Maltraitance envers les aînés - Un projet de loi faible qui ne fait pas honneur à nos aînés, déplore la CAQ

QUÉBEC, le 19 oct. 2016 /CNW Telbec/ - « C'est trop peu, trop tard. Un projet de loi, incomplet, qui manque de mordant et d'engagements concrets ». Voilà comment réagit le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de santé, François Paradis, à la suite du dépôt du projet de loi 115 de la ministre Francine Charbonneau, qui vise à lutter contre la maltraitance envers les aînés.

Bien que favorable au principe du projet de loi, le caquiste déplore le flou réglementaire qui règnera dans les établissements de santé, advenant l'adoption du projet de loi dans sa forme actuelle. Après plus de 2 ans et demi de préparation, le gouvernement reporte des décisions à plus tard, puisque son projet de loi prévoit qu'il élaborera plusieurs politiques uniquement après son adoption à l'Assemblée nationale.

« Tout ça pour ça? C'est louable de vouloir protéger nos aînés, mais comme eux, le gouvernement ne nous met rien sous la dent! Le projet de loi ne contient rien pour contrer les abus financiers envers les aînés, notamment les fraudeurs par Internet, qui comptent pour à peu près la moitié des cas de maltraitance. Les policiers n'ont pas assez d'outils pour intervenir et c'est compliqué. Il faudrait étendre le champ d'action des policiers à d'autres personnes vulnérables, des gens qui sont envoutés par leurs oppresseurs. Est-ce que la loi le permettra facilement et directement? Ce n'est pas clair », déplore François Paradis, rappelant que la ministre Charbonneau a elle-même admis publiquement que le gouvernement avait les mains liées et qu'il ne pouvait pas faire grand-chose.

Un des combats menés par le député Paradis ne trouve pas son dénouement dans la proposition législative du gouvernement : l'installation de caméras de surveillance dans les CHSLD. Ainsi, les libéraux refusent de se mouiller, puisqu'ils prévoient déterminer plus tard, par règlement, les modalités d'installation. « C'est une bataille que je mène depuis plusieurs mois. C'est un droit qui est déjà reconnu et le gouvernement s'était engagé à le faire rapidement. Force est de constater que ça va prendre encore plusieurs mois. C'est inacceptable! Au nom de la CAQ, je compte participer activement à l'étude de ce projet de loi, de manière constructive, pour enfin protéger nos aînés, abandonnés par les libéraux depuis trop d'années. Depuis 2 ans, je suis intervenu des dizaines et des dizaines de fois pour dénoncer les abus vécus par nos aînés. Je ne vais pas m'arrêter de si tôt », a assuré François Paradis.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Samuel Poulin, Attaché de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-254-3754, samuel.poulin@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.