Manifestation monstre pour les cols bleus de Montréal

MONTRÉAL, le 7 oct. /CNW Telbec/ - "Les cols bleus de Montréal veulent que cette ville fonctionne comme il faut, ils veulent améliorer les services municipaux et veulent être respectés. Leurs demandes sont légitimes et nous sommes de tout cœur avec eux. Ils peuvent compter sur l'appui de nos 600 000 membres à travers le pays", a scandé ce midi Claude Généreux, secrétaire-trésorier du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). Le dirigeant syndical prenait la parole devant des milliers de manifestants rassemblés devant l'hôtel de ville. Pour cette grande démonstration de solidarité, les cols bleus en grève avaient été rejoints par plus de 2000 délégués du SCFP, réunis en congrès cette semaine à Montréal.

Sans contrat de travail depuis plus de deux ans, le syndicat des quelque 5000 cols bleus veut négocier une convention qui protège les services publics, limite le recours à la sous-traitance, régularise le statut de plusieurs employés et accorde des hausses salariales comparables à ce qu'on retrouve sur le marché. "Nous connaissons la situation économique précaire, admet Lucie Levasseur. Mais comment expliquer que nous arrivons à négocier des augmentations de salaire normales à Montréal-Est, Dorval, Kirkland, Côte Saint-Luc, Westmount, Longueuil, Québec, Saint-Jean ou Sept-Îles, mais pas à Montréal? Est-ce que la récession touche uniquement Montréal? Il est temps que le maire Tremblay soit raisonnable et négocie comme tout le monde."

Montrant du doigt les scandales dévoilés récemment, toujours liés à des contrats donnés à l'externe ou à des privatisations, les cols bleus vantent la supériorité des services publics municipaux. "On peut faire le travail, on veut le faire et, surtout, on peut le faire à moins cher. Actuellement, les contribuables n'en ont pas pour leur argent car l'administration Tremblay dépense sans compter en multipliant les contrats avec des firmes privées", scande Michel Parent, président du syndicat.

Pendant cette ronde de négociation, les cols bleus ne se contentent pas de réclamer des améliorations à leurs conditions de travail, mais mettent également de l'avant des solutions pour l'organisation du travail en vue d'offrir de meilleurs services aux citoyens de Montréal. Afin que leurs objectifs soient connus et compris, ils ont même posté directement à tous les foyers de la métropole un dépliant expliquant leurs propositions. Pour consulter ce document, allez à scfp.qc.ca et cliquez sur cette nouvelle.

Le SCFP représente environ 70 % de l'ensemble des employés municipaux au Québec. En plus du secteur municipal, le SCFP est présent dans 10 autres secteurs d'activités au Québec, entre autres, la santé et les services sociaux, l'éducation, les transports urbain et aérien, l'énergie, les sociétés d'État et organismes publics québécois et les communications. Comptant au total près de 105 000 membres au Québec, il est le plus important syndicat affilié de la FTQ.

    
           Ce communiqué et d'autres infos sur le site scfp.qc.ca
    

SOURCE Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements : Renseignements: Alexandre Boulerice, (514) 384-9681, poste 270, cell. (514) 668-7148; SOURCE: SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.