures sur son territoire

MONTRÉAL, le 7 déc. 2015 Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) ‎a pris note avec intérêt de la position exprimée ce week-end par le gouvernement à l'égard des projets d'exploitation et de transport d'hydrocarbures.

Pour MEQ, cette position reflète l'ambition qu'a le Québec d'être un chef de file mondial dans la lutte aux changements climatiques, et plus spécifiquement ‎la réduction des émissions de carbone. 

MEQ rappelle toutefois au gouvernement le danger de ralentir considérablement son économie et d'abaisser le niveau de vie des Québécois en se tournant trop rapidement vers d'autres formes d'énergie.

« Les changements que l'on souhaite apporter aux modèles actuels de développement économique ne peuvent se réaliser rapidement sans un appauvrissement général », a dit le président Éric Tétrault. « Les hydrocarbures sont au centre de l'économie des pays industrialisés. Ils sont au coeur des procédés de fabrication et des chaînes logistiques. ‎Ils sont donc au coeur du secteur manufacturier. On ne peut tout simplement pas changer du jour au lendemain un modèle de développement économique qui existe dans le monde depuis la révolution industrielle il y a 150 ans. Pendant ce temps, les énergies vertes et leurs procédés et infrastructures sont loin d'être à maturité », précise M. Tétrault.

Pour MEQ, il est impératif que le gouvernement du Québec se dote d'une réelle stratégie économique de transition. « Il faut avoir les moyens de nos ambitions. Si le Québec veut migrer éventuellement vers des énergies alternatives, il doit immédiatement indiquer de quelle façon il entend faire pour que son économie n'en souffre pas ».

‎Ainsi, MEQ trouve surprenant qu'aucune étude sérieuse n'a pu à ce jour estimer les coûts réels de ces transformations économiques, que ce soit au Québec ou ailleurs dans le monde. La Conférence de Paris offrait pourtant une fenêtre intéressante à cet égard. Pour MEQ, il est évident que les coûts en perte de PIB annuelle seront très importants. 

Pour MEQ, il n'existe pas d'incongruité entre un agenda environnemental ambitieux et le développement actuel des hydrocarbures, comme le fait la Norvège. ‎Le Québec est et demeurera un joueur mineur dans la réduction des émissions de GES, mais il doit faire croître rapidement son économie. 

À propos de MEQ` : Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) est une association dont la mission est d'améliorer l'environnement d'affaires et d'aider les entreprises manufacturières et exportatrices à être plus compétitives sur les marchés locaux et internationaux. MEQ est une division de Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC. Nous représentons l'industrie / meq.ca

 

SOURCE Manufacturiers et exportateurs du Québec

Renseignements : Véronique Proulx, directrice, Communications, Affaires publiques et Stratégies 514-222-8204 / veronique.proulx@meq.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.