Maison Alcan : il faut faire marche arrière

MONTRÉAL, le 22 juill. 2015 /CNW Telbec/ - Le chef de l'Opposition officielle à l'Hôtel de ville, Luc Ferrandez, demande à ce que le projet de redéveloppement de la Maison Alcan soit mis sur la glace le temps qu'un nouvel avis patrimonial sur le projet soit émis et qu'une consultation publique convenable soit tenue. « À la lumière des lacunes du projet, on constate qu'aller de l'avant serait une grave erreur. Le projet n'aurait jamais dû se rendre aussi loin dans le processus d'approbation sans que nous ayons eu une véritable réflexion sur ses conséquences pour le centre-ville et le patrimoine montréalais », a-t-il affirmé.

Dans l'avis qu'ils ont conjointement soumis en mai dernier, le Comité Jacques-Viger et le Conseil du patrimoine de Montréal émettent de nombreuses réserves relativement au projet et indiquent que, de par sa démesure et sa densité, ce dernier bouscule plusieurs éléments qui font la qualité de l'ensemble actuel. « Jusqu'à aujourd'hui, le complexe de la Maison Alcan était reconnu comme un modèle à suivre en matière d'intégration architecturale et de mise en valeur du patrimoine. Le projet de développement proposé compromettrait grandement les progrès réalisés et serait un dangereux précédent », a ajouté Luc Ferrandez. L'avis remet également en question la décision de démolir une partie de l'édifice Donnacona, situé au 2055, rue Drummond et classé patrimonial.

En effet, le projet comprend la démolition de deux bâtiments, dont la démolition partielle de l'édifice Donnacona, la construction d'une tour de 120 mètres, soit le double de la hauteur permise dans ce secteur, ainsi qu'un ensemble d'interventions qui dénatureraient l'usage actuel de plusieurs bâtiments. « Plutôt que de mettre en valeur les bâtiments patrimoniaux préservés, la nouvelle tour va les étouffer en plus changer complètement la trame de rue. Le cadre bâti du Mille carré doré a tellement été fragilisé au cours des dernières décennies qu'il est de notre devoir de faire preuve de la plus grande vigilance pour tout nouveau projet de développement dans ce secteur », a poursuivi Luc Ferrandez.

Le chef intérimaire de Projet Montréal s'inquiète de plus du précédent qui sera causé par la réunion de plusieurs immeubles tel que prévu dans le projet. « Il ne faudrait pas que cette pratique devienne la norme pour le développement du centre-ville », a ajouté Luc Ferrandez. Projet Montréal demande à ce que les citoyens concernés par le projet soient de nouveaux convoqués par l'arrondissement de Ville-Marie afin de pouvoir exprimer leur opinion. « Il est de la responsabilité de l'administration Coderre de s'assurer de rejoindre les citoyens concernés. Lorsqu'on convoque les citoyens en plein milieu des vacances de la construction, il y a peu de chance qu'ils puissent se déplacer », a conclu Luc Ferrandez

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Marie-Eve Gagnon, Attachée de presse, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-0247 / 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca

RELATED LINKS
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.