Maintien de la croissance des exportations albertaines jusqu'en 2014 grâce à la hausse de la production d'énergie et au recul du dollar, selon les Prévisions à l'exportation d'EDC

EDMONTON, le 15 mai 2013 /CNW/ - Au cours des deux prochaines années, les exportations internationales de l'Alberta devraient connaître une croissance soutenue qui touchera l'ensemble des secteurs de la province, selon les Prévisions à l'exportation d'Exportation et développement Canada (EDC).

L'économiste en chef d'EDC, Peter Hall, était de passage à Edmonton afin de présenter ses prévisions à l'exportation pour la province devant un auditoire réunissant des membres de Manufacturiers et Exportateurs du Canada (CME). À cette occasion, M. Hall a annoncé que les exportations de l'Alberta augmenteront de 9 % en 2013, puis d'encore 6 % en 2014.

« Pendant les deux prochaines années, la tenue des exportations de l'Alberta sera déterminée par la capacité de la province à expédier du pétrole brut et par l'évolution des cours du gaz naturel. Le repli du dollar de la parité viendra améliorer cette conjoncture », a déclaré M. Hall. 

Le secteur énergétique domine le tableau des exportations de l'Alberta, sa contribution représentant environ 73 % des ventes internationales totales de la province. M. Hall prévoit que les exportations provinciales de produits énergétiques gagneront 9 % en 2013 et 7 % en 2014, après avoir affiché une progression d'à peine 2 % en 2012.

« Les cours mondiaux du pétrole brut se sont stabilisés, mais le pétrole brut de l'Alberta a subi une nette décote en raison d'importantes contraintes liées à la capacité de transport », a expliqué M. Hall. « Plus tôt cette année, l'écart entre les cours du WTI et du Western Canadian Select s'établissait en moyenne à environ 20 USD/le baril, ce qui se traduit chaque année par des pertes de 16 milliards de dollars. Le renforcement de la capacité ferroviaire et la réaffectation des pipelines ont ensemble permis d'accroître les expéditions et pour le moment de réduire l'écart de prix. Ces contraintes demeurent cependant une menace pour l'industrie. Malgré tout, les expéditions de pétrole brut à destination des États-Unis devraient grimper cette année et l'an prochain à la faveur d'un dollar canadien moins vigoureux. »

« La baisse des stocks américains et l'ascension des cours favoriseront une progression dans les deux chiffres des recettes pour les exportations de gaz naturel de l'Alberta cette année et l'an prochain », a poursuivi M. Hall. « Malheureusement, il y a peu d'intérêt à accroître la production canadienne tant et aussi longtemps que les cours du Henry Hub demeurent inférieurs à 5 USD/Mbtu. Pour le gaz naturel albertain, l'évolution des cours est l'élément dominant de ces prévisions. Les volumes seront sans doute en baisse, car les forages de gaz naturel sont redéployés vers des services plus rentables du pétrole brut. »

La reprise américaine devrait donner un coup de pouce au secteur de la machinerie et de l'équipement (M-É) ainsi qu'à l'industrie forestière aux États-Unis, l'activité industrielle américaine stimulant les ventes de M-É, tandis que la renaissance du marché de l'habitation au Sud de la frontière viendra dynamiser les exportations de bois d'œuvre.

Selon EDC, la performance des autres secteurs d'exportation sera bonne cette année, mais elle sera suivie par des résultats plus contrastés en 2014. Les prix des engrais subiront une légère baisse même si l'Alberta prévoit une hausse de ses expéditions en 2013. Cette année, la croissance sera considérable dans les secteurs des métaux et des minéraux tandis que l'industrie chimique progressera à une cadence plus lente.

À l'échelle nationale, les exportations canadiennes de marchandises devraient progresser de 9 % en 2013 et de 5 % en 2014, alors même que la croissance économique (le PIB) devrait s'apprécier de 2,2 % cette année et de 1,9 % l'an prochain. Selon EDC, la croissance mondiale devrait atteindre 3,6 % en 2013, puis 4,2 % en 2014.

Les Prévisions à l'exportation, publication semestrielle d'EDC, présentent la conjoncture mondiale des exportations, y compris l'information relative aux divers marchés et secteurs, afin d'aider les entreprises exportatrices canadiennes à accroître leurs activités internationales et à réduire les risques. Elles analysent aussi un éventail de risques auxquels les exportateurs doivent se préparer. Lire les Prévisions à l'exportation d'EDC.

Organisme de crédit à l'exportation du Canada, EDC offre des solutions commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, plus de 7 400 entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200 marchés. EDC, société financièrement autonome, est un chef de file reconnu dans l'établissement de rapports financiers et l'analyse économique.

SOURCE : Exportation et développement Canada

Renseignements :

Phil Taylor
Exportation et développement Canada
Tél. : 613-598-2904
BlackBerry : ptaylor@edc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.