Manifestation contre les compressions en recherche et en éducation universitaire

QUÉBEC, le 19 févr. 2015 /CNW Telbec/ - Dans le cadre de la campagne « Tous les 19 » de l'Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec), les membres du Syndicat des auxiliaires administratifs, de recherche et d'enseignement de l'Université Laval (SA2RE) ainsi que le Syndicat des étudiant(e)s salarié(e)s de l'Université de Montréal (SÉSUM) et le Syndicat des employé(e)s de la recherche de l'Université de Montréal (SÉRUM) ont manifesté ce midi sur leur campus respectif.

Dans un premier temps, le SA2RE, le SÉSUM et le SÉRUM souhaitent dénoncer l'orientation idéologique du gouvernement Harper qui a réduit drastiquement les investissements en recherche. Depuis 2006, la part du produit intérieur brut canadien investie dans la recherche est passée de 2,2% à 1,7%. Si le Canada avait maintenu le même ratio qu'en 2006, c'est près de 10 milliards de dollars de plus qui auraient été consacrés à la recherche. Une des conséquences de cette action est que les travailleurs et travailleuses universitaires doivent composer avec du travail à temps partiel et des contrats d'une durée maximale d'un an, sans garantie de renouvellement. Dans cette situation, les emplois sont donc plus précaires et l'incertitude encore plus présente.

Dans un deuxième temps, les Syndicats ont profité de l'occasion pour condamner ouvertement les compressions imposées par le gouvernement Couillard dans le budget de fonctionnement des universités québécoises.

À l'Université Laval, le SA2RE note que plus de 45 millions de dollars doivent être retranchés du budget pour l'année en cours. Les effets de ces compressions se font déjà ressentir : « Plusieurs auxiliaires doivent composer avec une plus grande charge de travail, sans toutefois obtenir une rémunération correspondante, ce qui affecte directement le soutien pédagogique accordé aux étudiants et étudiantes », affirme Charles-Alexandre Bélisle, président du SA2RE. Certains départements doivent aussi composer avec des réductions budgétaires allant jusqu'à 35%. C'est à se demander si l'administration de l'Université Laval procède à des compressions ciblées.

Qui sommes-nous ?

Le SA2RE, le SÉSUM et le SÉRUM sont des sections locales de l'AFPC-Québec qui représentent plus de 20 000 travailleurs et travailleuses œuvrant dans les universités québécoises à titre d'auxiliaire administratif, d'enseignement ou de recherche ainsi qu'à titre de professionnel de recherche.

L'AFPC représente plus de 178 000 membres au Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l'AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, les universités québécoises ainsi que dans le secteur privé.

 

SOURCE Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec

Renseignements : Patrick Leblanc, Attaché politique, 514-706-5997; www.afpcquebec.com; www.infosare.ca; www.sesum.org; www.serum-afpc.org

LIENS CONNEXES
afpcquebec.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.