Manifestation contre les compressions budgétaires au Centre jeunesse de Montréal

MONTRÉAL, le 23 mai 2013 /CNW Telbec/ - Une centaine d'employés manifestent ce midi aux abords du siège social du Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire (CJM-IU), rue Bélanger à Montréal. Les manifestants, principalement des membres du personnel administratif, sont descendus dans la rue pour dénoncer l'abolition d'une soixantaine de postes pour l'année 2013-2014. Ces abolitions s'ajoutent à des dizaines d'autres survenues dans l'institution depuis l'adoption du projet de loi 100 par le gouvernement libéral en 2010.

Précisons que le personnel administratif du CJM-IU, représenté par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), est particulièrement touché par ces nouvelles compressions budgétaires.

Le président du syndicat local (SCFP 4628), Pierre-Paul Tessier, affirme qu'il est « faux de croire que de couper dans le personnel administratif constitue un moindre mal, car celui-ci soutient quotidiennement le travail des intervenants et des intervenantes et contribuent grandement à la mission du centre ». Il explique que, dans un contexte de restrictions budgétaires et de demandes croissantes en besoins cliniques, il « craint que le personnel administratif qu'il représente soit de plus en plus une cible de choix pour les dirigeants politiques ».

Faire plus avec moins?
Le leader syndical rappelle toute l'importance de la mission des Centres jeunesse et des services sociaux au Québec, mission à laquelle les employés souscrivent totalement. Mais, contrairement aux administrateurs publics, « les employés ne croient pas qu'il soit possible de "faire plus avec moins" sans compromettre la qualité des services à la population et le bien-être des travailleurs et des travailleuses. La détresse psychologique est grande et elle se fait de plus en plus sentir parmi les employés, déplore Pierre-Paul Tessier. Jusqu'où irons-nous ? »

Du même avis
Le président du Conseil provincial des affaires sociales (CPAS), Marco Lutfy, partage entièrement les préoccupations du personnel du CJM-IU. « Les compressions sauvages comme celles appliquées au Centre jeunesse ou encore les projets unilatéraux d'optimisation du genre méthode Proaction dans le réseau public, nuisent considérablement aux services à la population. Ces décisions mal avisées contribuent grandement à l'essoufflement des travailleurs du réseau public. »

Le SCFP 4628
Le SCFP-4628 représente plus de 350 membres du personnel administratif du Centre Jeunesse de Montréal - Institut universitaire. Il est affilié au Conseil provincial des affaires sociales (CPAS) et au Conseil régional FTQ Montréal métropolitain (CRFTQMM).

Le CPAS
Le CPAS est affilié au SCFP et représente 20 000 périsoignants œuvrant dans le secteur de la santé et des services sociaux au Québec.

Le SCFP
Comptant plus de 111 000 membres au Québec, le SCFP est présent dans 10 secteurs d'activité, soit les affaires sociales, les communications, l'éducation, l'énergie, les municipalités, les sociétés d'État et organismes publics, les transports aérien et urbain, le secteur mixte, ainsi que les universités. 

SOURCE : Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements :

Pierre-Paul Tessier,  président SCFP 4628, cell. 514 572-8573
ou
Robert Bellerose, Information SCFP, cell. 514 247-9266
rbellerose@scfp.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.