Manifestation des travailleurs de SHELL devant le SOFITEL, 1155, rue
Sherbrooke ouest (entre Stanley et Drummond)

Les travailleurs de la raffinerie Shell manifestent à l'occasion d'une rencontre des hauts dirigeants de la pétrolière à Montréal

MONTRÉAL, le 12 janv. /CNW Telbec/ - Les membres du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP-FTQ) manifestent, cet après-midi, devant l'Hôtel SOFITEL dans le centre ville de Montréal afin de dénoncer la décision des dirigeants de Shell de fermer leur raffinerie. "Nous profitons du fait que des hauts dirigeants de Shell sont présentement en réunion pour leur dire qu'ils commettent une erreur de gestion en voulant cesser les opérations de cette raffinerie. Cette usine est rentable et c'est pourquoi nous voulons les interpeller pour qu'ensemble, nous puissions trouver une solution pour maintenir la raffinerie en activité", a indiqué Joseph Gargiso, vice-président administratif du SCEP-Québec.

"Bien évidemment, il s'agit d'une très mauvaise nouvelle pour les quelques 500 travailleurs travailleuses directement concernés. Mais les gens doivent comprendre, et là on pense aux élus, que cette annonce aura aussi des répercussions dramatiques sur l'avenir de l'industrie pétrochimique au Québec. On va se retrouver à dépendre des autres raffineries de l'extérieur pour nos besoins de consommation car les autres usines québécoises ne suffiront pas", a pour sa part déploré le président du syndicat local, Jean-Claude Rocheleau.

Le gouvernement québécois doit intervenir

Déjà le SCEP et la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) ont indiqué que le gouvernement québécois sera interpellé, lui aussi, afin de soutenir cette importante industrie. "C'est l'économie montréalaise et québécoise qui en seront affectées, le gouvernement québécois doit absolument travailler de concert avec nous afin de renverser cette décision", a conclu M. Gargiso.

La raffinerie Shell de Montréal emploie plus de 500 personnes dont 350 syndiqués. Le SCEP représente près de 50 000 membres au Québec, dont plusieurs milliers dans le secteur de l'énergie, notamment les travailleurs et travailleuses des raffineries de Pétro-Canada, à Montréal-Est et d'Ultramar, à Lévis.

SOURCE Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements : Renseignements: Daniel Cloutier, représentant national SCEP, (514) 891-3289; Jean-Claude Rocheleau, président Section locale 121 du SCEP, (514) 983-4547; Sources: SCEP

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.