Manifestation devant des banques de la région de la Montérégie

CHÂTEAUGUAY, QC, le 15 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Des membres de syndicats affiliés au Front commun manifestent actuellement devant différentes banques de la Montérégie. Des membres des syndicats de L'Association de professeurs de Lignery (CSQ), du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-3247) et de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) se sont rassemblés autour de la Banque Nationale et de la BMO du boulevard d'Anjou à Châteauguay afin de dénoncer les mesures d'austérité.

L'objectif est de dénoncer la distribution inégale des richesses au Québec. Le faible taux d'imposition et les stratagèmes de l'évasion fiscale dans les paradis fiscaux ont permis aux cinq grandes banques canadiennes de cacher 16 milliards de dollars d'impôts pendant 15 ans. De plus, elles refusent de participer à la Commission des finances publiques sur le « phénomène du recours aux paradis fiscaux à des fins d'évasion et d'évitement fiscaux ».

Les membres des syndicats dénoncent ainsi l'indifférence du gouvernement et l'imposition des  mesures d'austérité à la population, qui ont des impacts directs sur leur quotidien, tandis que les grandes entreprises sont épargnées.  Les milliards de profits des banques pourraient effectivement combler le déficit budgétaire et de ce fait, améliorer les services publics dispensés à la population.

« Le gouvernement doit mettre fin aux compressions et réinvestir minimalement le milliard de dollars qu'il a sabré dans le réseau public d'éducation depuis cinq ans.  Les élèves d'aujourd'hui sont les travailleurs de demain.  L'éducation est un investissement et non une dépense.  Il est grand temps que le gouvernement cesse les mesures d'austérité et investisse pour un avenir prometteur », de dire Mme Martine Provost, présidente de L'Association des professeurs de Lignery (CSQ)

« Nos membres qui travaillent dans le réseau de la santé voient concrètement l'impact des mesures d'austérité. Elles touchent inévitablement les personnes les plus vulnérables de notre société. C'est inacceptable dans une société civilisée comme la nôtre. Le plus déplorable est que ce gouvernement présente cette idéologie comme un mal nécessaire. Pourtant, alors qu'on demande à la population, et doublement aux personnes salariées de l'État en amputant en plus leurs conditions de travail, de faire un effort en diminuant le financement des services publics, rien n'est fait pour augmenter les revenus de l'État. Lorsqu'on regarde les avantages fiscaux consentis aux grandes entreprises dont les revenus dépassent l'entendement, on ne peut que qualifier d'irresponsables les choix politiques de ce gouvernement. On assiste clairement à une austérité à deux vitesses. La question qu'il faut maintenant se poser: cette austérité sert-elle réellement les intérêts de la population? », indique Vanessa David, vice-présidente de l'exécutif local APTS.

Nous vous rappelons que les travailleuses et travailleurs du secteur public sont toujours en période de négociation de leurs conventions collectives. Quoique les échanges se poursuivent, le gouvernement persiste à vouloir imposer ses coupes budgétaires et ne veut pas bouger sur nos revendications intersectorielles, notamment le salaire et la retraite.  Afin de construire un rapport de force et mettre de la pression sur le gouvernement pour arriver à des ententes satisfaisantes.

« Les offres du gouvernement sur les modifications au régime de retraite nous indignent particulièrement. On se rappelle que le gouvernement veut, entre autres, étirer l'âge de la retraite de 60 à 62 ans. Des pénalités de plus de 50 % seraient appliquées à un très grand nombre d'employés, c'est certain que l'on ne dira pas oui à une telle proposition, alors qu'il faut se rappeler que notre régime de retraite est pleinement capitalisé. », a rajouté Simon Beaulieu, président de la section locale 3247 du Syndicat canadien de la fonction publique du défunt CSSS Jardins-Roussillon maintenant fusionné dans le nouveau CISSS Montérégie-Ouest.

Profil de nos syndicats

L'Association des professeurs de Lignery (CSQ) représente près de 2200 enseignantes et enseignants de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries. Ils proviennent de tous les secteurs : préscolaire, primaire, secondaire, formation professionnelle et formation générale des adultes. L'APL est affiliée à la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE) qui regroupe 35 syndicats représentant plus de 65 000 membres enseignants de Commissions scolaires partout au Québec et à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) qui représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 font partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

Le SCFP 3247, pour sa part, représente quant à lui environ 1100 membres des personnels paratechniques, auxiliaires, de métier et de bureau du réseau de la santé, plus particulièrement au CISSS Montérégie-Ouest. Comptant plus de 110 000 membres au Québec, le SCFP représente 19 600 membres dans le secteur de la santé et des services sociaux au Québec. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les communications, l'éducation, les universités, l'énergie, les municipalités, les sociétés d'État et organismes publics, les transports aérien et urbain, ainsi que le secteur mixte.

L'APTS est une organisation syndicale qui regroupe 32 000 « Indispensables » occupant des postes professionnels et techniques dans le réseau de la santé et des services sociaux, dont des technologistes médicales, des techniciennes en loisir, des archivistes médicales, des kinésiologues, des technologues en imagerie médicale, des technologues en électrophysiologie médicale, des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des orthophonistes, des audiologistes, des psychoéducateurs, des thérapeutes en réadaptation physique, des organisatrices communautaires, des travailleurs sociaux, des psychologues, des techniciennes en diététique, des diététistes-nutritionnistes, des intervenants en soins spirituels et des hygiénistes dentaires.

 

SOURCE Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements : Martine Provost, présidente de L'Association des professeurs de Lignery (CSQ), 450-659-5491, z27_lignery@csq.qc.net; Simon Beaulieu, Président, SCFP local 3247, 514-971-2825;Vanessa David, Vice-présidente, exécutif local APTS, 514-891-9625


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.