Manifestation à Ottawa contre la fermeture des prisons agricoles

OTTAWA, le 28 sept. /CNW Telbec/ - Des centaines de personnes ont manifesté aujourd'hui dans le centre-ville d'Ottawa afin de demander au ministre de la Sécurité publique Peter Van Loan de maintenir le programme des prisons agricoles.

En février 2009, le gouvernement Harper a annoncé qu'il allait fermer les six exploitations agricoles situées sur les terrains d'établissements à sécurité minimale au Nouveau-Brunswick, en Ontario, au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta.

Ces exploitations agricoles favorisent la réadaptation et la réinsertion sociale des détenus, les aident à acquérir des compétences dont ils pourront se servir après leur libération et produisent assez de viande, de produits laitiers et de légumes pour nourrir les prisonniers et contribuer aux banques alimentaires locales.

"La décision du gouvernement conservateur est tout à fait aberrante, affirme John Edmunds, président du Syndicat des employés du Solliciteur général, un Élément de l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC). Rien ne justifie la fermeture de ces établissements, que ce soit sur le plan financier ou social", ajoute-t-il.

La manifestation d'aujourd'hui s'inscrit dans la campagne Sauvons nos fermes. Cette campagne a été lancée l'été dernier par les membres du SESG-AFPC chargés de la gestion du programme des prisons agricoles.

Ces détenus ont suivi une formation et détiennent parfois des certificats dans plusieurs catégories, notamment l'opération de chariots élévateurs et de tronçonneuses, la soudure, l'utilisation d'outils électriques et mécaniques, la gestion des récoltes, l'entretien d'équipement lourd, le travail de bureau et les ordinateurs et la chaîne de production, autant de compétences fort utiles.

"Au lieu d'abolir les prisons agricoles, le gouvernement devrait pousser Service correctionnel Canada dans l'autre direction. Il devrait plutôt accroître l'accès à ces programmes et en élargir la portée", affirme John Edmunds.

Au cours de ce rassemblement, les membres du SESG-AFPC ont offert au public des hamburgers, du lait et du jus de pomme provenant des prisons agricoles de la région de Kingston, en Ontario.

Selon le président national de l'AFPC, John Gordon, le programme des prisons agricoles constitue un excellent modèle de service public, car il contribue à la réinsertion sociale des détenus tout en procurant un avantage économique aux établissements pénitentiaires.

"Ce programme est bon pour tout le monde, déclare John Gordon. Le gouvernement conservateur ne pense qu'aux compressions de programmes et à la privatisation."

SOURCE AFPC

Renseignements : Renseignements: Dominique Vidmar, Syndicat des employés du Solliciteur général, (613) 232-4821, (613) 668-0267; Alain Cossette, Communications-AFPC, (613) 293-9210


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.